jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
THIERNO MADANI TALL AUX POLITICIENS  :«Sans la paix, l'économie ne marche pas, les commerces ne fonctionne pas et vous n'aurez pas d'argent» CONTRE GATSA-GATSA PRÔNE PAR L’OPPOSITION : Abdoulaye Dièye mobilise et entonne l’hymne de la paix INCENDIE AU MARCHÉ OCASS DE TOUBA 26 MOIS APRÈS LE DERNIER SINISTRE : Le coin appelé «Macket bi» prend feu, plusieurs cantines consumées, des millions réduits en cendres GAMOU DE LOUGA: Mansour Sy Djamil, Macky Sall et les mandats HARO SUR UN GANG DE FAUX POLICIERS A KEUR MASSAR: Quatre anciens militaires dont le chef de sécurité de la cité Mixta et un civil ciblent des prostituées, les rackettent et les violent à tour de rôle dans leurs appartements DÉTOURNEMENT D'UNE MINEURE DE 15 ANS : Le procureur sermonne Seck Diallo et lui révèle qu'il devait comparaître en chambre criminelle pour viol et pédophilie DISCOURS SUBVERSIFS ENTRETENUS PAR L’OPPOSITION  :Les mises en garde des cadres de Benno contre les «pyromanes» L’AFFAIRE OUSMANE SONKO-ADJI SARR EN CHAMBRE CRIMINELLE : Les députés de Yewwi se radicalisent, préviennent Macky Sall et convoquent leur droit de résister aux côtés de Ousmane Sonko AUDITIONNÉ AU FOND HIER PAR LE JUGE D’INSTRUCTION: Cheikh Cissé présente ses excuses et dépose une demande de liberté provisoire RÉPLIQUE DE SERIGNE BASSIROU GUEYE à OUSMANE SONKO: «Heureusement qu'il n'avait pas dit que j'étais venu rôder aux alentours de Sweet Beauté, il n'a pas dit que c'est moi qui l'ai conduit à Sweet Beauté»

LANCEMENT DE LA GESTION BUDGETAIRE 2023: Le Budget 2022 exécuté avec un taux d’engagement de 95,7% et d’ordonnancement de 95,4%



LANCEMENT DE LA GESTION BUDGETAIRE 2023: Le Budget 2022 exécuté avec un taux d’engagement de 95,7% et d’ordonnancement de 95,4%
 
 
Venu présider le lancement du Budget 2023, le ministre des Finances et du Budget révèle qu’il a été exécuté à 5% au premier jour ouvrable de l’an. Revenant sur l’exécution budgétaire 2022, il annonce qu’il a été exécuté dans de bonnes conditions avec un taux d’engagement de 95,7% et d’ordonnancement de 95,4%, grâce à une bonne maitrise des procédures sur toute la chaine de dépenses.
 
 
 
Le ministre des Finances et du Budget a présidé hier l’atelier de lancement de la gestion 2023 qui consacre le lancement officiel de l’exécution budgétaire, au titre de l’année 2023. Une occasion pour Mamadou Moustapha Ba de tirer les enseignements de l’exécution budgétaire de l’année 2022 qui, dit-il, a été marquée par des évènements qui ont fortement affecté les grandes orientations budgétaires retenues dans la loi de finances initiale. «Nous pouvons cependant nous réjouir de constater que le budget a été exécuté dans de bonnes conditions avec un taux d’engagement de 95,7% et d’ordonnancement de 95,4%, grâce à une bonne maitrise des procédures sur toute la chaine de dépenses. Il faudra noter qu’en termes de nombre, pour cette année ce n’est pas moins de 88.000 bons d’engagement qui ont été émis et pris en charge à 97,8%. Aujourd’hui, la déconcentration de l’ordonnancement des dépenses est aussi devenue un processus totalement maitrisé, tant au niveau central qu’au niveau déconcentré, comme le confirment les évaluations qui ont été faites en cours d’année», s’est réjoui Mamadou Moustapha Ba.
 
Le Budget 2023 exécuté à 5% au premier jour ouvrable de l’an
 
En outre, il a rappelé que le budget de l’année 2023 (6411,5 milliards) a été bâti à partir d’hypothèses de reprise progressive de l’activité économique avec le début de l’exploitation des ressources d’hydrocarbures, qui devra avoir un impact sur la croissance économique, attendu à 10,1%, contre 4,8% en 2022 et 6,5% en 2021. En sus de ce contexte de prolongation de la crise, le budget, explique le ministre des Finances et du Budget, va s’attacher les conditions pour notre souveraineté alimentaire, pour des marqueurs sociaux, pour le renforcement des infrastructures de désenclavement et d’amélioration de la mobilité, etc. «Cela suppose des moyens financiers importants au moment où il faut concilier le renoncement aux recettes fiscales et le resserrement des crédits. A cet effet, les régies financières, les services des Impôts et Domaines, des Douanes et du Trésor public sont tous mobilisés pour l’atteinte des objectifs en matière de mobilisation de recettes et de ressources financières, pour assurer une couverture harmonieuse des charges publiques», fait remarquer Mamadou Moustapha Ba. Par ailleurs, le ministre a relevé que le démarrage de la gestion 2023 a été effectif le premier jour ouvrable de l’an avec un taux d’exécution de 5% conformément aux engagements pris lors de la clôture du marathon budgétaire 2022.
 
 
M. CISS
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Incantations

Extradition

Fog

Graille

Manœuvre

Entregent

Il se fait tard

Gouffre

Delirium tremens

Effroi


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse