jotaay

MEISSA NDIAYE, PREMIER VICE-PRÉSIDENT DU CNG DE LUTTE, DONNE LES CHIFFRES DU DRAPEAU DU CHEF DE L'ÉTAT : "Les lutteurs ont empoché en totalité 24 millions... Dakar, vainqueur du tournoi remporte 10 millions"



MEISSA NDIAYE, PREMIER VICE-PRÉSIDENT DU CNG DE LUTTE, DONNE LES CHIFFRES DU DRAPEAU DU CHEF DE L'ÉTAT : "Les lutteurs ont empoché en totalité 24 millions... Dakar, vainqueur du tournoi remporte 10 millions"

 
La 24e édition de lutte traditionnelle sans frappe doté du Drapeau du chef de l'Etat s'est tenue les 10, 11 et 12 mai 2024 à Mbour, dans un climat d'ambiance exceptionnel, nous a révélé le premier vice-président du Comité national de gestion de la lutte. Meissa Ndiaye, dans cet entretien téléphonique, nous fait l'économie de cette compétition annuelle.
 
Les Échos : la 24e édition du Drapeau du chef de l’État a baissé ses rideaux dimanche dernier, pouvez-vous revenir sur les grandes lignes.es de l'organisation ?
 
Meissa Ndiaye : Les 14 régions du Sénégal ont été bien représentées par catégories de 66, 86, 100 et plus de 100 kg. Il y'a eu également une compétition en petites catégories, garçons comme filles. C'est après leur arrivée le jeudi 9 que les séances de pesage se sont déroulées. La compétition a donc naturellement démarré en petites catégories le vendredi matin.
Ensuite il y'a eu les confrontations par équipes. Dakar a surclassé Kaolack en demi-finale pour faire face à Fatick qui avait éliminé Thiès dans l'autre demi-finale. 
Le lendemain, samedi on a poursuivi avec les compétitions en individualités en petites catégories le matin et en catégories de poids le soir.
 
Finalement tout s'est joué le dimanche ?
 
Le jour des finales, c'est à dire le dimanche, il y'avait d'abord les finales pour la petite catégorie et on a enchaîné par la finale du Drapeau du chef de l'Etat. Il faut rappeler que la petite finale a opposé le vainqueur Kaolack à Thiès. Fatick et Dakar ont croisé le fer pour la grande finale de cette 24e édition. Dakar a remporté la manche sur le score de 3 à 2. Dakar s'est adjugé le trophée pour la 3e fois consécutive. C'était en présence du ministre des Sports Khady Diène Gaye et du ministre de la Fonction publique, Olivier Boucal, ainsi que le ministre du Commerce, Serigne Guèye Diop. On avait aussi toutes les autorités administratives et politiques mbouroises.
 
On a aussi noté une mobilisation exceptionnelle cette année à Mbour...
 
Le public mbourois était venu très nombreux. A 15h déjà le stade était plein. Le public est venu de partout. Un public très discipliné qui suivait les rythmes des tambours. Les amateurs de lutte étaient venus de toutes les régions du Sénégal. Le stade était plein tous les jours, du vendredi au dimanche. 
 
Et à combien s'élevaient les enveloppes pour les vainqueurs ?
 
Les lutteurs ont empoché en totalité 24 millions pour les différentes récompenses des différentes compétitions. On notera particulièrement la région de Dakar qui a remporté l'enveloppe de 10 millions. Médaillé d'argent, l'équipe de Fatick est repartie avec 5 millions. La région de Kaolack qui ferme la marche à empoché 2 millions.
 
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité

Tout baigne



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030