jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

SITUATION DU PAYS: Serigne Moustapha Sy accuse Abdou Diouf d’être derrière Macky Sall



SITUATION DU PAYS: Serigne Moustapha Sy accuse Abdou Diouf d’être derrière Macky Sall
 
Les Moustarchidines ont tenu parole. Le Sargal de Serigne Moustapha Sy a bien eu lieu comme convenu le 18 juin,même s’ils ont été contraints de le déplacer à Tivaouane, chez leur guide religieux. Serigne Moustapha Sy à encore profité de cette tribune pour tacler sévèrement le Président Macky Sall, en désignant cette fois-ci l’ancien Président Abdou Diouf comme étant derrière de ce dernier.
 
Prévu initialement à Dakar Arenade Diamniadio, le Sargal des talibés Moustarchidines à Serigne Moustapha Sy s’est finalement tenu à Tivaouane. Et comme on s’y attendait, le guide religieux ne s’est pas gêné de solder ses comptes encore une fois avec le Président Macky Sall et son régime. Pour lui, ces derniers pensaient pouvoir faire annuler l’événement alors que c’était peine perdue. «Tous les lieux qui accueillent nos événements sont bénis et il y en a qui ne méritent pas cette bénédiction. Alors nous sommes contents de tenir ce Sargal à Tivaouane», a-t-il fait savoir.
Le guide des Moustarchidines de prévenir encore une fois le Président Macky Sall. «Tout ce qui se passe là actuellement n’est rien comparé à ce qui doit venir très prochainement», lancé t-il avant d’enchainer : «vous avez entendu Mame Cheikh m’assurer qu’ils sont prêts à se mobiliser dès que je leur donne mon ndigël, mais ce n’est pas le moment. Chaque chose en son temps, nous devions d’abord nous occuper du Sargal», a lâché Serigne Moustapha.
 
«Ils s’agitent alors que moi je n’aipas encore commencé. Ils ont eu de la chance que je sois occupé avec le Sargal»
 
Le guide des Moustarchidines d’accuser ouvertement l’ancien Président Abdou Diouf d’être derrière Macky Sall. A l’en croire, Serigne Cheikh Tidiane l’avait d’ailleurs mis en garde contre Abdou Diouf. «Macky Sall ne cesse de nous provoquer depuis un certain temps. Ce que les gens ne comprennent pas, c’est qu’il a Abdou Diouf derrière lui», renseigne le responsable moral des Moustarchidines.
Parlant de la coalition Yewwi AskanWiqui a dépêché une forte délégation, Serigne Moustapha Sy déclare que bien qu’il ait maintes fois offert son soutien en politique, c’est la première fois qu’il s’engage réellement dans une coalition. «Ils s’agitent  alors que moi je n’ai même pas encore commencé. Ils ont eu de la chance que je sois occupé avec le Sargal.Qu’il se le tienne pour dit, la prochaine fois, nous allons tous nous mobiliser», a fait savoir Moustapha Sy qui apporte son soutien à toutes les personnes arrêtées. «Ce sont des choses qui arrivent, nous sommes tous passés par là. Moi-même ils me surveillent. A chaque fois que je sors, je suis suivi par des scooters parce que, disent-ils, je suis entrain de collaborer avec des marabouts. C’est me méconnaître», tonne le guide religieux.
 
«Les résultats des législatives de la France seront déterminants dans la suite des évènements pour le Sénégal»
 
Il invite par ailleurs Khalifa Sall et Cie à rester davantage discrets. Serigne Moustapha estime par contre que les résultats des législatives en France seront déterminants dans la suite des évènements pour le Sénégal. «Ces législatives sont un début, mais c’est surtout un début pour la fin. Si nous agissons avec tact, nous aurons le résultat tant espéré», renseigne Serigne Moustapha Sy,qui invite Khalifa Sall et Cie à s’occuper de l’aspect politique et lui se chargera de l’arsenal mystique pour leur combat.
 
«Ceux qui portent les tenues et qui matraquent les populations qu’ils sont censés protéger n’ont aucune vergogne..»
 
Concernant les événements de ce 17 juin, Serigne Moustapha Syestime que c’est la situation qui l’impose. «J’ai entendu des gens dramatiser pour les trois décès enregistrés lors de ces manifestations. Il faut savoir que même à La Mecque, les gens meurent alors qu’ils y vont pour chercher Dieu. C’est juste une question de conviction», renseigne Serigne Moustapha Sy, qui dit plaindre les forces de l’ordre et les militaires. «Un de mes amis militaires me dit souvent que nous devons  faire attention, parce que les forces de l’ordre n’ont toujours pas digéré les événements du 16 février 1994. Et ma réponse est la même tout le temps : combien de régimes sont passé là depuis cette date et jusque-là rien ne nous est arrivé»,  dit-il avant d’enfoncer le clou : «ceux qui portent les tenues et qui se font manipuler pour matraquer les populations qu’ils sont censés protéger n’ont aucune vergogne», fulminele marabout.
Le guide des Moustarchidines qui tire à boulets rouges sur le Président Sall, a parlé du passé du chef de l’Etat (ndlr : nous ne pouvons pas reproduire ses propos).
 
 
 
«Certains vont être délogés; et soit, ils mourront, soit, ils iront en prison»

 
 
 
Pour Serigne Moustapha, tout le monde doit rester mobilisé parce que d’ici 2024, tous les évènements seront importants. A ses talibés, le guide religieux demande de prendre toutes leurs dispositions pour les législatives « Le 31 juillet, soyez les premiers dans les centres de vote. Occupez-vous dès à présent de localiser vos bureaux de vote. Ce qui est sûr, c’est qu'il y en a qui vont être délogés; et soit,ils mourront, soit, ils iront en prison», prévient-il.
NdèyeKhadyDIOUF
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Chauvinisme

Pilepoil

Crier haro

Histoire

Intifada

Réitération

Exemple

Déséquilibre

Surenchère

Décharge


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse