jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
Un Sénégalais qui tentait de rejoindre les États-Unis abattu à la frontière avec l'Équateur CHEIKH GUEYE TACLE SES ADVERSAIRES : «Pour prétendre diriger une commune, il faut au moins connaître les prérogatives d’un maire» MOUSTAPHA DIOP NARGUE AMINATA MBENGUE NDIAYE ET MAMOUR DIALLO: «Certains se sont ligués pour me combattre, mais je suis confiant, les populations sauront faire le bon choix» RENCONTRE AVEC LES POPULATIONS DE BELFORT:   Abdoulaye Baldé promet ‘’l’Allée de la promenade des Ziguinchorois’’ qui passera à Boudody, Boucotte, Belfort, Corentas, Santhiaba La proposition de loi pour la criminalisation de l’homosexualité rejetée par 9 députés sur les 10 présents THIALÉ S'ÉVADE DE PRISON ET CRÉE UNE BANDE QUI ÉCUMAIT LES POPULATIONS :Il risque la réclusion criminelle à perpétuité avec deux de ses acolytes THIERNO ALASSANE SALL À PROPOS DU TER: «Investir dans des éléphants blancs, c’est contraindre les générations futures à payer le prix fort de l’incurie et de la gabegie» LE DISCOURS INTRANSIGEANT DE MACKY SALL AUX LIONS :«Ce n’est plus un challenge pour vous d’aller en finale. Il faut nous ramener la coupe» DISPARUE DEPUIS LE MERCREDI 28 DÉCEMBRE:  Aicha Ly retrouvée en Côte d’Ivoire LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE A ZAC MBAO: Le redoutable gang d’agresseurs mineurs, âgés entre 15 ans et 17 ans, démantelé

MAUX DE LA PRESSE, CONDITIONS DIFFICILES DES ACTEURS… :Les Assises des médias lancées hier par le Synpics



 
Se pencher sur les difficultés que rencontre le personnel des médias, c'est ce que le secrétaire général du Synpics, Bamba Kassé, a fait hier à la Maison de la presse Babacar Touré, lors du lancement des Assises des médias. Si le journaliste a tiré sur les patrons de presse qui rendent difficile les choses, le directeur de la Communication du ministère de la Culture et de la Communication, Ousseynou Dieng, a quant à lui évoqué l'assainissement du milieu, en extirpant les «hors-la-loi» avec la carte de presse numérisée. Hélas, pour le moment, ces assises sont tenues avec l'absence du patronat de la presse sénégalaise, en l'occurrence le Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps).
 
 
 
Les Assises des médias ont été lancées hier, jeudi, à la Maison de la presse Babacar Touré. Ces assises ont pour but de sauver les travailleurs des médias en diagnostiquant les maux dont souffrent les acteurs, entre autres. Parmi ces maux qui gangrènent le paysage médiatique, Bamba Kassé a fustigé les mauvaises conditions de travail des acteurs de la presse. Le journaliste qui a pointé du doigt certains patrons de presse, a invité l'Etat à trouver des solutions et à veiller à ce que le patronat verse les cotisations à l'Ipres pour le compte de leurs employés. «La situation est grave et elle l'a été assez longtemps. Dans le secteur de la presse, il faut qu'on sache faire la distinction entre les journalistes que nous sommes, les techniciens, avec pour la plupart d'entre nous, un statut d’employé, et les autres qui sont les patrons de presse, qui sont les grands bénéficiaires de toutes les mesures prises par les autorités. Et qui, malheureusement, ne respectent pas les droits de nous autres», a relevé Bamba Kassé.
Le secrétaire général du Synpics a par ailleurs évoqué certains organes de presse qui ont été frappés par une crise, en l'occurrence la Rts, le groupe Excaf et le journal «Le Témoin». À titre d'exemple, le journaliste a tenu même à rappeler que le groupe de Ben Basse Diagne devait des «arriérés de salaire qui vont de 6 à 9 mois à ses travailleurs». Ainsi, il s'est indigné du fait que personne n'en parlait et qu'aussi on n'entendait pas ces travailleurs évoquer le sujet.
Sur la question de la convention collective, Bamba Kassé a révélé que 90% des médias au Sénégal ne la respectent pas. Mieux, précise-t-il, ce sont ces mêmes médias qui vont aller faire la queue au fonds d'appui, au niveau des structures pour signer des conventions. Et pour mettre fin à cela, le journaliste invite l'Etat à proposer des solutions alternatives. «L'Etat peut, après avoir constaté qu'il y a une dette fiscale, demander que cette entreprise-là fasse un échange et ouvre son capital à son personnel en échange de la dette fiscale. Ce qui permettra d’avoir des représentants des travailleurs au sein des Conseils d’administration de ces médias privés», a-t-il avancé.
 
 
Le ministèreveut extirper du milieu ceux qui n'en font pas partie avec la carte de presse numérisée
 
 
Lui emboitant le pas, Ousseynou Dieng, directeur de la Communication au ministère de la Culture et de la Communication, a d'emblée tenu à préciser que ces assises sont une sorte d’évaluation à mi-parcours du code de la presse qui a été voté en 2017. Selon lui, elles constituent une sorte d’accélérateur, un levier pour accélérer les réformes déjà engagées par les autorités compétentes. Revenant sur la question de l'assainissement du milieu de la presse, qui est l'une des préoccupations majeures des acteurs, OusseynouDieng a confié : «il est vrai que les médias sont infiltrés de partout. Nous travaillons ensemble pour assainir ce secteur de la presse. Déjà, nous avons mis en place le fonds d’appui et, pour la première fois, ce sont les acteurs eux-mêmes qui ont exigé des critères. Nous voulons désormais que ce fonds-là soit un instrument pour le développement du secteur. Ceux qui n’ont rien à avoir dans le secteur, nous allons les extirper à travers la carte de presse, la formalisation des entreprises. Nous comptons sur les assises pour renforcer davantage. Nous sommes obligés d’avoir des médias très alertes face à la situation nationale et sous-régionale».
Par rapport au boycott duConseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps), Bamba Kassé a tenu à préciser qu'il les appellera pour qu'ils viennent assister à ces assises.
 
Fatou D. DIONE
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Boomerang: La curée

Boomerang: Cas

Crescendo

Campagnes

Boomerang: Ronron

Marquage de territoire

Boomerang: Invité-surprise

AUGUSTIN SENGHOR SUR LA VICTOIRE FINALE: «Nous n’avons pas peur d’assumer cette ambition»

Sublimation

Le difficile est le chemin


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Covid : 604 nouveaux cas

Covid : 717 cas en 72h

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose

Les 3 cas de Omicron guéris

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations