jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
Un Sénégalais qui tentait de rejoindre les États-Unis abattu à la frontière avec l'Équateur CHEIKH GUEYE TACLE SES ADVERSAIRES : «Pour prétendre diriger une commune, il faut au moins connaître les prérogatives d’un maire» MOUSTAPHA DIOP NARGUE AMINATA MBENGUE NDIAYE ET MAMOUR DIALLO: «Certains se sont ligués pour me combattre, mais je suis confiant, les populations sauront faire le bon choix» RENCONTRE AVEC LES POPULATIONS DE BELFORT:   Abdoulaye Baldé promet ‘’l’Allée de la promenade des Ziguinchorois’’ qui passera à Boudody, Boucotte, Belfort, Corentas, Santhiaba La proposition de loi pour la criminalisation de l’homosexualité rejetée par 9 députés sur les 10 présents THIALÉ S'ÉVADE DE PRISON ET CRÉE UNE BANDE QUI ÉCUMAIT LES POPULATIONS :Il risque la réclusion criminelle à perpétuité avec deux de ses acolytes THIERNO ALASSANE SALL À PROPOS DU TER: «Investir dans des éléphants blancs, c’est contraindre les générations futures à payer le prix fort de l’incurie et de la gabegie» LE DISCOURS INTRANSIGEANT DE MACKY SALL AUX LIONS :«Ce n’est plus un challenge pour vous d’aller en finale. Il faut nous ramener la coupe» DISPARUE DEPUIS LE MERCREDI 28 DÉCEMBRE:  Aicha Ly retrouvée en Côte d’Ivoire LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE A ZAC MBAO: Le redoutable gang d’agresseurs mineurs, âgés entre 15 ans et 17 ans, démantelé

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose



VACCINATION CONTRE LE COVID-19:  Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose
 
Le Sénégal,à l’instar des autres pays du monde, essaie d’orienter sa stratégie de riposte à chaque fois que de besoin.Bien qu'elles continuent de prôner le respect des mesures barrières, les autorités sanitaires du pays sont unanimes : il n’y a que la vaccination qui peut nous sauver des effets néfastes du nouveau variant. D’ailleurs, les spécialistes qui intervenaient, hier, lors de la présentation du bilan de la gestion du Covid-19 pour l’année 2021 au Sénégal, sont d’avis qu’il est impératif d’instaurer une 3e dose de vaccination.
 
Après avoir surmonté la 1ère, la 2e et la 3e vague, Le Sénégal se prépare à subir la 4e vague qui semble être imminente, vu l’évolution des cas de Covid-19 ces derniers jours. Immunologue de son état, le professeur Tandakha Dièye, qui prenait part à la rencontre, a insisté  sur la nécessité d’administrer une troisième dose du vaccin contre le Covid-19. Selon lui, le virus a beaucoup changé et le corps doit s’adapter. C’est pourquoi nous devons aller vers une 3ème dose du vaccin. «Le monde est d’accord sur le fait que la 3ème dose s’impose. Des études ont montré que si vous faites une 3ème dose, vous arrivez à 70% d’efficacité. Ces études ont été faites sur trois types de vaccin, notamment Pfizer, Moderna et AstraZeneca», a expliqué le Pr Dièye.
 
Pr Tandakha Dièye : «les vagues vont arriver, c’est cela l’évolution naturelle du virus»
 
D’après ce dernier, la vaccination est l’arme fatale contre le virus et face à un virus qui change, il faut forcément que les stratégies vaccinales changent. «L’efficacité des vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca diminue de 40% au bout de 10 semaines. En Israël, ils sont à leur 4ème dose, il faut s’adapter», a-t-il révélé.Le professeur Dièye de conclure : «les vagues vont arriver, c’est cela l’évolution naturelle du virus».
Le professeur Diarra Bèye abonde dans le même sens que son collègue. Selon lui, si on compare les différentes vagues, on se rend compte que la vaccination a été très déterminante dans la gestion du Covid-19 dans le monde entier. Pour le Sénégal, le Directeur du Samu national pense qu’il faut impérativement une 3eme dose parce qu’il ya des pays qui sont à leur 4eme dose.
 
Pr Souleymane Mboup : «Omicron est nettement prédominant dans les cas de nouvelles contaminations au Sénégal»
 
Selon le responsable de l’Iressef, c’est le 3 décembre passé que le nouveau variant Omicronaété découvert au Sénégal avec une série de 24 échantillons positifs. Le résultat a donné 20Delta et 1 Omicron. Deux semaines après, une série de 16 échantillons a été étudiée et il ya eu une inversion des proportions entre les deux variants parce qu’on avait 11 Omicron et 5 Delta. Le 25 décembre, sur la série de 24 échantillons, on a eu 20 variants Omicron et seulement 2 variants Delta. Il ressort ainsi de ses échantillonnages que le variant Omicron est nettement prédominant dans les cas de nouvelles contaminations au Sénégal.
 
Pr Moussa Seydi :«il ne faut pas installer la panique. le nombre de cas augmente mais ceux qui importent, ce sont les cas graves et les décès»
 
Pour sa part, le chef de service des maladies infectieuses de Fann estime qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer,bien que le nombre de cas augmente. Selon lui, ce qui est important, c’est le nombre de cas graves et le nombre de décès. «Partout dans le monde on nous parle d’une augmentation du nombre de cas, mais ce qui s’est passé à NewYork durant la 3ème vague avec les fosses communes ;quand il fallait choisir qui traiter au détriment des autres en France, nous sommes très loin de cette situation. Donc il ne faut pas installer la panique», conseille le Pr Seydi qui déplore par la même occasion les messages de démobilisation contre la vaccination. «C’est faux de dire que la vaccination ne sert à rien contre le variant Omicron. Il est vrai que ça ne prévient pas l’infection, les formes symptomatiques et ça ne réduit pas la transmission,mais la vaccination est efficace contre les formes graves et les décès», garantit Moussa Seydi.
 
Marie Khemess Ngom : «Dakar, Thiès, Diourbel, Fatick, Kaolack, Louga, Saint-Louis et Ziguinchor ont concentré 95% des cas de Covid-19»
 
95% des cas de coronavirus recensés au Sénégal l’ont été dans les régions de Dakar, Thiès (ouest), Diourbel, Fatick, Kaolack (centre), Louga, Saint-Louis (nord) et Ziguinchor (sud), a indiqué hier la Directrice générale de la Santé, Marie Khemess Ngom Ndiaye. A l’en croire, le cumul des cas confirmés depuis le début de la pandémie montre que ces huit régions du pays concentrent 95% et ont occupé la tête du peloton.La région de Dakar est en tête avec 66% des cas, elle est suivie de Thiès avec 10,6%, de Diourbel avec 4,4%, de Saint-Louis avec 3,9%, de Kaolack avec 3,5%, de Ziguinchor avec 2,5%, de Louga avec 2,3%, et de Fatick avec 1,9%», a-t-elle détaillé. Les six autres régions ne concentrent que 5% des contaminations.Selon la Directrice générale de la Santé, tous les variants du Covid-19 ont été présents au Sénégal.
NdèyeKhady DIOUF
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Boomerang: La curée

Boomerang: Cas

Crescendo

Campagnes

Boomerang: Ronron

Marquage de territoire

Boomerang: Invité-surprise

AUGUSTIN SENGHOR SUR LA VICTOIRE FINALE: «Nous n’avons pas peur d’assumer cette ambition»

Sublimation

Le difficile est le chemin


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Covid : 604 nouveaux cas

Covid : 717 cas en 72h

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose

Les 3 cas de Omicron guéris

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations