jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
LOI D’AMINISTIE POUR TOUTE PERSONNE CONCERNEE : Me Ciré Clédor Ly met la pression sur Ousmane Diagne et exige la libération des détenus politiques dès ce week-end 30 ANS DU GENOCIDE DES TUTSIS AU RWANDA : L’ambassade du Rwanda au Sénégal ressuscite les souvenirs douloureux de cent jours de massacre et magnifie le capitaine Mbaye Diagne POUR UNE GESTION COLLEGIALE DES AFFAIRES DE LA CITE : Ousmane Sonko demande à leurs alliés de tout faire pour éviter au Président Diomaye la solitude vécue par le Président Sall GOUVERNEMENT AU SERVICE DU BIEN-ÊTRE PRIMORDIAL DES SÉNÉGALAIS : Le Pm annonce la couleur, des ministres donnent le ton JUSTICE, INTÉRIEUR ET FORCES ARMÉES : Un ancien Cemga, un ancien Haut Comgend et un Procureur aux manettes des ministères de souveraineté DISCOURS A LA NATION:La Communauté africaine note Bassirou Diomaye Faye ABROGATION DU DECRET PORTANT DERNIERES MESURES DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE : Bassirou Diomaye Faye retire le poste de Premier président de la Cour suprême à Abdoulaye Ndiaye 🇸🇳 SPÉCIAL 4 AVRIL | CÉRÉMONIE DE LEVÉE DES COULEURS DÉBUT DU MAGISTERE DU PRÉSIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Ousmane Sonko, nommé Premier ministre, prévient qu’il s’agira de servir et pas se servir MAMADOU BADIO CAMARA AU PRÉSIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE :«A l’heure où surgiront les inévitables tentations du pouvoir, l’ivresse de la puissance, (…), il faudra se souvenir de la main de Dieu…»

MATCH AMICAL SENEGAL-BENIN : Aliou Cissé annonce une équipe fortement modifiée




 
 
 
Face au Bénin, ce soir, l’équipe du Sénégal sera fortement modifiée. C’est l’annonce de Aliou Cissé en conférence pour donner, dit-il, la chance à tous les joueurs convoqués. Cependant, s’agissant du système de jeu, Aliou Cissé a préféré entretenir le flou. 
 
 
 
 
 
Après avoir étrillé le Gabon, le Sénégal fera face au Bénin pour son second match amical. A cet effet, le coach Aliou Cissé et Habib Diallo ont fait face, hier, à la presse pour se prononcer, entre autres, sur la gestion de son groupe, notamment avec des joueurs qui n’ont pas assez de temps de jeu dans leurs clubs, en l’occurrence, Boulaye Dia, Moussa Niakhaté. « En choisissant 31 joueurs, on savait que le groupe était un peu disproportionné dans la mesure où certains avaient beaucoup joué contrairement à d’autres. Il fallait gérer physiquement des joueurs qui n’avaient pas beaucoup joué. C’était important, dans cette période d’appeler tout le monde. Mais, on sait que ce groupe du mois de mars sera différent du groupe du mois de juin. Le temps de jeu est important ; mais aller jusqu’à dire que celui qui ne joue pas en club ne sera pas sélectionné. Je ne le ferai pas. Nous irons vers deux gros matchs contre le Congo et la Mauritanie, on a besoin que tout le monde soit à100% et donne le maximum qu’il faut pour ces deux matchs qui comptent pour les éliminatoires de la Coupe du monde », explique d’emblée, le coach.
 
 
 
Le Bénin, une équipe qui ne lâche rien
 
 
 
Interpellé sur les qualités de l’adversaire du jour, Aliou Cissé dira : « je n’ai pas regardé le match Bénin-Côte d’Ivoire lors de la Coupe d’Afrique des nations (Can), mais le Bénin faisait partie de notre poule pour les éliminatoires de la Can 2024 et nous les avons éliminés ; donc, nous savons que ce sera un match disputé. La preuve, le dernier match qu’on a joué chez eux, on a mené jusqu’à la 94e minute et ils ont égalisé. Le Bénin, c’est une équipe qui joue sur l’impact physique, une équipe africaine qui joue sur les premiers ballons et les deuxièmes ballons, qui est dans les transitions, mais capable techniquement, par moments, de jouer dans les intervalles. Avec le Gabon, c’est deux styles différents. Avec le Gabon, on a joué avec une équipe qui a joué la possession dans le contrôle du match, mais le Bénin sera surtout dans la verticalité. C’est une équipe qui ne lâche rien, une équipe qui se battra et c’est en réalité ce que nous cherchons et c’est ce que nous voulons, une bonne opposition. Ce sera un bon match, un match physique, un match très africain et tant mieux pour nous. C’est ce que nous venons chercher et ce qui nous préparera à ces deux matchs au mois de juin », ajoute Aliou Cissé.
 
 
 
Le même système que contre le Gabon ou un turnover contre le Bénin
 
 
 
« Il n’y a pas de système à double tranchant. Le système de jeu, ce n’est pas le plus important dans le football. Dans cette équipe nationale, il y a de grands joueurs qui sont dans des championnats les plus relevés. Tactiquement, ce sont des garçons qui sont au courant de ce que je fais et Habib peut en témoigner, d’autres aussi. Ils savent ce qu’on est en train de faire, ce qu’est leur rôle et ils essaient de le remplir. Il n’y a pas de système infaillible, chaque système a ses avantages et ses inconvénients. Si on avait le système approprié qui nous permettrait de gagner tous nos matchs, tous les entraineurs allaient s’accaparer de ce système. Je suis plutôt satisfait du rendement qui a été donné par l’ensemble du groupe contre le Gabon. On verra contre le Bénin. Peut-être que ce sera un autre système ou le même système ; ce qui est important, c’est que les joueurs soient concernés et c’est ce que j’attends d’eux. C’est à eux de faire le maximum pour qu’on puisse avoir une expression collective digne de ce nom, gagner le match et se mettre en confiance pour les prochaines échéances », fait remarquer coach Aliou.
 
 
 
Aliou Cissé dans la continuité et non dans la révolution
 
 
 
« Parmi les 31 joueurs, on a perdu 4 à 6 joueurs. Mais l’objectif au départ, c’était de donner du temps de jeu aux joueurs sur ces deux matchs amicaux. Sur le premier match, on a donné du temps de jeu à un groupe, sur le deuxième match, on va donner du temps de jeu à un autre groupe, donc nous allons nous inscrire dans cette ligne directrice. L’équipe sera fortement modifiée par rapport au premier match. On ne peut pas convoquer tous ces joueurs et ne pas leur donner de temps de jeu. On fera tout ce qui est possible pour donner du temps de jeu, de changer d’effectifs et de changer les joueurs contre le Gabon », indique l’entraineur de l’équipe nationale. Poursuivant, il ne compte pas opérer une révolution au sein de la tanière. « J’aime travailler dans une certaine continuité depuis que j’ai hérité des rênes de l’équipe nationale. Je m’inscris dans une certaine continuité pour avoir une expérience collective. L’équipe, c’est aussi la forme du moment. On verra d’ici juin comment nos joueurs vont se comporter, c’est pourquoi nous avons ouvert la tanière. Le Sénégal est doté de bons joueurs partout dans le monde et ces deux matchs nous permettaient d’ouvrir la tanière et au mois de juin, nous verrons avec les formes du moment, comment nous allons constituer une équipe compétitive, mais nous n’allons pas changer le noyau du groupe. Mais nous allons donner la possibilité aux jeunes d’intégrer et de continuer le travail », tranche Aliou Cissé.
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé


Les trois « J »

Démackysation

Le Maodo ressuscité

De l’ombre à la lumière

Exception

Ultime bavure

Cuvée

Prompteur

Maturité

Sprint final



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030