jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LA SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL : La dette publique a atteint 80,8% du PIB en 2023, l’accélération des réformes de l’administration fiscale préconisée pour stimuler la mobilisation des recettes intérieures EXCÉDÉS PAR LES AGISSEMENTS D’OUSMANE SONKO : Des compatriotes écrivent au Conseil constitutionnel et leur demandent de constater la démission du Président Bassirou Diomaye Faye CAMP GRATUIT DE LA CHIRURGIE A SICAP MBAO : La cataracte serait la première cause de cécité dans le pays BASSIROU DIOMAYE FAYE À BAMAKO DEVANT ASSIMI GOÏTA : «La position malienne, quoique rigide, n'est pas totalement inflexible… la Cedeao est très malmenée, mais nous ne devons pas nous résigner» ASSISES SUR LA REFORME ET LA MODERNISATION DE LA JUSTICE BDF : écarte tout procès en inquisition et théorise un système judiciaire qui inspire confiance aux justiciables DIALOGUE NATIONAL SUR LA JUSTICE Dr Cheikh Tidiane Seck dénonce une ‘’ foire de l’hypocrisie’’ et révèle le ‘’deal’’ qui est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle Mauvaise nouvelle pour les autorités : le fret a presque triplé REFORMES DANS LA JUSTICE : La date des assises prévue pour le 28 mai ; des préalables non encore réglés JOURNEE DE LA MEDIATION : A l’heure de la conciliation comme mode de règlement des litiges CHEIKH OUMAR SY, ANCIEN DEPUTE : « Macky Sall a sacrifié son candidat, son bilan et son parti pour sauver ses propres intérêts »
jotaay

DIALOGUE NATIONAL SUR LA JUSTICE Dr Cheikh Tidiane Seck dénonce une ‘’ foire de l’hypocrisie’’ et révèle le ‘’deal’’ qui est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle



DIALOGUE NATIONAL SUR LA JUSTICE Dr Cheikh Tidiane Seck dénonce une ‘’ foire de l’hypocrisie’’ et révèle le ‘’deal’’ qui est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle

 
La publication de la liste des participants au dialogue national sur la justice, prévu aujourd’hui, continue de susciter de vives réactions. Des critiques émanent de partout. Pour Cheikh Tidiane Seck, président du Bnd/Xel ak Koom, ce dialogue, qu’il présente comme un deal, n’a qu’un seul objectif : celui de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle.
 
Le Président du BND/Xel ak Koom n’apprécie pas du tout le dialogue national de ce 28 mai initié par le chef de l’Etat. En effet, selon Dr Cheikh Tidiane Seck, le Sénégal est véritablement à un tournant décisif de son histoire politique. Et par conséquent, la justice devrait être l’arbitre incontestable et certainement incontestée dans un État de droit. «Son fonctionnement ne devrait pas souffrir des caprices de nouveaux dirigeants immatures. La justice est universelle, anonyme, impersonnelle et générale. Il est étonnant de voir les plus grands pourfendeurs de la justice et de l’État de droit, que sont le Président Faye et son Premier ministre, qui ont tous les deux injurié et défié la justice de notre République, être les acteurs de cette foire de l’hypocrisie pompeusement appelée Dialogue national», note-t-il dans un communiqué.
Avant de poursuivre : «ce sont des repris de justice (accusés ou condamnés de graves crimes) qui vont décider de l’avenir de notre justice. Forfait ne peut être plus grand et plus dangereux pour la démocratie sénégalaise. La seule réforme dont la justice a besoin est d’être libérée de la mainmise du politique sur le judiciaire».
Pour Dr Cheikh Tidiane Seck, ce dialogue politique est un deal déjà négocié avec un but bien précis. «L’ancien Président s’est ligué avec l’actuel pour tordre le cou à l’État de droit, en avalisant la loi d’amnistie du 13 février 2024 qui est un exemple de légalisation de l’impunité. Il en est de même ‘’des forts soupçons de corruption de certains membres du Conseil constitutionnel’’ qui sont en passe d’être noyés dans la masse des réformes de la justice. Le seul et unique objectif de ce dialogue qui grèvera le budget national, est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle ; deal déjà négocié entre hommes politiques qui ont soutenu la coalition Diomaye Président. Preuve, si besoin en était, que la justice demeure sous le joug du politique».
Le président Seck propose ainsi de laisser la justice à elle-même pour qu’elle se modernise et qu’elle s’applique les changements nécessaires pour regagner la confiance des Sénégalais.
 
Khadidjatou D. GAYE
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Triple bonheur

Derrick

« Le bon la brute et les truands »

Parti-Etat ?

Coaching

Etuve

Leader mental

Tollé

Forces contraires

Vivier



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030