jotaay

REQUETES AUX FINS DE MISE EN LIBERTE PROVISOIRE DES PASTEFIENS :Le juge rejette la liberté à Bassirou Diomaye Faye, Hannibal Djim et Seydou Nourou Bâ ; la chambre d’accusation immédiatement saisie



REQUETES AUX FINS DE MISE EN LIBERTE PROVISOIRE DES PASTEFIENS :Le juge rejette la liberté à Bassirou Diomaye Faye, Hannibal Djim et Seydou Nourou Bâ ; la chambre d’accusation immédiatement saisie

Bassirou Diomaye Faye, Mouhamed Samba Djim dit Hannibal et Seydou Nourou Bâ restent en prison. Hier, le juge d’instruction a rejeté les demandes de liberté provisoire qui ont été déposées sur sa table. En rendant une ordonnance défavorable, le magistrat instructeur n’a fait que suivre le Procureur de la République dans ses réquisitions. Cependant, leur conseil a fait appel des trois ordonnances de refus.
 
 
Maître des poursuites, le procureur de la République n’est pas prêt à lâcher les partisans du Pastef, notamment Bassirou Diomaye Faye, Mouhamed Samba Djim dit Hannibal et Seydou Nourou Bâ. Ces derniers vont prolonger, malgré eux, leur séjour carcéral. Hier, le juge d’instruction a statué sur leurs demandes de mise en liberté provisoire et a rendu une ordonnance défavorable. En clair, le magistrat instructeur a rejeté les requêtes, les maintenant ainsi en prison. En fait, le juge a été obligé puisque le procureur de la République s’est opposé en visant dans ses réquisitions l’article 139 du code de procédure pénale ; ce qui fait que le juge a les mains liées et ne peut faire autrement sinon rendre une ordonnance de refus. Mais, les pastéfiens n’abandonnent pas ; ils ont fait immédiatement appel des ordonnances via leur conseil Me Moussa Sarr. La balle est désormais dans le camp de la Chambre d’accusation qui a un mois pour statuer.
Rappelons que Bassirou Diomaye Faye a été inculpé et placé sous mandat de dépôt le 18 avril dernier, par le juge d’instruction du deuxième cabinet, pour les chefs d’outrage à magistrat, diffamation et actes de nature à compromettre la paix publique. Il avait posté un texte sur sa page Facebook pour parler de « clochardisation de la justice ». S’agissant de Hannibal Djim, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, le 14 février dernier avec Kopar express et X pour financement d’activités de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles politiques graves, complot contre l’autorité de l’Etat. C’est quasiment les mêmes chefs d’inculpation pour Seydou Nourou Bâ qui serait actionnaire à Kopar Express. Inculpé en mars dernier, il a été placé sous mandat de dépôt, suite aux réquisitions du procureur de la République qui a visé des articles qui lient le magistrat instructeur. L’espoir pour tous ces partisans d’Ousmane Sonko d’humer l’air de la liberté repose désormais entre les mains des juges de la Chambre d’accusation.   
 
 
Alassane DRAME
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030