jotaay

POUR DENONCER LE SYSTEME DE VERIFICATION DES PARRAINAGES : Le collectif des candidats spoliés vilipende Macky auprès de la Délégation de l’UE



POUR DENONCER LE SYSTEME DE VERIFICATION DES PARRAINAGES : Le collectif des candidats spoliés vilipende Macky auprès de la Délégation de l’UE

 
Ils ne comptent pas en rester là. Les candidats dits spoliés lors du contrôle de parrainages multiplient les démarches pour se faire entendre. Il se sont rendus hier au siège de la Délégation européenne pour la tenir informée de la situation électorale dans laquelle le Président Macky Sall a plongé le pays. Au sortir de leur entretien, Aminata Touré et Bougane Guèye Dany ont dévoilé leur plan d’action pour obtenir gain de cause. Le collectif composé de 43 candidats a décidé de faire le tour des organisations internationales et sous régionales qui interviennent dans le contrôle du fichier électoral, mais aussi dans la supervision des élections au Sénégal, pour les alerter sur les risques de chaos qui guettent le pays si rien n’est fait.
 
 
En plus des recours déposés au Conseil constitutionnel, le collectif des 43 candidats spoliés veut internationaliser ses protestations. Ses représentants se sont rendus hier au siège de l’Union Européenne pour dénoncer les abus dont ils se disent victimes. Selon Aminata Touré qui a porté leur parole, le Sénégal traverse une situation inédite. « Ce qui s’est passé au Conseil constitutionnel est sans nom. Neuf candidats ont été éliminés directement sous prétexte que leurs clés sont devenues inexploitables, alors qu’au moment du dépôt, tout allait bien. Pour d’autres, c’est des parrains non identifiés dans le fichier, un cumul de plus de 900.000 Sénégalais qui seront privés de leur droit de vote parce que classifiés injustement non-inscrits sur le fichier électoral. Et certains ont vu leur nombre de parrainages au dépôt considérablement réduit au moment du contrôle. Tant d’impairs qui nous choquent nous tous. C’est une agression contre la démocratie sénégalaise», fulmine-t-elle avant d’enchainer : «nous avons donc décidé d’aller nous plaindre auprès de tous les amis du Sénégal pour qu’ils sachent ce qui se trame dans le pays à la veille de la présidentielle. Ce qui est sûr, c’est qu’à ce rythme, on ne peut espérer avoir une élection transparente. Ils ont déjà fait une sélection de candidats Dieu sait ce qui va s’ensuivre».
 
 
Aminata Touré : «l’UE fait partie de ceux qui ont financé le contrôle du fichier électoral»
 
 
Pour Aminata Touré, la visite à la Délégation européenne est pertinente, parce qu’elle fait partie de ceux qui ont financé la vérification du fichier électoral qui avait été unanimement reconnu sincère aussi bien par l’opposition que le pouvoir. «Alors, si on se retrouve dans cette situation, il est normal qu’elle soit informée. On ne sait même pas quel fichier a été utilisé lors de cette vérification.  L’Union Européenne doit demander, à notre avis, des comptes par rapport à son financement. Le pouvoir oublie que les candidats à la présidentielle de 2019 avaient reçu le fichier. Nous avons comparé nos données avec ce fichier et même celui que la Cena détient actuellement, les parrains déclarés nos inscrits y sont tous», assure Mimi.
Aminata Touré d’assurer que tous les membres du collectif ont déposé leur recours avec des preuves irréfutables. «Nous ne reculerons devant rien, nous irons jusqu’au bout».
 Tirant à boulets rouges sur le Président Sall qu’elle accuse d’être le principal acteur de cette «tentative de hold up électoral», Aminata Touré déclare : «il est en train d’installer un précédent dangereux. Si on lui avait fait subir la même chose, il n’en serait pas là. Si le Président Wade l’avait emprisonné, si on l’avait tiré au sort, il ne serait pas devenu président de la République», déclare l’ancien Premier ministre qui assure que cette visite, c’est juste le premier pas du collectif, toutes les autres organisations concernées sont sur leur liste.
 
 
Bougane Guèye: «si les 900.000 Sénégalais qui seront privés de vote se dressent contre l’élection, elle ne se tiendra pas»
 
 
Pour Bougane Guèye Dany, le Président Macky Sall n’a pas le droit de semer le chaos dans ce pays. «Nous l’avons certes obligé à partir, mais ce n’est pas une raison pour nous mener droit dans le mur avec son système de parrainage à la sélection. Je suis l’un des plus jeunes de ce collectif, mais je suis en même temps le plus expérimenté dans le cadre de la vérification des parrainages. J’ai eu ma première dose en 2019, 2022, mais celle de 2024 les dépasse. Vous imaginez que près de 900.000 Sénégalais sont actuellement considérés comme non électeurs, c’est une aberration. Si ces derniers se dressent contre l’élection, elle ne se tiendra pas. Il ne faut pas pousser les Sénégalais à bout», prévient-il. Poursuivant, le leader de Gueum Sa Bopp soutient : «en plus de la tournée chez toutes les organisations concernées, nous allons écrire au Président Macky Sall le principal acteur, lui et son administration partisane et le Conseil constitutionnel, pour qu’il mette un terme à cette mascarade. Sinon le prochain président sera face à un problème de légitimité».
 
 
Ndèye Khady D. FALL
 
admin


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030