jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
THIERNO MADANI TALL AUX POLITICIENS  :«Sans la paix, l'économie ne marche pas, les commerces ne fonctionne pas et vous n'aurez pas d'argent» CONTRE GATSA-GATSA PRÔNE PAR L’OPPOSITION : Abdoulaye Dièye mobilise et entonne l’hymne de la paix INCENDIE AU MARCHÉ OCASS DE TOUBA 26 MOIS APRÈS LE DERNIER SINISTRE : Le coin appelé «Macket bi» prend feu, plusieurs cantines consumées, des millions réduits en cendres GAMOU DE LOUGA: Mansour Sy Djamil, Macky Sall et les mandats HARO SUR UN GANG DE FAUX POLICIERS A KEUR MASSAR: Quatre anciens militaires dont le chef de sécurité de la cité Mixta et un civil ciblent des prostituées, les rackettent et les violent à tour de rôle dans leurs appartements DÉTOURNEMENT D'UNE MINEURE DE 15 ANS : Le procureur sermonne Seck Diallo et lui révèle qu'il devait comparaître en chambre criminelle pour viol et pédophilie DISCOURS SUBVERSIFS ENTRETENUS PAR L’OPPOSITION  :Les mises en garde des cadres de Benno contre les «pyromanes» L’AFFAIRE OUSMANE SONKO-ADJI SARR EN CHAMBRE CRIMINELLE : Les députés de Yewwi se radicalisent, préviennent Macky Sall et convoquent leur droit de résister aux côtés de Ousmane Sonko AUDITIONNÉ AU FOND HIER PAR LE JUGE D’INSTRUCTION: Cheikh Cissé présente ses excuses et dépose une demande de liberté provisoire RÉPLIQUE DE SERIGNE BASSIROU GUEYE à OUSMANE SONKO: «Heureusement qu'il n'avait pas dit que j'étais venu rôder aux alentours de Sweet Beauté, il n'a pas dit que c'est moi qui l'ai conduit à Sweet Beauté»

MÉGA MEETING DE PASTEF À KEUR MASSAR: Ousmane Sonko fait refuse le procès, dit avoir fait son testament et appelle ses militants au combat



MÉGA MEETING DE PASTEF À KEUR MASSAR: Ousmane Sonko fait refuse le procès, dit avoir fait son testament et appelle ses militants au combat
 
Alors que le juge d’instruction a décidé de renvoyer en procès le dossier de viols et menace de mort présumés impliquant son leader Ousmane Sonko, Pastef-Les Patriotes a réussi une démonstration de force, hier à Keur Massar. C’était à l’occasion d’un «méga meeting» qui a vu la participation de milliers de militants et sympathisants, également de tout ce que Pastef compte de responsables au niveau national, mais aussi d’alliés dans l’opposition et dans une partie de la société civile. Prenant la parole lors de cette activité politique, Ousmane Sonko a déclamé un discours guerrier allant dans le sens de dire au régime du Président Macky Sall, qu’il est prêt au combat. Pour ce qui est du dossier le liant à la dame Adji Sarr, le maire de Ziguinchor a laissé entendre qu’il n’ira plus répondre à la justice dans le cadre de cette affaire. Il dit avoir fait son testament et appelle ses militants et sympathisant à se préparer au combat.
 
 
 
Keur Massar a été hier la destination des militants et sympathisant des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef-Les Patriotes). Dans le très populeux quartier de la banlieue de Dakar, Ousmane Sonko et ses militants ont tenu un «méga meeting». Prenant la parole, Ousmane Sonko, habillé d’un ensemble treillis comme pour montrer sa détermination à aller au combat, a déclamé un discours guerrier allant dans le sens de dire au régime du Président Macky Sall, qu’il accuse de vouloir le liquider politiquement, qu’il est prêt au combat. Le maire de Ziguinchor a laissé entendre qu’il n’ira plus répondre à la justice dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Adji Sarr. Il dit avoir fait son testament et appelle ses militants et sympathisants à se préparer au combat. «Nous avons atteint le terminus ! Nous allons nous battre sur le terrain contre Macky Sall et quoi qu’il nous coûtera… Hier (avant-hier) j’étais à Ziguinchor, j’ai été sur la tombe de mon père. Ensuite j’ai recueilli les prières de ma mère avant de faire mon testament. Je n’ai pas fait mon testament pour aller me livrer à Macky Sall pieds et mains liés. J’ai fait mon testament parce que je suis prêt à l’affrontement avec Macky Sall», précise le patron du Pastef qui invite ses militants à se tenir prêts pour le combat car, dit-il, «le projet doit être protégé».
Et Ousmane Sonko d’ajouter à l’endroit de ses militants : «n’écoutez personne qui vous détourne de votre objectif. Ces gens qui vous disent que vous êtes violents ne font que vous détourner de l’essentiel», fulmine encore le leader politique et maire de Ziguinchor qui avertit les membres de la mouvance présidentielle. Désormais, selon Ousmane Sonko, «œil pour œil, dent pour dent. Ce sera sa vie ou la nôtre».
Ousmane Sonko qui a assuré que Pastef n’a pas de plan B, laissant ainsi entendre qu’il sera bel et bien de la course pour 2024, a également fait un témoignage sur ses alliés politiques, notamment les leaders de Yewwi Askan Wi. D’ailleurs, avant Ousmane Sonko, ce sont ses alliés de la coalition Yewwi Askan Wi qui avaient pris la parole pour lui apporter leur soutien. Président du Prp, Déthié Fall a invité le Président Macky Sall à savoir raison garder, puisque, selon lui, «il n’a nullement la force de faire face à cette jeunesse sénégalaise». «Ousmane toi-même tu sais que tu seras candidat. Macky Sall est le seul qui n’a pas le droit de participer à la présidentielle de 2024 et il ne participera pas à ces joutes», a assuré l’ancien député.
A son tour, Cheikh Tidiane Youm a porté le message du président du Pur, Serigne Moustapha Sy. «Il te fait part de son soutien et de sa solidarité. Il te dit que tu ne seras pas seul dans ce combat», dit-il. Assurant à l’endroit des gens de Pastef, que ce combat n’est pas seulement leur combat, c’est également le combat de tous les Sénégalais épris de démocratie, Youm prévient les juges dans cette affaire. «A la justice sénégalaise et aux juges et notamment le juge Maham Diallo, nous disons qu’il n’est pas un extraterrestre, il est un Sénégalais qui a une famille et des amis dans ce pays. Les magistrats et les forces de défense et de sécurité doivent savoir que c’est fini pour Macky Sall. Ils ne doivent pas accepter d’être sacrifiés par ce régime finissant».
Après lui, c’était au tour de Habib Sy de dire sa solidarité avec Ousmane Sonko. Et de prévenir le Président Macky Sall qui, selon lui, doit savoir qu’il n’a pas la force de faire face à son peuple. «Il doit prendre exemple sur tous les dirigeants qui l’ont tenté et qui ont lamentablement échoué. Il doit prendre exemple sur Hosni Moubarak, sur Alpha Condé, sur Yahya Jammeh», a déclaré l’ancien ministre d’Etat.
 
 
 
Sidy Djimby NDAO
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Incantations

Extradition

Fog

Graille

Manœuvre

Entregent

Il se fait tard

Gouffre

Delirium tremens

Effroi


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse