jotaay

Un week-end très politique



Un week-end très politique
Ce week-end sera très politique. Outre le chef de l’Etat (même si c’est une tournée économique, Ndlr) et Malick Gakou, actuellement en tournée à Kaolack, beaucoup d’autres seront sur le terrain. Babacar Aba Mbaye de Convergence socialiste et candidat à la mairie de Saint-Louis, fera sa rentrée politique dimanche à Saint-Louis avec le slogan «joxx ma loxo nu defar Ndar». Lat Diop, le patron de la Lonase et responsable apériste, sera en meeting à Pai, dimanche à partir de 16h.  
Me El Mamadou Ndiaye s’engage en politique pour Khalifa Sall
 
Me El Mamadou Ndiaye, jeune avocat qui avait fini de prendre ses marques dans le dossier de la caisse d’avance de la ville de Dakar, va aussi faire sarentrée politique demain dimanche. Ce sera au Cinéma de Thiaroye sur mer à partir de 17h. C’est dire qu’avec les locales en perspective, ce ne sont pas les surprises qui vont manquer.
 
Faux
 
L’intersyndicale des travailleurs de la Sen’Eau réfute les informations selon lesquelles il y aurait des accords avec la Direction générale. Dans un communiqué, les camarades d’Elimane Diouf disent à qui veut les entendre qu’ils restent engagés à poursuivre leur plan d’action qui va dans le sens de mener la lutte pour la consolidation des intérêts du secteur de l’eau au Sénégal et la préservation des acquis du personnel. D’ailleurs, une deuxième réunion de conciliation sera tenue ce lundi 14 juin 2021 à la Direction générale du Travail et de la Sécurité sociale (Dgtss) entre le comité intersyndical et la Direction générale de la Sen’Eau. Ce sera à l’issue de cette réunion que la suite du plan d’actions de lutte sera déterminée. L’intersyndicale demande au personnel de rester mobilisé.
 
 
 
Liberté provisoire pour Kilifeu
 
Tout est bien qui finit bien. Le cas de Kilifeu qui était sur le point de mobiliser tout ce que le M2D compte comme organisations, va finalement en rester là. En effet, Kilifeu a bénéficié d’une liberté provisoire.
 
 
Hausse de 31,3% de la production industrielle en avril
En avril 2021, la production industrielle hors égrenage de coton s’est accrue de 31,3% relativement à la même période de 2020. Cette évolution est attribuable à la performance notée dans les industries extractives (+69,9%), manufacturières (+32,9%) et environnementales (+12,5%). En revanche, la production «d’électricité, gaz et eau» s’est repliée sur la période sous revue (-10,8%).Sur les quatre premiers mois de 2021, la production industrielle a progressé de 18,8% par rapport à la période correspondante de 2020.Par ailleurs, en fin avril 2021, l’activité d’égrenage de coton est ressortie en hausse de 26,4% comparativement au cumul sur les quatre premiers mois de 2020.
 
«Sénégal tampi»
Ils sont forts les Sénégalais. Après Fouta tampi (le Fouta est fatigué), on parle de Sénégal tampi (le pays tout entier est fatigué). La trouvaille est de Yacine Fall. Elle l’a dit et martelé hier lors de la manifestation du M2D. autant dire que la formule a capté et les nombreux manifestants se sont mis à le répéter.
 
Assane Diouf et son «xorom»
Le fameux Assane Diouf est maintenant une personnalité reconnu de l’opposition. Hier, il a pris la parole. Et dès qu’il a eu le micro, il a demandé s’il devait faire du «xorom» (insulter), le public lui dit oui, mais derrière Ousmane Sonko et Cheikh Tidiane DIèye ont fait non de la tête. Et quand il a voulu honorer Sonko en lui demandant de se lever, ce dernier lui a demandé s’il allait lui verser du «xorom» ou du «sukër» (s’il allait l’insulter ou l’encenser). Ce, à quoi Assane Diouf a répondu : «je vais te verser du miel». Belle formule.
 
 
Sonko suivi par une fouyle monstre
Il n’a rien perdu de sa verve et de son aura, le leader de Pastef. Hier, à la fin de la manifestation du M2D, Ousmane Sonko a été accompagné par une foule monstre qui chantait pour lui et qui mettait en garde le régime.
 
Un Imam bien particulier
Hier, un Imam bien particulier a pris la parole. Alors qu’on attendait de lui des prières et autres sermons, il a commencé à chanter en mettant en garde Macky Sall et son régime de ne toucher un seul cheveu de Ousmane Sonko. Jusque-là rien de grave. Mais juste après, il a entonné une chanson dans laquelle il dit que Macky est mort et qu’il faudrait l’enterrer. Pour un Imam quand même…

 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Souk

Boomerang: Désobéissance civile

Boomerang: Pipeau

Sous la tente

Boomerang: Agendas

Boomerang: Bras de fer

Boomerang: Que faire ?

Suspens

Transformer

Bommerang: Prêche


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures