jotaay

CONSÉQUENCE DES ÉMEUTES: Le siège de Benno de Sicap Liberté saccagé, du matériel volé, Zahra Iyane Thiam indexe les leaders de Yewwi



CONSÉQUENCE DES ÉMEUTES: Le siège de Benno de Sicap Liberté saccagé, du matériel volé, Zahra Iyane Thiam indexe les leaders de Yewwi
  
 
Vitres cassées, mobiliers emportés, papiers éparpillés au sol. C’est le triste décor qu’offre le siège de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar (Bby), à la Sicap Liberté. Pour Zahra Iyane Thiam, ce n’est personne d’autre que les militants de Yaw qui sont à l’origine. Elle a par ailleurs soutenu qu’ils ne resteront pas les bras croisés et avec les preuves qu’ils ont, une plainte sera déposée.
 
 
 
Zahra Iyane Thiam est très remontée contre le leader du Pastef. En effet, au siège de Benno Bokk Yakaar (Bby) à Sicap Liberté, elle est revenue sur ce qui s’est passé après les attaques des locaux.
«Le siège a été attaqué», informe-t-il d’emblée. Pour la Directrice générale de l’Asepex, les dégâts sont énormes et les responsables ne sont personne d’autre que les militants de Yaw, qu’elle qualifie de voleurs. «Les manifestants, militants et sympathisants de Yaw ont attaqué le siège de Bby à Liberté. Au-delà du fait qu’ils aient détruit tout le matériel qu’ils ne pouvaient pas emporter, tout ce qui était emportable ils l’ont pris : ordinateurs, photocopieuses, maillots…Ils ont détruit toutes nos chaises, notre salle de conférence. A l’intérieur, ils ont cassé les portes, saccagé les bureaux et ils sont partis. Ce sont des voleurs», dénonce-t-elle.
Aussi, Zahra Iyane Thiam annonce la saisine de la justice contre les auteurs. «Nous sommes des républicains, nous ne nous ferons pas justice. Heureusement, qu’il n’y a pas de blessés. Nous avons des vidéos et images et nous porterons plainte. Nous attendons l’huissier pour qu’il vienne faire le constat. Quand les faits se sont déclarés, nous avons appelé la police mais elle n’est pas encore venue. Nous attendons», informe-t-elle. 
L’ex-ministre n’a pas manqué d’attaquer Ousmane Sonko. En effet, explique-t-elle, une personne responsable, qui veut diriger le pays, ne devrait pas appeler les jeunes aux manifestations. «Nous déplorons ce qui s’est passé. Les leaders de Yaw doivent revenir à la raison. Quand vous appelez les gens à manifester, ce ne sont pas juste les politiques qui sortent, ce sont les voyous qui sortent. Si vous aspirez à diriger le pays et que ce désir insatiable vous pousse à vouloir tout faire et tout attaquer, vous ne méritez pas d’être porté à la tête d’un pays».
 
 
Khadidjatou D. GAYE
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité

Tout baigne



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030