jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
Retour du poste de PM : la conférence des présidents se réunit demain MAME MBAYE NIANG, LEADER DE LA COALITION: «SÉNÉGAL 2035» «Le dernier mot revient aux Dakarois et je suis certain qu’ils n’accepteront pas d’être le bras armé de quiconque ou un moyen pour certains de garder leurs privilèges» PERTES FISCALES DUES A LA FRAUDE ET A L’EVASION FISCALE Le Sénégal parmi les pays africains les plus impactés par le fléau avec plus de 151 milliards de F Cfa de pertes fiscales en 2020 SOMMET CHINE-AFRIQUE A DAKAR: Macky priorise le renforcement de la souveraineté pharmaceutique et médicale et la sécurité sanitaire de nos pays Au sommet Chine-Afrique, le Sénégal demande le soutien de Pékin au Sahel Meeting d'investiture du ministre-maire de Sédhiou: Abdoulaye Diop bat le record de mobilisation et promet une victoire éclatante le 23 janvier 2022 ATTAQUES CONTRE LE KHALIFE GÉNÉRAL DES TIDIANES: Daara Mame Maodo Wattu Sunu Pass-Pass menace de corriger Iran Ndao ABDOULAYE DAOUDA DIALLO SUR LE RETOUR DU POSTE DE PM :«Nous avons 50 milliards sur la réserve de gestion et 50 milliards en investissement pour faire face à des situations d’urgence» LES GRAVES ACCUSATIONS DE SERIGNE MOUSTAPHA SY: «Depuis que Macky Sall est à la tête de ce pays, tous les hommes de valeur sont décédés» COUR D’APPEL DE ZIGUINCHOR : Le dossier Aminata Diack/Abdoul Mbaye renvoyé au 13 janvier 2022

BOCAR DIONGUE PARLE DE LA BATAILLE DE DAKAR «Je n’ai rien contre le camarade Abdoulaye Diouf Sarr, mais face à Amadou Ba…»



BOCAR DIONGUE PARLE DE LA BATAILLE DE DAKAR «Je n’ai rien contre le camarade Abdoulaye Diouf Sarr, mais face à Amadou Ba…»
 
 
 
Bocar Ndiongue a fini de se faire une religion. Pour triompher de l’opposition aux prochaines élections territorialespour le compte de Benno Bokk Yakaar à Dakar, il n’y a qu’une seule personne : Amadou Bâ. L’ancien ministre des Finances et responsable au niveau de Dakar et de la commune des Parcelles Assainies est le seul à même de donner le résultat attendu par Macky Sall aux prochaines élections pour Dakar. Au niveau de la commune des Parcelles Assainies, Bocar Diongue se dit candidat si Amadou Bâ vient à diriger la liste majoritaire, parce qu’il n’est pas question, selon lui, que Moussa Sy soit le candidat de Benno Bokk Yakaar pour ces élections.
 
 
 
Les Echos : Pour les prochaines élections territoriales, il y a au moins trois autres coalitions à côté de Benno Bokk Yakaar. Que vous inspire cette nouvelle situation ?
 
BocarDiongue : Benno Bokk Yakaarest une coalition unique. Au Sénégal,il ne s’agit même plus d’idéologie, mais simplement de mettre en place une mécanique électorale capable de remporter des élections. C’est sous cet angle que l’opposition a compris que ce serait illusoire de sa part si elle s’aventurait à aller en solo. C’est ce qu’elle a compris et s’attèle à faire des coalitions.
 
 
 
Mais ces coalitions risquent de faire mal à Benno
 
 
Non. Loin de là. Ce qui est inédit dans notre coalition, c’est qu’il y a la confiance qui est là. On a un seul chef reconnu : c’est le Président. Nous sommes avec lui, nous sommes derrière lui. Ça c’est le mot d’ordre de toutes les entités ou de tous les partis politiques qui se regroupent au sein de cette coalition. Or, au sein de l’opposition, il y a des égos, il y a des ambitions avouées ou inavouées. Ce sont des coalitions mort-nées. La mayonnaise n’a même pas encore pris qu’on voit déjà des dissensions par-ci et par-là, à l’image de l’oiseau qui vole avec des plumes qui se détachent par-ci et par-là. Ce sont des coalitions de duperies où l’on ne se fait pas confiance, à l’opposé de BennoBokkYakaar. Nous les attendons, mais ce qui est évident, c’est, quelque soit le type de coalition que l’opposition mettra en place, le BennoBokkYakaar, remportera en grande majorité les combats.
 
Pour parler de Benno BokkYakaar, malgré les directives du chef, certains affichent publiquement leurs ambitions. Est-ce que ce n’est pas un paradoxe ?
 
 
Oui, à l’échelle micro, quand on descend en bas de l’échelle, il y a des ambitions, parce qu’aujourd’hui, il faut savoir que ce n’est pas le combat du président de la République qui est là. Ce n’est pas une élection présidentielle, mais des citoyens dans leurs terroirs électoraux veulent avoir leur mot à dire, porter des ambitions de leurs communes. Ce qui fait qu’aujourd’hui, des ambitions sont affichées et déclarées et ça, ce n’est pas quelque chose de grave.
 
 
 
Justement, est-ce qu’Amadou Bâ est candidat ?Vous avez défendu bec et ongle sa candidature…
 
 
 
Pour le cas d’Amadou Ba, c’est vrai qu’en son temps, nous avions dit qu’il était le meilleur profil pour nous permettre de gagner aussi bien les Parcelles Assainies que Dakar. Et aujourd’hui, plus que jamais, c’est une réalité. Nous devons rappeler que c’est sur des éléments probants que nous nous sommes basés pour le dire. D’abord, il y a l’électorat des Parcelles Assainies ; il y a aussi que l’homme a un carnet d’adresses, certains atouts quifont de lui le meilleur cheval pour l’Apr, pour le BennoBokkYakaar. Je pense que désormais, il va falloir dire que c’est lui le cheval numéro2 de l’Apr, du point de vue aura et du point de vue carnet d’adresses international. Il a un carnet d’adresse économique lourd, parce qu’il ne faut pas oublier qu’il a eu six ans le ministère de l’Economie et des Finances. Et il a eu à piloter le Pse. Il fut l’un des contremaîtres du Pse. C’est vrai que l’ingénieur en chef, c’est le Président Sall, mais Amadou Ba faisait partie des éléments clés du dispositif. Il a un carnet d’adresses qui, à la vérité, peut développer une ville, développer une capitale et même développer un pays. Ça c’est important, il faut que les gens le sachent.
 
Et pour les Parcelles ?
 
 
 
Là je suis clair, net et précis. Moussa Sy, l’actuel maire,ne peut pas diriger une liste. Je l’ai dit et je le réitère : si on essaie de le mettre au-devant d’une quelconque liste, nous serons sanctionnés et en premier lieu, nous, nous favoriserons cette sanction, parce que nous n’accepterons pas qu’il puisse diriger une quelconque liste. Nous lançons encore un appel au président de la République dans ses choix, de nous trouver quelqu’un qui pourrait demain, si Amadou Ba se retrouve à Dakar, élu à la mairie de ville de Dakar, qu’un autre puisse être à la mairie des Parcelles Assainies.
 
 
 
Vous pensez à qui par exemple ?
 
 
 
Je vais penser à moi-même d’abord. Pourquoi pas, parce qu’il n’y a pas plus légitime que moi au sein de cette commune et je porte mieux que quiconque la vision du président de la République. Mon engagement pour la commune est connu de tous. Donc, je ne cracherai pas dessus. Ça, je le dis. D’ailleurs, en dehors d’Amadou Ba, je ne serai pas prêt à supporter quelqu’un d’autre. La commune a besoin de sang neuf pour la mairie. Il faut un changement. Il faut recycler le personnel politique au niveau des Parcelles Assainies. Il y a des figures qui ne peuvent plus passer. Et nous sommes dans un tournant très décisif.
 
 
Qui de Diouf Sarr et d’Amadou Ba, selon vous, a le meilleur profil pour vous faire gagner Dakar ?
 
 
Il n’y a pas photo, il faut comparer ce qui est comparable. Amadou Bâ, a un capital d’expérience que personne n’a. Il ne faut pas oublier qu’il fut le patron de tous les maires du Sénégal par le truchement du trésor. Il a eu à être ministre de l’Economie et des Finances. Aussi, comme rappelé plus haut, il a un carnet d’adresses international et mondial à ne pas perdre de vue. Fort de tout ça, nous pensons effectivement qu’il présente le meilleur profil. Je n’ai rien contre le camarade et coordonnateur de la Ccr, Diouf Sarr, encore moins un autre des cadres du parti, reconnus parce que ce sont des cadres émérites, mais quand même, face à Amadou Ba, ils devraient se ranger, s’aligner et l’aider pour le triomphe du projet du président de la République.
 
Propos recueillis par Madou MBODJ
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Huile caillée

Boomerang: Huile caillée

Katioucha

Brouhaha

Renaissance

Retour

Alternative

Zèle nocif

Sécurité

Embrouillamini


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays