jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

BATAILLE ENTRE CHEIKH BA ET SEYDOU GUEYE, SES AMBITIONS POUR LA MEDINA ET LA CANDIDATURE POUR LA VILLE DE DAKAR… Arame Cissé rappelle à l’ordre ses camarades de parti et désigne Diouf Sarr comme le meilleur profil pour Dakar



 

 
Issue d’une très grande famille socialiste de la Médina, Arame Cissé, qui ne s’était jamais intéressée à la politique du vivant de sa grand-mère et homonyme Adja Arame Diène, a préféré s’allier au Président Macky Sall que de suivre la tradition socialiste. Ce n’était pas évident pour cette jeune femme, mais avec le soutien de ses proches, elle milite depuis 2010 à l’Apr. Pour elle, son engagement pour une Médina meilleure esttout à faitnaturel puisqu’elle-même est un pur produit de la commune. Revenant sur la guerre larvée entre Seydou Guèye et Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, Arame Cissé trouve déplorable de tels actes, tout en les invitant à faire comme elle, s’en tenir à la décision du Président Macky Sall,malgré qu’elle nourrisse des ambitions pour la commune. En ce qui concerne le candidat de Benno Bokk Yakaar pour la  ville de Dakar, la petite-fille de Adja Arame Diène désigne Abdoulaye Diouf Sarr sans sourciller,pour sa loyauté et son engagement auprès du Président Macky Sall.
 
 
Les Échos :Qui est Arame Cissé ?
 
Arame Cissé :Je m’appelle Arame Cissé,petite-fille et homonyme de Adja Arame Diène, ancienne responsable socialiste. Je suis issue d’une grande famille socialiste,mais j’ai adhéré à la vision du Président Macky Sall depuis 2010. C’était très compliquéau début,je me rappelle, ma mère m’avait même demandé d’aller militer ailleurs qu’à la Médina. Donc,durant mes premières années de politique,je militais à l’Apr Fass Colobane Gueule Tapée. Ce n’est qu’en 2015 que j’ai rejoint l’Apr Médina. A cette époque, le Président Macky Sall m’avait mis en rapport avec Seydou Guèye, mais malheureusement la collaboration avait fait long feu. Et depuis lors, je mène mes activités dans la commune pour le compte de notre parti Apr.
 
Comment voyez-vous la guerre larvée entre Cheikh Tidiane Ba et Seydou Guèye ?
 
Je me sens triste de voir deux responsables de mon parti se livrer à ces querelles inutiles. Cela n’honore pas le parti, encore moins le Président Macky Sall. Par respect pour tout ce que représente le Président Sall, ils devraient se garder de s’embarquer dans ces guerres de positionnement. Ils sont tous les deux des leaders naturels de la commune, on ne peut donc leur en vouloir pour leur ambition pour la Médina, mais puisque notre chef de parti et président de la Coalition Benno a demandé à tout un chacun de rester à l’écoute, le mieux aurait été d’attendre que le Président désigne un candidat pour que tout le monde se range derrière ce dernier.
 
Et vous, nourrissez-vous des ambitions pour la commune de la Médina ?
 
Bien sûr, j’ai de grandes ambitions pour ma commune. En tant que militante active de l’Apr,j’ai toujours œuvré pour l’avancement de la Médina. Je rappelle que je suis un pur produit de la Médina, donc tout ce qui touche au développement de la commune m’interpelle directement. J’aspire naturellement à diriger la commune, mais je suis membre d’un parti qui fait aussi partie d’une coalition, avec un mot d’ordre donné par le président de ladite coalition. Donc par respect des directives du Président Macky Sall, je mets mes ambitions de côté en attendant qu’il choisisse un candidat. Et s’il désigne quelqu’un d’autre, je m’alignerai à ce choix tout en mettant tout en œuvre pour une victoire éclatante de notre coalition.
 
Et si le Président Sall devait vous choisir, croyez-vous avoir de réelles chances de gagner devant Bamba Fall ?
 
Comme j’aime le rappeler, je suis un pur produit de la Médina. Toute ma famille y réside depuis des générations ; j’y ai passé toute ma vie donc je crois savoir ce que vivent les Médinois et ce dont ils ont besoin puisque je suis une des leurs. Qui mieux que moi peut prétendre détenir plus d’ambitions pour la Médina ? Pour ce qui est de la gestion de Bamba Fall, nous le savons tous, c’est catastrophique.  Il est temps qu’il comprenne que diriger une commune ne se résume pas à faire de la politique 365j/365. Au lieu d’identifier les problèmes de la commune et de les régler, Bamba Fall passe son temps à installer des quartiers à chaque coin de rue. A son arrivée en 2014, il n’y avait que 29 quartiers pour la commune, maintenant nous en sommes à 108, c’est aberrant. Rien quela gestion du marché Tilèneen dit long sur ses capacités à diriger la mairie. Si la coalition Benno Bokk Yakaar unifie ses forces, n’importe quel candidat pourrait battre Bamba Fall, mais cette chamaillerie fait bien son affaire et il est entrain de profiter de la situation.
 
Vous êtes la petite-fille de Adja Arame Diène, qu’avez-vous puisé comme héritage de cette grande dame ?
 
Ma grand-mère est ma source d’inspiration. Elle est la boussole de ma vie. Mon père m’avait confié à cette grande dame, Je lui dois donc toute mon éducation. Adja Arame Diène m’a éduquée dans l’amour et le respect. Elle m’a tout appris, sauf la politique, parce qu’au moment de son décès, j’étais encore très jeune. Mais je sais qu’elle est fière de moi de là où elle se trouve. Nous avons grandi en la voyant se plier en quatre pour les Dakarois et les Médinois en particulier. Sa générosité et son  sens des responsabilités sont ceux qui m’ont le plus marquée chez elle, avec Adja Arame Diène,l’engagement et le social étaient des sacerdoces qu’elle portait fièrement et je crois avoir hérité cela d’elle.
 
Dakar est un enjeu extrêmement important ; qui, selon vous, est le candidat idéal pour la coalition au pouvoir ?
 
Le Président Macky Sall a cheminé depuis son accession au pouvoir avec des cadres et responsables éminents. Mais le plus important concernant Dakar, c’est qu’il est le seul président à avoir bénéficié du soutien inconditionnel de toutes les communautés. Donc, avec un bon choix, la ville de Dakar reviendra à Benno Bokk Yakaar sans complication. Il est peut-être normal que beaucoup de candidats se manifestent pour diriger Dakar, mais Abdoulaye Diouf Sarr est sans contestation le meilleur candidat, pour plusieurs raisons. Il a été le seul maire de la coalition présidentielle à gagner sa commune en 2014, malgré tout ce qui s’est passé. Et depuis lors, il excelle dans tous les domaines, peu importe le département qu’il gère. La gestion du Covid-19 est suffisante pour comprendre son apport dans le dispositif gouvermental. Faire de Abdoulaye Diouf Sarr le candidat de Benno pour la ville de Dakar serait juste et logique. Il a toujours été loyal au Président Macky Sall. Nous les jeunes du parti, nous le considérons comme notre «Alioune Badara Cissé». Diouf Sarr est un unificateur qui ne ménage aucun effort pour consolider les bases.
 
 
Ndèye Khady DIOUF
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Pot-pourri

Boomerang: Héritage

Aiguillon

Boomerang: Libertés

Dette

Booemlrang: Alternative

Chimère

Surpassement

Test majeur

Démagogie


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale