jotaay

Abdou Mbow investit le terrain pour la victoire de Amadou Bâ : «Diomaye Faye est immature et il ne connaît rien à l’Etat. C’est un danger pour le pays»



Abdou Mbow investit le terrain pour la victoire de Amadou Bâ : «Diomaye Faye est immature et il ne connaît rien à l’Etat. C’est un danger pour le pays»

 
 
 
 
Entamée avec un peu de retard, la campagne pour le camp présidentiel et définitivement lancée. A Thiès où Abdou Mbow et ses autres camarades de coalition étaient en assemblée générale, cadeau n’a pas été fait au camp adverse. Ils ont porté la réplique à la mesure de l’attaque dont leur candidat Amadou Ba a été victime.
 
 
 
Depuis le top départ présidentiel, c’est l’effervescence à l’Apr. A Thiès, le député Abdou Mbow et d’autres responsables de la mouvance présidentielle se sont investis sur les terrain en masse ce week-end. S’expliquant sur leur décision, hier, au sortir d’une réunion avec ses camarades, Abdou Mbow dit que c’est parce qu’ils ne veulent pas ce pays entre les mains d’aventuriers. «Nous avons un pays qui est aujourd’hui envié à cause de sa belle démocratie. Un pays avec ses infrastructures, avec son taux de croissance aujourd’hui qui n’est pas des moindres au niveau de l’Afrique de l’Ouest. Nous ne devons pas prendre ce pays et le donner à des aventuriers, des personnes sans aucune expérience, des personnes qui ne connaissent pas l’Etat et qui veulent déstructurer notre cohésion nationale», a dit Abdou Mbow.
Revenant sur les accusations de Ousmane Sonko et Diomaye Faye, Abdou Mbow tâcle : «ils disent que le plus grand danger, c’est de mettre Amadou Bâ à la tête de ce pays. Mais en réalité le plus grand danger, c’est de donner le pays à des aventuriers. Voilà le danger qui guette aujourd’hui le Sénégal. Au lieu de parler programme, Ils ont passé leur temps à attaquer un homme, à le dénigrer. Ce qui prouve leur immaturité politique», laisse entendre Abdou Mbow.
Sur la crise au sein de leur coalition, Abdou Mbow reconnaît mais tempère. «Benno est une famille, une machine électorale puissante. C’est vrai qu’il y avait des difficultés, des malentendus au niveau de notre coalition, mais elles sont régéles. C’est pourquoi nous avons commencé la campagne tardivement ici au niveau de Thiès. Mais depuis 48 heures, nous avons commencé à entrer dans les quartiers pour expliquer aux populations pourquoi elles doivent faire le choix de la continuité ; c’est-à-dire élire au soir du 24 mars le candidat Amadou Ba».
 
Baye Modou Sarr
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité

Tout baigne



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030