jotaay

SAISIE DE FAUX BILLETS DE BANQUE À KEUR MASSAR: Un Camerounais piégé puis arrêté, hier, grâce à ses quatre acolytes



SAISIE DE FAUX BILLETS DE BANQUE À KEUR MASSAR: Un Camerounais piégé puis arrêté, hier, grâce à ses quatre acolytes
 
La série noire se poursuit pour les membres du vaste réseau de faux monnayage, qui a été démantelé entre mardi et mercredi dernier avec à la clef la mise au frais de quatre éléments dudit réseau, dont le cerveau doublé de charlatan nommé A. Nd. Hier, un ressortissant camerounais a été pris dans le piège des pandores de Keur Massar grâce à la collaboration des quatre individus interpellés.
 
 
 
Encore une arrestation dans l’affaire de la vaste mafia du faux monnayage dans le département de Keur Massar. Les gendarmes de la localité ont appréhendé un ressortissant camerounais. Le nombre de présumés faussaires du réseau passe en effet de quatre individus à cinq.
 
 
Les gendarmes infiltrent le réseau via le chauffeur et garde du corps du cerveau, qui est aussi charlatan
 
 
Après avoir appris l’existence du réseau via les faussaires de moindre calibre, les gendarmes décident d’infiltrer le groupe. Mais, craignant d’être démasqués, ils utilisent des procédés et parviennent à faire connaissance avec un certain Daouda F. Celui-ci est présenté comme le bras droit d’un vieux baron du réseau nommé A. Nd, domicilié aux Parcelles Assainies, et lui sert également de chauffeur et de garde du corps. Ainsi, les hommes en bleu jouent au plus fin avec le bras droit du cerveau du gang et parviennent à le mettre en confiance. Ils se présentent ensuite à lui comme de gros clients désireux se procurer de grandes quantités de faux billets de banque en échange de vrais billets.
 
 
Le grand baron du faux monnayage appâté puis cueilli chez lui à l’unité 6 des Parcelles Assainies
 
 
Le bras droit du cerveau du gang ne  se doute de rien et accepte l’offre des pandores déguisés. Il câble ensuite son patron de charlatan et lui explique le montant de la proposition alléchante. Il lui indique être avec les  «clients» et demande son aval pour les conduire à son domicile sis à l’unité 6 des Parcelles Assainies. Ce dernier accepte et se  pourlèche déjà les babines à l’idée de gagner beaucoup d’argent. Le chauffeur conduit les gendarmes aux Parcelles chez son patron. Qui est parti dans une station pour acheter une voiture flambant neuve.
 
 
Les détails sur les faux billets en Cfa, en euros et en dollars, un flacon de mercure rouge
 
Les supposés clients tombent le masque et déclarent être des gendarmes de la brigade de Keur Massar. Ils appréhendent en premier le bras droit et se rendent à la station, où ils interpellent le cerveau et le reconduisent à son domicile. Ils les maîtrisent par des paires de menottes, effectuent une perquisition minutieuse des lieux et découvrent des malles remplies de faux billets de banque d’un montant de 475 millions 200 mille francs Cfa et de 2 millions 140 mille francs en vrais billets de banque. Ils trouvent également 3 billets d’un dollar et un flacon de mercure rouge. Ainsi, le communiqué de la Divcom répartira les lots des billets de banque comme suit : il s’agit de 32 paquets de 200 billets de 100 euros estimés à 419 millions 200 mille francs Cfa 17 paquets de 200 billets de 10.000 francs Cfa estimés à 34 millions de francs Cfa et 11 paquets de 200 billets noirs de 10.000 francs Cfa estimés à 22 millions de francs Cfa.
Après avoir pris le cerveau du vaste trafic de faux billets de banque nommé A. Nd. et son garde du corps doublé de chauffeur D. F, les pandores de Keur Massar, appuyés par des officiers de police judiciaire expérimentés, parviennent à accélérer la procédure d’enquête préliminaire. Ils confisquent les téléphones portables des deux mis en cause, les fouillent et tombent sur des données techniques, qui leur ont permis d’appréhender deux autres membres du vaste réseau nommés Adama B. et Djibril Ng. Ils les embarquent tous à bord de la fourgonnette et les conduisent à la brigade pour des auditions.
 
 
Le rendez-vous du restaurant «la Brioche dorée» de Keur Massar avec le Camerounais
 
 
Face aux enquêteurs, les deux derniers interpellés passent aux aveux. Mais, au cours de l’exploitation des téléphones, les gendarmes capitalisent des données répréhensibles et placent un ressortissant camerounais dans leur ligne de mire. Mais, pour coincer celui-ci, ils bénéficient de la collaboration des mis en cause, qui téléphonent, hier, à leur acolyte camerounais et lui font miroiter un gros marché de faux monnayage avec des «clients» balèzes. Ils se donnent ensuite rendez-vous avec lui aux alentours de «la Brioche dorée» de Keur Massar en face de Ecobank.
 
 
Les vidéos explosives sur les téléphones du cerveau A. Nd. : «Venez ! La marchandise est arrivée»
 
 
Le Camerounais débarque au lieu convenu et tombe, à son tour, dans les filets des gendarmes. L’exploitation des données personnelles des téléphones du cerveau du gang et charlatan A. Nd. a permis de voir celui-ci dans des vidéos, où il exhibe d’importantes quantités de liasses de billets de banque et lâche à l’endroit de sa clientèle : «Venez voir ! Venez voir ! La marchandise est arrivée !»  Tous les cinq mis en cause devraient être déférés aujourd’hui au parquet du Tribunal départemental de Pikine/Guédiawaye pour blanchiment d’argent et faux monnayage.
Vieux Père NDIAYE
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Souk

Boomerang: Désobéissance civile

Boomerang: Pipeau

Sous la tente

Boomerang: Agendas

Boomerang: Bras de fer

Boomerang: Que faire ?

Suspens

Transformer

Bommerang: Prêche


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures