jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

RELANCE DU TRANSPORT FERROVIAIRE Le Sénégal en pourparlers sur l'investissement ferroviaire pour soutenir l'extraction du minerai de fer



RELANCE DU TRANSPORT FERROVIAIRE Le Sénégal en pourparlers sur l'investissement ferroviaire pour soutenir l'extraction du minerai de fer
 
Le Sénégal est en pourparlers avec un partenaire anonyme dans le but de sécuriser des investissements dans le transport ferroviaire pour soutenir l'extraction du minerai de fer. Le Sénégal souhaite réparer et prolonger la ligne de chemin de fer délabrée de Dakar à Bamako au Mali pour la relier à Tambacounda.
 
 
 
Dans le but de sécuriser des investissements dans le transport ferroviaire, le Sénégal est en pourparlers avec un partenaire anonyme pour soutenir l'extraction du minerai de fer. Dakar compte réparer et prolonger la ligne de chemin de fer délabrée de Dakar à Bamako au Mali pour la relier à Tambacounda dans l'est du Sénégal. Selon nos informations, les pourparlers avec le ministère des infrastructures visent à conclure un partenariat public-privé.«Le Sénégal souhaite réparer et prolonger la ligne de chemin de fer délabrée de Dakar à Bamako au Mali pour la relier à Tambacounda dans l'est du Sénégal. Cela permettrait de se connecter aux réserves de minerai de fer de la région», a déclaré Ousmane Cissé, Directeur de la Société des Mines du Sénégal (Somisen).
Pour rappel, une refonte du chemin de fer de l'époque coloniale de Dakar à Bamako a été promise par les gouvernements sénégalais successifs depuis sa privatisation en 2003, mais le manque d'investissement a entraîné l'arrêt du trafic sur la ligne en 2018. Le président de la République Macky Sall a promis en janvier 2020 que la ligne serait modernisée mais sans dire d'où provenait l'argent.
Mais, alors que les économies du continent sont durement impactées par la crise sanitaire, le redémarrage du chemin de fer pourrait amplement aider à relancer et à booster une économie sénégalaise à l’agonie. En effet, une meilleure infrastructure ferroviaire relèverait non seulement l'exploitation minière, mais aussi toute l'économie du Sénégal.
Il faut savoir que le développement des réserves de minerai de fer, de phosphate et d'or du Sénégal a été entravé par le fait que de nombreuses ressources sont «enclavées» dans des zones reculées où les infrastructures manquent, dit Cissé. «Les investissements dans les infrastructures sont prioritaires», ajoute-t-il.
L'expansion du réseau ferroviaire contribuerait à stimuler l'économie du Sénégal. Selon une note de la Banque mondiale sur le projet du corridor Dakar-Bamako en 2019, le Sénégal paie le prix fort pour dépendre du transport routier. Le trafic de camions à Dakar avait atteint des «niveaux insoutenables», aggravés par l'emplacement du port, qui est entièrement clos par la ville, a indiqué la banque. La dépendance aux routes au Sénégal signifie que «les camions délabrés et surchargés deviennent la source de congestion, de pollution excessive, d'accidents de la circulation et de coûts d'entretien des routes importants», a écrit la Banque mondiale.
Le principal facteur de la lenteur du transport des marchandises au Sénégal est le temps passé au port de Dakar, qui est en moyenne de 13 jours, selon la Banque mondiale.«L'extension du chemin de fer jusqu'à Tambacounda transformerait le secteur minier et prendrait deux ou trois ans pour être achevée... Les options routières et ferroviaires pour transporter le marbre extrait au Sénégal font actuellement défaut, tandis qu'un meilleur réseau ferroviaire stimulerait la production agricole», a ajouté Cissé.
Rappelons que le Sénégal possède de riches gisements de phosphate, de minerai de fer, de sables minéraux, d'or et d'uranium. Pourtant, selon l'Initiative pour la transparence des industries extractives, les industries extractives représentent moins de 6% des recettes publiques. Le site de Falémé, dans le sud-est du pays, détient environ 750 millions de tonnes de réserves de minerai de fer.
 
Sidy Djimby NDAO
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Pot-pourri

Boomerang: Héritage

Aiguillon

Boomerang: Libertés

Dette

Booemlrang: Alternative

Chimère

Surpassement

Test majeur

Démagogie


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale