jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
OUSSEYNOU FAYE DE M2R SUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2024: «C’est Benno qui va choisir et investir son candidat et ça peut ne pas être Macky Sall» SÉCURITÉ ET DÉFENSE – EQUIPEMENTS MILITAIRES :Le Sénégal maintient son rang avec des commandes d’armements à coup de milliards entre les Etats-Unis et la France ces dernières années DEFICIT CRIARD DE 45.000 ENSEIGNANTS POUR L’ANNEE 2022-2023: La tutelle dément, annonce l’existence de 1075 enseignants qui attendent leur affectation et souhaite recruter 5726 autres COUP D’ÉTAT AU BURKINA FASO: Dakar condamne et appelle les nouvelles autorités de Ouagadougou à œuvrer pour le retour de l’ordre constitutionnel DEPUIS DEUX ANS HORS DE LEURS LOGEMENTSOCCUPÉS PAR LES REPTILES :Les déguerpis de Terme Sud à Ouakam reviennent à la charge ELECTIONS LÉGISLATIVES ET NOUVEAU GOUVERNEMENT: Moustapha Niasse et Cie regrettent la faible part réservée à l’Afp PROJET D’AMNISTIE DE KARIM WADE ET KHALIFA SALL:Le Pds rejette, Taxawu minimise REBELLION AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE Le Comité d’initiative du Car/Ps descend le Sg des Jeunesses socialistes Bounama Sall et appelle les jeunes du parti à rejoindre leur cause EXPOSITION PHOTO SUR LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN :Natal Mag et Osiwa poursuivent la sensibilisation des riverains LE RAPPORT MÉDICAL D'ADJIA THIARÉ PARLE D'HYMEN INTACT: Me Abdy Nar Ndiaye révèle que Kaliphone a le soutien du couple présidentiel et compte demander une contre-expertise

FINANCES PUBLIQUES :Le solde budgétaire en déficit de 725,4 milliards à fin mars 2022



FINANCES PUBLIQUES :Le solde budgétaire en déficit de 725,4 milliards à fin mars 2022
 
 
Les ressources globales, estimées à 710,7 milliards, se sont confortées de 43,1% à fin mars 2022 et les dépenses publiques se sont accrues de 41,8% pour se situer à 1436,1 milliards. En conséquence, le solde budgétaire, dons compris, est estimé en déficit de 725,4 milliards à fin mars 2022 contre un déficit de 516,0 milliards un an auparavant.
 
 
 
A fin mars 2022, la gestion des finances publiques a été caractérisée par une hausse des ressources budgétaires associée à une progression satisfaisante des dépenses. En effet, les ressources constituées de recettes budgétaires sont chiffrées à 693,0 milliards et de dons estimés à 17,7 milliards. La poursuite de la bonne tenue des ressources est attribuable aux recettes budgétaires qui ont enregistré une hausse de 206,9 milliards (+42,6%) sous l’impulsion essentiellement des recettes fiscales (+37,8%). S’agissant de ces dernières, évaluées à 648,2 milliards, le recouvrement s’est renforcé de 177,8 milliards à la faveur, notamment, de l’amélioration des impôts directs, des taxes sur biens et services intérieurs et des droits de douanes qui se sont accrus, respectivement, de 65,6 milliards, 84,4 milliards et 53,5 milliards pour se situer à 233,0 milliards, 184,5 milliards et 203,6 milliards à fin mars 2022. En revanche, le FSIPP (7,3 milliards) et les droits d’enregistrement (13,8 milliards) ont atténué cette tendance haussière avec des baisses respectives de 78,5% et 6,6%. Quant aux recettes non fiscales, elles ont augmenté de 30,5 milliards grâce, notamment, au recouvrement plus tôt que prévu des commissions de transferts et de la bonne tenue des revenus des domaines.
 
 
 
Augmentation des dépenses publiques
 
Concernant les dépenses budgétaires, elles ont été exécutées à hauteur de 1436,1 milliards à fin mars 2022 contre un montant de 1012,6 milliards un an auparavant, soit une augmentation de 423,5 milliards (+41,8%). Cette hausse traduit la forte progression des dépenses d’investissement et, dans une moindre mesure, celles des dépenses de fonctionnement et des transferts et subventions. En effet, les dépenses en capital ont progressé de 278,8 milliards (+74,9%) pour se situer à 650,8 milliards, à fin mars 2022, sous l’effet, essentiellement, du renforcement des investissements financés sur ressources intérieures qui se sont accrus de 118,8 milliards pour s’établir à 426,7 milliards. Au titre des transferts et subventions (353,3 milliards), une hausse de 107,9 milliards (44,0%) a été enregistrée, en glissement annuel. En outre, sur un an, la masse salariale et les charges d’intérêts sur la dette sont estimées respectivement à 230,7 milliards et 123,1 milliards, soit des progressions respectives de 10,4% et 14,2%. Quant aux « dépenses de fonctionnement », elles ont enregistré une baisse de 0,3 milliard pour se situer à 78,2 milliards à fin mars 2022.
 
M. CISS
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Jules Ferry

Placebo

Can 2025

Coaching

Nouvel élan

Options

Palabres

Cuvée

Jauge

Supplique


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse