jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ECHANGES AVEC L'EXTERIEUR: Le déficit commercial s’est creusé de 176,1 milliards en mars 2022



ECHANGES AVEC L'EXTERIEUR: Le déficit commercial s’est creusé de 176,1 milliards en mars 2022
Au mois de mars 2022, le déficit commercial s’est dégradé de 56,2 milliards par rapport à février, pour se chiffrer à 176,1 milliards. Cette situation résulte d’une hausse des exportations de biens (+49,8% ; +113,3 milliards) moins prononcée que celle des importations (48,8% ; +192,6 milliards). Néanmoins, le taux de couverture des importations par les exportations progresse de 0,4 point de pourcentage et se situe à 58,0% pour le mois sous revue.
 
 
 
 
 
Par rapport à février, les ventes à l’étranger de biens ont connu une hausse de 49,8% (+113,3 milliards) en mars 2022, attribuable, essentiellement, au renforcement des ventes extérieures d’acide phosphorique (+50,5 milliards), de produits pétroliers (+27,2 milliards), d’or brut (+23,1 milliards) et de phosphates (+6,8 milliards). En revanche, cette hausse a été amoindrie par les exportations de titane (-7,7 milliards) et, dans une moindre mesure, les ventes de produits halieutiques (-1,8 milliard), d’engrais (-1,3 milliard) et des graines d’arachides (-1,0 milliard). En glissement annuel, les exportations de biens se sont renforcées de 34,0% (+86,4 milliards) grâce aux ventes extérieures de produits chimiques (+50,8 milliards), pétroliers (+20,5 milliards) et extractifs (+20,4 milliards). La hausse des exportations de produits issus des industries extractives est liée à la consolidation des ventes d’or brut (+20,6 milliards), de phosphates (+4,2 milliards) et de zircon (+2,7 milliards). Cette dynamique est, cependant, atténuée par la baisse des exportations de titane (-5,1 milliards). Pour sa part, l’accroissement des exportations de produits chimiques est, principalement, lié aux ventes à l’extérieur d’acide phosphorique (+57,8 milliards). En revanche, les exportations de produits alimentaires et de ciment ont baissé respectivement de 5,5 milliards et 1,6 milliard. Le repli des exportations de produits alimentaires résulte de la baisse des ventes extérieures de graines d’arachide (-6,4 milliards) et de produits horticoles (-3,1 milliards), atténuée par la hausse de celles des produits halieutiques (+10,5 milliards). Dans la zone Uemoa, les exportations de biens se chiffrent à 64,9 milliards en mars 2022 contre 46,1 milliards le mois précédent, soit une hausse de 40,7% (+18,8 milliards). Les exportations vers les pays de la zone représentent 19,1% en mars 2022 contre 20,3% au mois précédent, soit des pertes de parts de 1,2 point de pourcentage. Le Mali reste le principal client du Sénégal dans la zone, avec une part de 67,2% des exportations en mars 2022 (contre 52,9% au mois précédent).
 
 
 
Hausse des importations en mars 2022
 
 
 
Pour ce qui est des importations de biens, elles se sont renforcées de 48,8% (+192,6 milliards) en variation mensuelle, au mois de mars 2022, en raison du regain des achats extérieurs de produits alimentaires (+84,4 milliards), de produits pétroliers (+39,8 milliards), de produits chimiques (+12,0 milliards), de produits pharmaceutiques (+3,9 milliards) et d’articles d’habillement et textiles (+4,9 milliards). La hausse des importations de biens alimentaires est essentiellement tirée par les achats de riz (+42,2 milliards), de blé (+21,9 milliards), de maïs (+4,2 milliards) et d’huiles (+2,0 milliards). S’agissant des produits chimiques, les importations ont augmenté du fait de la hausse des achats extérieurs d’engrais chimiques et minéraux (+16,8 milliards). Les approvisionnements en produits pétroliers, pour leur part, se sont légèrement renforcés de 39,8 milliards du fait exclusif des produits pétroliers raffinés. En revanche, les importations de produits sidérurgiques ont baissé de 15,4 milliards. En glissement annuel, les importations de biens ont progressé de 42,4% (+174,8 milliards), sous l’effet du renforcement des achats de produits alimentaires (+55,4 milliards), de produits pétroliers (+48,0 milliards), de produits chimiques (+30,3 milliards), de matériaux de construction (+6,1 milliards) et de produits extractifs (+6,0 milliards). L’accroissement des achats de biens alimentaires (+61,0% ; +55,4 milliards) fait suite au regain des importations de riz (+27,2 milliards), de blé (+18,3 milliards) et d’huiles (+5,7 milliards). Quant aux achats extérieurs de produits pétroliers, la progression constatée est due entièrement aux importations de produits pétroliers raffinés (+75,3 milliards). En revanche, les achats extérieurs de produits sidérurgiques et « d’automobiles et de matériels de transports » se sont repliés, respectivement, de 12,8 milliards et 2,8 milliards. Les importations du Sénégal en provenance de la zone Uemoa se sont établies à 10,5 milliards au mois de mars 2022, en hausse de 62,0% (+4,0 milliards) en variation mensuelle. Par ailleurs, les achats en provenance de la zone représentent 1,8% des importations totales. Le principal fournisseur du Sénégal dans la zone reste la Côte d’Ivoire avec une part de 94,7% en mars 2022. Les principaux produits achetés de ce pays partenaire sont les « huiles et graisses animales et végétales », le « tabac brut et fabriqué », les « bois et ouvrages » et les matières plastiques artificielles et qui représentent respectivement 26,1%, 18,2%, 8,1% et 8,0% des achats pour le mois sous revue.
 
M. CISS
 
 
 
ENCADRE
 
Les ventes de ciment vers les pays de la CEDEAO sont nulles
 
En mars 2022, l’embargo de la CEDEAO sur Mali continue d’agir sur la cimenterie sénégalaise. En effet, les ventes de ciment vers ce pays partenaire sont nulles sur la période, pour le deuxième mois consécutif. Toutefois, par rapport à février 2022, les exportations totales vers le Mali se sont renforcées de 78,5% (+19,2 milliards). Ces exportations ont principalement porté sur les produits pétroliers (+67,3%), les bouillons et potages (+6,2%), les poissons de mer (+2,6%) et la farine de froment (+2%). En glissement annuel, les exportations ont augmenté de 13,1% (+5,1 milliards), à la faveur des produits pétroliers dont les ventes augmentent de 16,7 milliards.
 
 
 
M. C
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas