jotaay

APRES LA MAURITANIE ET LA GAMBIE : Le Président Bassirou Diomaye Faye en visite de travail et d’amitié en Guinée-Bissau aujourd’hui




 
Le président de la République continue de visiter les pays de la sous-région. Après la Mauritanie et la Gambie, Bassirou Diomaye Diakhar Faye est attendu, ce mardi 30 avril 2024, en Guinée-Bissau, pour une visite de travail et d’amitié. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens historiques de bon voisinage et de brassage socio-culturel entre le Sénégal et ses voisins.
 
 
Le président Bassirou Diomaye Faye est attendu ce mardi en Guinée Bissau, pour une visite de travail et d’amitié, a-t-on appris de source officielle. En effet, dans un communiqué publié hier et dont une copie est parvenue à « Les Echos », le Bureau d’information gouvernementale (Big) souligne que ce déplacement fait suite aux premiers voyages du chef de l’Etat en Mauritanie et en Gambie.
« Le Sénégal et la Guinée-Bissau entretiennent de profondes relations de coopération. Les échanges entre les deux pays frères touchent pratiquement tous les domaines. De la sécurité, à la culture, en passant par le très stratégique secteur de la pêche, Dakar et Bissau ne cessent de consolider leurs liens historiques très forts, encadrés par de multiples accords. Au plan commercial, la Guinée-Bissau figure parmi les pays clients du Sénégal en Afrique, avec des exportations estimées, en poids net, à 108.257 tonnes en 2022, soit 55,201 milliards F Cfa (Nace 2022). Ce qui représente une amélioration de +33,5%, par rapport à l’année 2021 », a indiqué le communiqué.
Le Sénégal et la Guinée-Bissau entretiennent des liens d’amitié très forts qui se matérialisent à travers la coopération. Parmi les principaux axes de cette coopération entre deux pays : la pêche qui reste un domaine stratégique de coopération entre les deux pays. En effet, la pêche reste l’un des axes majeurs de la coopération entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Et depuis décembre 1978, les deux pays frères sont liés par une Convention dans le domaine des pêches maritimes. Un instrument important, dont le protocole d’application signé le 1er février 2022, à Dakar, a fait l’objet d’une évaluation et d’un renouvellement en février 2024.
« Grâce à l’efficacité des différents mécanismes mis en place, des résultats importants sont enregistrés. Par exemple, les captures de la pêche industrielle réalisées par les navires sénégalais dans le cadre du protocole en cours ont été de l’ordre de 1417 tonnes en 2022. Les prises accessoires prévues par les différents segments de pêche (crustacés, céphalopodes et poissons démersaux) sont également encadrées selon ses dispositions. En 2024, 144 navires sont prévus, en dehors des thoniers », note encore le communiqué.
La frontière maritime entre nos deux pays est aussi le cadre d’une forme de coopération inédite avec la mise en place d’une Agence de gestion et de coopération chargée de l’évaluation et de la gestion des ressources halieutiques dans le domaine de la pêche, de la recherche et de l’exploitation des ressources minières ou pétrolières. Cet accord, signé le 14 octobre 1993, inclut la création d’une Zone d’exploration conjointe (Zec) sur environ 25.000 km2 du plateau continental.
La question de la gestion frontalière est aussi un des piliers de la coopération entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. En effet, en vue de réaffirmer leurs frontières respectives, les deux Etats ont mis en place, en novembre 2023, une commission technique mixte paritaire dont la mission consiste à mettre en œuvre des actions de coopération.
« Concrètement, la commission sera capable d’initier et de mettre en œuvre des actions conjointes de règlement pacifique des litiges, de renforcement de la paix, de la sécurité au niveau des espaces frontaliers. Cela, afin de faciliter la cohabitation et de renforcer l’intégration entre les peuples. Mais aussi de faire de la frontière entre les deux pays un espace encadré et maîtrisé, au grand bénéfice des populations », lit-on encore sur le communiqué du Bureau d’information gouvernementale.
Autre illustration des liens très étroits entre le Sénégal et la Guinée-Bissau : la culture. En effet, une profonde amitié que les dirigeants des deux pays, à travers des activités phares, ne cessent de consolider. Par exemple, en février 2023, un appui de 5 millions F Cfa a été remis au Ballet national de la Guinée-Bissau dont la participation au Festival national des Arts et Cultures (Fesnac) de Kaffrine a été décisive. Également, pour marquer la solidité de ses relations avec le Sénégal dans le domaine de la culture, la Guinée-Bissau en a fait son invité d’honneur du Carnaval 2023.
Aussi, ce déplacement du président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye devra permettre l’amélioration du corridor Dakar-Bissau. En effet, le Sénégal et la Guinée-Bissau ont engagé un projet d’amélioration du corridor reliant leurs deux capitales, en lien avec le programme de désenclavement de la Casamance et de la région de Sédhiou en particulier. Un projet soutenu par la Banque africaine de développement, qui entre dans le cadre de l’esprit du bon voisinage et de l’intégration africaine.
« Concrètement, le programme porte sur l’entretien de la route Faring-Tanaff-Sandinieri, sur un linéaire de quarante-neuf kilomètres, dont vingt-six sur le territoire national. Il inclut, par ailleurs, cinquante-huit kilomètres de pistes et 4,5 km de route avec éclairage solaire à Goudomp et Tanaff, à Baghère, avec une gare routière et dix forages », renseigne le Big dans son communiqué.
 
Sidy Djimby NDAO
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité

Tout baigne



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030