jotaay

SÉCURITÉ ET DÉFENSE – EQUIPEMENTS MILITAIRES :Le Sénégal maintient son rang avec des commandes d’armements à coup de milliards entre les Etats-Unis et la France ces dernières années



 
 
Le département d’Etat américain a récemment déclassifié des rapports sur les ventes de matériels militaires et de services de défense à l’étranger des entreprises américaines. Parmi les rapports déclassifiés, celui sur les ventes de matériels militaires et de services de défense pour l'exercice 2019. Dans le document parcouru par «Les Echos», le Sénégal figure sur la liste des pays ayant acquis du matériel militaire et des services de défense auprès d’entreprises américaines. Le rapport d’une cinquantaine de pagesstipule que notre pays a acquis 386 matériels militaires et des services de défense pour un montant total de 2,4 millions de dollars soit 1,6 milliard de FCfa.
En juin 2021, un rapport du ministère français de la Défense sur l’industrie française de l’armement montrait que depuis 2011, le Sénégal a commandé des armes pour 361 millions d’euros, soit 237 milliards FCfa.
 
 
 
Les géants mondiaux de l'armement ont été largement épargnés par les effets de la crise économique provoquée par le Covid-19, avec un nouveau record de leurs ventes en hausse pour la sixième année de suite. Selon un rapport de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), le chiffre d'affaires des cent plus grands groupes du secteur de la défense participera en 2020 à un nouveau sommet de 531 millions de dollars (470 millions d'euros), dont plus de la moitié par les entreprises américaines.
Mais si les grands groupes américains du secteur de la défense sont en si bonne santé, c’est que plusieurs pays du monde leur font confiance. Le Sénégal n’a pas échappé à cette règle. Notre pays, à travers son armée, est de ceux qui dépensent beaucoup d’argent pour acquérir de matériels militaires et de services de défense américains. C’est en tout cas ce que rapporte le département d’Etat américain récemment à travers des rapports déclassifiés dont un rapport de 2019 sur les ventes de matériels militaires et de services de défense.
 
386 matériels militaires et des services de défense acquis
 
 
Le rapport précise la valeur globale en dollars et la quantité d'articles de défense, de services de défense et d'activités d'éducation et de formation militaires internationales par catégorie, autorisées à chaque pays étranger et organisation internationale au cours de l'exercice, ainsi que des données sur les expéditions réelles de ceux autorisés transactions. Les données sur les expéditions réelles indiquent la valeur totale en dollars de toutes les expéditions vers chaque destination. Les autorisations dans ce rapport sont classées en fonction du pays de destination.
Dans le document parcouru par «Les Échos», le Sénégal figure sur la liste des pays ayant acquis du matériel militaire et des services de défense auprès d’entreprises américaines. Le rapport d’une cinquantaine de pagesindique que notre pays a acquis 386 matériels militaires et des services de défense pour un montant total de 2,4 millions de dollars soit 1,6 milliard de F Cfa.
Le rapport a détaillé les 386 éléments acquis par les Sénégal. Il s’agit de 66 éléments en ce qui concerne la catégorie I qui regroupe les armes à feu, les armes d'assaut rapproché et les fusils de combat pour 877.600 dollars soit 585.798.000 FCfa ; de 50 éléments pour la catégorie I(a) qui regroupe les armes à feu non automatiques et semi-automatiques jusqu'au calibre pour un montant de 29.950 dollars soit 20 millions de FCfa ; de 18 éléments au niveau de la catégorie VIII qui concerne Aéronefs et articles connexes 1.058.400 dollars, soit 706.482.000 FCfa. Le Sénégal a également acheté 149 éléments de la catégorie XI concernant l’électronique militaire pour un montant de 193.409 dollars soit 129.100.507 FCfa ou encore 23 de la catégorie XII qui regroupe l’équipement de conduite de tir, le laser, l’imagerie et le guidage pour un montant de 214.800 dollars soit 143.379.000 F Cfa.
Toujours selon le rapport, le Sénégal a fait des commandes supérieures à celles de certains pays du Sahel qui sont pourtant en guerre contre le terrorisme notamment. Le rapport note par exemple que le Mali n’a commandé que 38 éléments pour un montant total de 2.236.541 dollars soit 1,5 milliard FCfa ; la Mauritanie elle a commandé 1400 éléments pour un montant de 829.096 dollars soit 553.421.580 FCfa. Pendant ce temps, le Burkina Faso a lui acquis 2603 éléments pour un montant de 12.342.353 dollars soit 8,2 milliards de FCfa.
 
 
 
 
 
237 milliards F Cfa d’armement commandé entre 2011 et 2021 auprès d’entreprises françaises
 
 
 
Le parlement français a été tenu informé par le ministère des Armées des exportations de la France en armements. Dans ce rapport rendu public début juin, les pays avec qui l’industrie française de l’armement a marchandé et les montants des transactions ont été révélés. Pour le cas du Sénégal, le document a montré que depuis 2011, 361 millions d’euros, soit 237 milliards F Cfa ont été dépensés même si les livraisons de matériel militaire ne dépassent pas pour le moment 99 millions d’euros (64 milliards F Cfa). La lecture du rapport révèle qu’en 2020, le Sénégal a passé une commande de 217 millions d’euros 5,142 milliards F Cfa) en matériels militaires français. Un montant qui dépasse de loin les 35 et 75 millions d'euros de 2011 et 2018.
À première vue, cette forte augmentation des besoins de s’armer peut sembler surprenante, qui plus est dans un contexte de crise sanitaire mondiale qui aura mis à genoux les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire. «La Covid-19 a un impact significatif sur l'activité économique du fait des mesures de fermeture des frontières, de couvre-feu et de distanciation physique. La croissance du PIB est projetée à 1,1% pour l'année 2020 alors qu'elle était attendue à 6.8% », indique un rapport de GrantThornton sur les Impacts de la Covid-19 sur l’économie du Sénégal.
Cette situation alarmante de l’économie n’a pas entamé la dynamique de la montée en puissance des forces armées décidées par les autorités depuis quelques années. En témoigne l’évolution déconcertante du budget du ministère des Forces armées qui est passé de 226.163.983.560 F Cfa en 2020 à 335.347.961.390 F Cfa en 2021, soit une augmentation de 129.183.977.830 F Cfa. C’est plus de 50% en valeur relative. «Les Forces armées ont entamé une phase de montée en puissance pour prendre en compte les nouvelles menaces. Cette posture nécessite un renforcement en personnels et en équipements adéquats déclinés à travers deux plans stratégiques : le Plan ‘’Gaïnde’’ pour les Armées et le Plan ‘’Réagir’’ pour la gendarmerie», justifie le directeur des Affaires administratives de l’Equipement et du Budget dans la présentation du budget 2021 des Forces armées. Autant dire qu'«un État doit se donner les moyens d’assurer sa sécurité».
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sidy Djimby NDAO
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Insupportable

Mix

Kiba-dachi

Brèche

Rachat

Qatar ou Dakar

Sublimation

Fambine

Sonadis

Casting


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse