jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
ELECTIONS LÉGISLATIVES ET NOUVEAU GOUVERNEMENT: Moustapha Niasse et Cie regrettent la faible part réservée à l’Afp PROJET D’AMNISTIE DE KARIM WADE ET KHALIFA SALL:Le Pds rejette, Taxawu minimise REBELLION AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE Le Comité d’initiative du Car/Ps descend le Sg des Jeunesses socialistes Bounama Sall et appelle les jeunes du parti à rejoindre leur cause EXPOSITION PHOTO SUR LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN :Natal Mag et Osiwa poursuivent la sensibilisation des riverains LE RAPPORT MÉDICAL D'ADJIA THIARÉ PARLE D'HYMEN INTACT: Me Abdy Nar Ndiaye révèle que Kaliphone a le soutien du couple présidentiel et compte demander une contre-expertise KALIDOU KOULIBALY, CAPITAINE DES LIONS :«Au Mondial, montrer que nous sommes l’une des meilleures équipes au monde» BRAS DE FER AUTOUR DU STADE IBRAHIMA BOYE DE GUÉDIAWAYE Ahmed Aïdara suspend la convention entre la mairie et Gfc, Lat Diop dénonce une décision unilatérale et entend ester en justice KALIFONE SALL DEFIE LA JUSTICE:  «Si je fais de la prison et que Ousmane Sonko ne m’y  rejoint pas, là je saurais qu’il n’y a pas une justice au Sénégal» CONCERTATIONS SUR LA VIE CHERE :Les consommateurs exhibent les maux qui grèvent le pouvoir d’achat des ménages SOMMET DE LA CEDEAO À NEW YORK ET AG DE L’ONU: La diplomatie malienne s’oppose à la venue de Macky Sall et Cie à Bamako et tire sur tout le monde à la tribune de l’Onu

RETOUR D’ISMAILA MADIOR FALL AU MINISTERE DE LA JUSTICE :Les consultations à domicile désormais une vieille histoire ?



RETOUR D’ISMAILA MADIOR FALL AU MINISTERE DE LA JUSTICE :Les consultations à domicile désormais une vieille histoire ?
 
Une nouvelle formation gouvernementale a été mise en place samedi dernier avec à sa tête Amadou Bâ comme Premier ministre. Des départs ont été notés dans ce nouveau gouvernement, dont celui du garde des Sceaux, ministre de la Justice. Me Malick Sall qui quitte la chancellerie cède ainsi sa place à un ancien, en l’occurrence Ismaïla Madior Fall. Le professeur et constitutionnaliste a déjà connu ce ministère pour l’avoir dirigé jusqu’en avril 2019. Sa nomination pourrait être bien accueillie par les magistrats qui ont toujours été opposés à l’affectation par consultation à domicile. Sous son magistère, Ismaïla Madior Fall avait promis à l’Union des magistrats sénégalais de ne plus faire usage de cette pratique.
 
 
Les magistrats sénégalais peuvent-ils espérer que la pratique de l’affectation par consultation à domicile soit désormais révolue ? Avec le retour d’Ismaïla Madior Fall au ministère de la Justice, l’espoir peut être permis. Même si parfois, pour des raisons urgentes, la consultation à domicile peut s’appliquer, elle se fera de moins en moins. Seule la réunion du Conseil supérieur de la magistrature sera utilisée comme voie et moyen pour procéder à l’affectation d’un magistrat. En fait, cela constitue une vieille promesse du nouveau ministre de la Justice. Cela a été à chaque fois l’argument brandi par l’Union des magistrats sénégalais (Ums) pour s’opposer à une affectation par ce moyen, d’un de leurs collègues. Cela a été aussi le cas lorsqu’il s’était agi de l’affaire Ngor Diop. Ce magistrat avait été affecté par consultation à domicile pour avoir juste refusé de mettre en liberté un dignitaire religieux. Pour défendre leur collègue, les magistrats avaient brandi cet engagement de l’ancien ministre IsmaïlaMadior Fall. Cela revenait comme un acquis qui était devenu un leitmotiv.
Durant ces derniers mois, la chancellerie a fait usage de cette pratique de consultation à domicile à plusieurs reprises, même si la nouvelle équipe de l’Ums ne s’en est pas offusquée. Avec le retour du constitutionnaliste, ils peuvent espérer qu’il n’y aura peut-être plus de crainte de se voir affecter dans une autre localité, selon le bon vouloir du ministère.
Nommé à la tête du ministère de la Justice en septembre 2017, en remplacement de Sidiki Kaba, Ismaïla Madior Fall avait poursuivi la réflexion portant sur les réformes dans le secteur de la justice. Quelques avancées ont été enregistrées. Cependant, il a été perdu par quelques dérapages dans ses déclarations, d’abord parallèlement à l’affaire Karim Wade où il avait déclaré sur les colonnes de Jeune Afrique qu’il y avait des membres du régime qui ont été épinglés par la Cour des comptes qui étaient en train de rembourser ; mais, il y a ensuite sa position affichée sur le 3e mandat du Président lorsqu’il dit qu’en «principe» Macky Sall ne peut pas avoir un 3ème mandat avant de poursuivre : «il revient au Président d’apprécier». Le constitutionnaliste dénommé par ses détracteurs «tailleur constitutionnel» sera alors remercié pour ensuite être nommé ministre d’Etat à la Présidence. Garde-t-il toujours ses convictions par rapport au 3ème mandat ?
Alassane DRAME
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Coaching

Nouvel élan

Options

Palabres

Cuvée

Jauge

Supplique

Terreur de l’équilibre

Bretteurs

Teams


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse