jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

MANIFESTATION DU 17 JUIN A ZIGUINCHOR: La famille du jeune Idrissa Goudiaby conteste l’autopsie et parle de témoins qui ont vu un gendarme tirer



 
L’autopsie révélée hier sur la mort du jeune Goudiaby, à Ziguinchor, ne clôt pas définitivement le dossier. En tout cas, la famille de la victime n’est pas convaincue et conteste les résultats. Les membres de la famille auraient des preuves que leur enfant a été tué par un élément de la gendarmerie et mieux, ils ont une explication quant au résultat du médecin légiste.
 
 
La presse a annoncé hier les résultats de l’autopsie sur la mort du jeune Idrissa Goudiaby, à Ziguinchor, lors des manifestations du 17 juin dernier. Selon les conclusions de l’homme de l’art, c’est une «arme blanche» qui est la cause de la mort de la victime. Une arme contondante et tranchante, notamment une hache ou un sabre qui constitue l’arme qui a causé la mort du garçon. Un résultat qui, a priori, disculpe les forces de l’ordre. Faux ! conteste la famille de la victime qui n’y croit pas du tout. Encore affectés par la mort de leur enfant, les membres de la famille Goudiaby trouvent une explication quant au résultat du médecin légiste.
A les en croire, après qu’il a reçu la balle, le garçon a été très vite pris en charge par un médecin qui a procédé à une intervention chirurgicale et qui a extrait la balle. C’est cela qui explique que la balle n’ait pas été trouvée sur le corps. Ainsi, pour extraire la balle, le médecin a dû faire une section avec un de ses outils de son plateau médical. Ce qui pourrait expliquer la coupure sur le corps. En fait, si la famille est convaincue que leur enfant a été tué par balle, c’est qu’ils ont des témoins qui peuvent l’attester.
 
 
 
Une gendarme auteure des faits ?
 
 
 
Selon nos informations en effet, des membres de la famille du jeune Goudiaby disent avoir reçu des témoignages selon lesquels c’est un gendarme, une dame précisément, qui aurait tiré sur le garçon. Ils veulent ainsi qu’une contre expertise soit effectuée très rapidement. En fait, les membres de la famille du défunt sont déterminés à aller jusqu’au bout et veulent que cette affaire soit élucidée sans complaisance et sans parti pris. Ce qui permettra à la vérité d’éclater etque les coupables soient punis.
Le jeune taximan Idrissa Goudiaby, rappelons-le, a trouvé la mort lors des évènements du 17 juin dernier. Des membres de sa famille soutiennent qu’il n’était même pas parmi les manifestants. Il leur avait dit avant de quitter la maison, pour aller au travail, que compte tenu du fait qu’il y aura unemanifestation, il va commencer très tôt pour rentrer très tôt. Il ignorait qu’il allait rencontrer la mort. C’est aux environs de son domicile qu’il a été tué.
 
 
Alassane DRAM
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Chauvinisme

Pilepoil

Crier haro

Histoire

Intifada

Réitération

Exemple

Déséquilibre

Surenchère

Décharge


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse