jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

LE RESPONSABLE DU RÉSEAU YUP À TOUBA RISQUE 3 ANS DE PRISON FERME: Mor Guèye Sine avait créé une campagne fictive de crédit et empoché 371 millions



LE RESPONSABLE DU RÉSEAU YUP À TOUBA RISQUE 3 ANS DE PRISON FERME: Mor Guèye Sine avait créé une campagne fictive de crédit et empoché 371 millions
 
Agent de Yup, la filiale Sgbs de Touba depuis 2017, Mor Guèye Sine a mis en place un projet chimérique de campagne de crédit. Sur ce, il a eu à dépouiller à coût de centaines de millions beaucoup de commerçants dans Touba. De ce fait, il risque une peine ferme de 3 ans si le juge correctionnel de Dakar devant qui il  comparu hier, pour des faits d'escroquerie, de faux, d'usage de faux en écriture de banque et de blanchiment de capitaux, suit le procureur dans ses réquisitions.
 
 
Employé depuis 2017 comme chef du réseau à l'agence Yup, une filiale de la Société générale de banque au Sénégal, (Sgbs) qui a pignon sur rue à Touba, Mor Guèye Sine a roulé dans la farine bon nombre de commerçants qui travaillent dans la monnaie électronique. Ce père de famille, pour arriver à ses fins, a créé une campagne de crédit fictive pour ainsi appâter ses victimes courant 2019. Ainsi, pour ce faire, il avait proposé à ses victimes un contrat dans lequel il était stipulé qu'elles devaient gagner 10%. Et pour crédibiliser tout ceci, Mor Guèye Sine avait utilisé un document régulier établi par le Directeur de Yup qu'il a eu à falsifier, avant de l'imprimer et de le remettre aux victimes toujours dans le cadre de ce projet. C'est dans ces circonstances que Rama Diop (100 millions), Mame Aminata Lo, Bara Seck, Abdou Lakhat Dioufet Thierno Fall lui ont versé respectivement 130 millions, 13 millions, 70 millions et 91 millions. Ce qui fait un total de 371 millions F Cfa.
C’est après qu’il a encaissé toutes ses sommes que les problèmes ont commencé à se manifester. Car, Mor Guèye Sine a utilisé ces sous à des fins personnelles puisqu'il a acheté 4 véhicules dont 3 de marque Peugeot 404 et 1 autre de marque Honda. Malheureusement, il a fini par être traduit en justice par ses créanciers qui sont tombés des nues lors de leur confrontation devant le magistrat instructeur avec le mis en cause. Puisqu'il leur a révélé avoir créé cette campagne fictive de crédit pour sauver son travail et couvrir le détournement qu'il avait commis au sein de Yup où il travaillait à l'époque. Il soutenait toujours que c'était lui qui l'avait mis en place sans l'aval de le Sgbs et de Yup.
Ses supérieurs, interpellés, ont confirmé n'avoir jamais mis ce produit sur le marché. C'est suite à cela qu'il a été inculpé pour des faits d’escroquerie, faux et d'usage de faux en écritures de banque et blanchiment de capitaux. Ce prévenu, placé sous mandat de dépôt depuis le 31 décembre 2020, a été renvoyé hier en jugement devant le juge du tribunal correctionnel de Dakar où il a reconnu avoir commis un faux.
Avocats des parties civiles, Rama Diop, Mame Aminata Lo et Bara Seck, Me Cissé a successivement réclamé les montants de 150 millions, 170 millions et 20 millions de dédommagement pour ses clients. L'avocat ne s'en est pas limité là, car il a aussi appelé en cause la Sgbs et Yup. «Nous avons aussi appelé Yup et Sgbs comme civilement responsables. Puisqu'il était un employé de Yup et celui-ci l'a confirmé. Yup est responsable en tant que commettant. La Sgbs aussi doit être poursuivie sur les fondements du code des obligations civiles et commerciales», a-t-il expliqué. Pour ce qui est du conseil de Abdou Lakhat Diouf et de Thierno Fall, Me Assane Dioma Ndiaye a demandé 90 millions et 110 millions à titre de préjudice.
Pour leur part, les autres avocats constitués pour Yup et la Sgbs, ont sollicité que le prévenu soit maintenu dans les liens de la prévention. En sus, ces robes noires ont souhaité que ces parties civiles soient déboutées de leurs demandes. «Ce sont des commissions incroyables qui ont fait courir les parties civiles vers Mor Guèye Sine. C'est là cupidité qui les a fait courir vers lui», a tonné l'un des avocats.
La représente du procureur a requis 3 ans de prison ferme contre lui ainsi que la confiscation de tous ses biens qui ont été saisis. Délibéré au 23 juin prochain.
 
Fatou D. DIONE
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas