jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

LA COMPAGNIE NATIONALE FAIT VIVRE L’ENFER A SES CLIENTS: Air Sénégal coincée dans une turbulence de médiocrité et de tâtonnement hier à Paris, ses passagers dans le désarroi



LA COMPAGNIE NATIONALE FAIT VIVRE L’ENFER A SES CLIENTS: Air Sénégal coincée dans une turbulence de médiocrité et de tâtonnement hier à Paris, ses passagers dans le désarroi
 
 
S’il y avait une médaille à décerner à la compagnie aérienne la plus catastrophique, Air Sénégal aurait de fortes chances de la décrocher. Entre retards, annulations de vol sans préavis et service à bord qui laisse à désirer, la compagnie aérienne nationale déçoit de plus en plus ses clients. Pour preuve, la situation précaire dans laquelle la compagnie fondée en 2016 a mis ses passagers du vol Paris-Dakar d’hier soir. Air Sénégal, qui a annulé le dit vol, sans aviser ses clients, n’a même pas pu loger ses voyageurs dans un hôtel. Selon certaines informations, c’est un problème technique qui est à l’origine de l’annulation du vol.
 
 
 
La compagnie nationale du Sénégal, Air Sénégal, a pris une voie qui risque, si elle ne la quitte pas très vite, d’inscrire son nom dans le classement du Livre Guinness des pires compagnies aériennes au monde. En effet, entre retards, problème de personnel navigant, annulations de vol sans préavis ou encore service à bord laissant à désirer…, la compagnie nationale continue d’enregistrer des performances décevantes en termes de ponctualité. Une situation qui fait piquer la compagnie tout droit vers une descente aux enfers.
Hier, la compagnie dirigée par Ibrahima Kane s’est illustrée, une nouvelle fois, dans l’amateurisme, jetant le discrédit sur le Sénégal et faisant perdre des points à la destination Sénégal. En effet, les nombreux voyageurs à destination de Dakar, qui, par fibre patriotique, avaient misé sur Air Sénégal, ont vécu la pire journée de leur vie. Arrivées à l’aéroport plusieurs heures avant l’heure du décollage prévue à 18h, pour se faire enregistrer, les passagers ne se doutaient guère qu’ils ne prendraient pas l’avion ce jour-là (hier). C’est à leur arrivée, après les nombreux problèmes de transport vécus dans Paris avec la grève du secteur du transport, que les voyageurs ont su que leur vol a été annulé.
 
Des tickets de 20 euros annulés pour des tickets de 15 euros
 
 
Ils croyaient alors en avoir fini avec ce supplice que leur faisait vivre Air Sénégal. Mais c’était sans compter avec l’amateurisme du personnel de la compagnie. En effet, alors qu’on les laissait poireauter dans l’aéroport, aucun responsable d’Air Sénégal n’a pris la peine de leur expliquer la situation ou encore la conduite à tenir.  Dans cette situation de chaos, en un moment donné, il a été distribué des tickets de restaurations aux passagers. Dans un premier temps, il leur a été servi des tickets pour 20 euros avant qu’on leur reprenne ces tickets pour leur remettre d’autres tickets pour 15 euros.
 
Incapacité de loger les passagers à l’hôtel
 
 
 
Après l’étape restauration, il fallait maintenant loger les passagers dans un hôtel en attendant demain (aujourd’hui). Mais là aussi, Air Sénégal ne sait pas loger ses passagers quand elle fait retarder leur vol. En effet, en pleine grève des transports en France, la compagnie aérienne a proposé, dans la nuit, aux voyageurs habitant la région parisienne d’aller passer la nuit chez eux pour revenir demain (aujourd’hui) en leur donnant un bon pour un billet de taxi aller-retour, les autres devant être logés dans des hôtels. Mais cette proposition n’a pas tenu longtemps puisque quelques heures après, la compagnie est revenue vers les voyageurs pour leur faire savoir qu’elle ne pourra plus les loger à l’hôtel. En lieu et place, elle a aménagé une grande salle pour leur permettre tous d’y passer la nuit, sans aucun tri.
Dans ce tâtonnement qui ne dit pas son nom, certains voyageurs ont décidé de payer l’hôtel de leur poche afin de dormir normalement après avoir passé une sale journée à l’aéroport. Alors que ceux qui avaient des urgences sur Dakar ne savaient plus où donner de la voix. Tout ce monde réfléchira désormais à mille fois avant de réserver un vol sur Air Sénégal. Mais une chose est déjà sûre, avec cette mésaventure, la liste des voyageurs qui ont banni la compagnie nationale risque de s’allonger encore un peu plus.
 
 
Un voyageur voulait assister à l’enterrement de son frère
 
 
Les passagers étaient dans le désarroi total quand ils ont appris l’annulation du vol. Surtout que certains avaient payé très cher pour prendre le vol. En effet, les places «Eco» des vols Pars-Dakar sont pleins depuis longtemps à cause de l’été, des vacances mais aussi de la Tabaski, poussant certains à acheter des places «Business». Mais ils ont regretté d’avoir dépensé aussi cher pour rien. Un des passagers a poussé un cri quand il a appris que le vol était annulé parce qu’il voulait coûte que coûte assister à l’enterrement de son frère prévu aujourd’hui. Malheureusement, il ne savait pas que Air Sénégal est devenu Air Insha Allah…
 
 
 
 
 
 
Sidy Djimby NDAO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Ça craint !

Guerre et paix

L’Or sec

Amadouer

Changement

Perrette

Confirmation

Météo

Silence

Loto


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse