jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
AVENIR POUR L’AFP APRES LE DEPART DE MOUSTAPHA NIASSE Ibrahima Bakhoum et Ibou Sané sceptiques SOUTIEN AUX FONCTIONNAIRES Macky Sall double l’avance Tabaski qui passe de 50.000 à 100.000 F Cfa HORREUR AU COMMISSARIAT CENTRAL DE POLICE DE DAKAR Le chauffeur de «Boy Djiné» pique de sévères maux de ventre et meurt sans assistance au violon MARY TEUW NIANE NIANE TACLE SÉVÈREMENT MANSOUR FAYE «Je ne me glorifie jamais d’un travail mal fait. J’aime la perfection. Je veux le meilleur pour Saint-Louis» COMMUNIQUÉ DE PRESSE Adressage numérique national : Les acteurs sensibilisent les populations sur l’importance du projet MACKY SALL RASSURE LES SÉNÉGALAIS «Tant que je serai président du Sénégal, il n’y aura pas de légalisation de l’homosexualité» TRAFIC DE DROGUE  Un navire avec «une importante quantité de drogue» intercepté en mer par la Marine nationale SADIO MANE SUR LE PITEUX ETAT DE LA PELOUSE DU STADE LAT DIOR ET DE LA COUPURE D’ELECTRICITE EN PLEIN MATCH «Ce qui s’est passé n’est pas digne d’un pays de football comme le Sénégal» PROCHE DE LA FAMILLE DE SERIGNE BABACAR SY ET mort à l’âge de 100 ans,  Katim Touré, enterré dans un terrain de Serigne Maodo Sy Dabakh, exhumé hier REPERES STATISTIQUES DE MARS 2021 Une amélioration de la production notée dans tous les secteurs d’activités

FISCALITE INTERIEURE Le gouvernement taxe à la hausse les jeux de hasard et attend 1,5 milliard de recettes supplémentaires



FISCALITE INTERIEURE Le gouvernement taxe à la hausse les jeux de hasard et attend 1,5 milliard de recettes supplémentaires
 
 
Concernant les nouvelles mesures de politique et d’administration fiscales mises en œuvre pour atteindre les prévisions de recettes, le gouvernement a décidé, outre la taxe sur les bouillons alimentaires, de revoir à la hausse la taxe sur les jeux de hasard pour des recettes supplémentaires de 1,5 milliard francs Cfa. 
 
 
 
La loi de finance rectificative (Lfr) pour l’année 2021 est arrêtée à 3170,4 milliards francs Cfa en recettes et 3987,5 milliards francs Cfa en dépenses, ce qui dégage en valeur absolue un déficit budgétaire de 817 milliards francs Cfa en hausse de 73 milliards francs Cfa, soit 5,4% du Pib (il se situait à 5% dans la loi de finance initiale (Lfi). Ce déficit sera financé à hauteur de 556 milliards francs Cfa par des tirages sur les prêts-projets, les emprunts programmes pour 105 milliards francs Cfa et les autres emprunts nets pour 156 milliards francs Cfa. Avec la présente Lfr, un changement majeur est intervenu avec la prévision de croissance pour 2021 qui a été revue à la baisse. En effet, pour une prévision de croissance pour 2021 de 5,2%, le gouvernement table désormais sur un taux de croissance de 3,7% après correction. En effet, pour 2021, le gouvernement s’est inscrit dans un volontarisme économique justifié, en misant sur un programme de relance ambitieux, le Pap2A, articulé à une nouvelle loi sur les contrats de partenariat public-privé, ce qui justifiait la prévision de croissance économique de 5,2%. Mais il se trouve que l’économie sénégalaise est imbriquée dans des chaînes de valeurs mondiales et notre politique économique dépend aussi de la bonne santé des économies de nos partenaires extérieurs. Or chez certains d’entre eux, et pas des moindres (Union européenne, Inde, Turquie, etc.), la reprise sera plus lente que prévue, la faute à des deuxième, troisième, voire quatrième vague de Covid-19. Le principe de prudence oblige donc le Sénégal à revoir à la baisse sa prévision de croissance, ce qui entraîne des effets en cascade sur le contenu du Budget.
 
Les jeux de hasard taxés à la hausse
 
Pour ce qui concerne la fiscalité intérieure, de nouvelles mesures de politique et d’administration fiscales seront mises en œuvre pour atteindre les prévisions de recettes, avec un rendement total escompté de 60 milliards francs Cfa. Il s’agira de clarifier le champ d’application de la loi instituant le prélèvement pour défaut de conformité fiscale avec un montant attendu de dix milliards. En plus d’instituer des taxes sur certains produits prisés par les Sénégalais. C’est ainsi qu’une taxe sera instituée sur les bouillons alimentaires (25 milliards francs attendus) ; la révision à la hausse de la taxation des jeux de hasard pour des recettes supplémentaires de 1,5 milliard francs Cfa. S’ajoute l’augmentation des efforts d’élargissement de l’assiette, notamment de l’identification des contribuables qui échappaient jusqu’ici au système d’imposition (6,5 milliards francs escomptés) ; renforcer aussi la conformité des contribuables en matière d’impôts et taxes retenus à la source (16 milliards francs Cfa attendus). Pour conforter les recettes douanières, malgré une conjoncture économique peu reluisante, l’Etat compte sur des mesures d’administration. Ces mesures, dont le rendement escompté se situe à 40 milliards francs Cfa, comprennent notamment une meilleure gouvernance de la valeur en douane, à travers un suivi des 50 produits les plus pourvoyeurs de recettes ; un renforcement du contrôle après dédouanement axé sur les produits à risque…
 
 
Appropriation de la Srmt
 
 
Parallèlement, le gouvernement veillera à une entière appropriation de la Stratégie de recettes à moyen terme (Srmt) par les administrations de recettes, afin d’atteindre l’objectif de pression fiscale de 20% du Pib en 2023. Les mesures suivantes, visant à accélérer la mise en œuvre de la Srmt, seront prises d’ici à fin juin 2021 : développement et lancement d’une campagne de communication interne et externe ; organisation d’un évènement de haut niveau avec toutes les parties prenantes pour approuver la matrice révisée d’exécution de la Srmt et assurer sa bonne appropriation par les entités publiques en charge de sa mise en œuvre ; mise en place des organes de pilotage de la Srmt avec la nomination des membres du comité stratégique dirigé par le ministre des Finances et du Budget, et la suppression du Comité de pilotage pour limiter les goulets d’étranglement ; opérationnalisation de l’unité d’exécution stratégique ; adoption d’un plan de suivi et d’évaluation de la Srmt.
 
M. CISS
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


LIVE RADIO

29/03/2021


Boomerang: Peau de chagrin

Boomerang: Gazon anglais

Boomerang: Atonie

Boomerang: Stratégie

Boomerang: Abysses

Boomerang: Fleurons

Boomerang: Singeries

Boomerang: «Yoolè»

Boomerang: Champ de patates

Boomerang: Flux et reflux



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures