jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
Un Sénégalais qui tentait de rejoindre les États-Unis abattu à la frontière avec l'Équateur CHEIKH GUEYE TACLE SES ADVERSAIRES : «Pour prétendre diriger une commune, il faut au moins connaître les prérogatives d’un maire» MOUSTAPHA DIOP NARGUE AMINATA MBENGUE NDIAYE ET MAMOUR DIALLO: «Certains se sont ligués pour me combattre, mais je suis confiant, les populations sauront faire le bon choix» RENCONTRE AVEC LES POPULATIONS DE BELFORT:   Abdoulaye Baldé promet ‘’l’Allée de la promenade des Ziguinchorois’’ qui passera à Boudody, Boucotte, Belfort, Corentas, Santhiaba La proposition de loi pour la criminalisation de l’homosexualité rejetée par 9 députés sur les 10 présents THIALÉ S'ÉVADE DE PRISON ET CRÉE UNE BANDE QUI ÉCUMAIT LES POPULATIONS :Il risque la réclusion criminelle à perpétuité avec deux de ses acolytes THIERNO ALASSANE SALL À PROPOS DU TER: «Investir dans des éléphants blancs, c’est contraindre les générations futures à payer le prix fort de l’incurie et de la gabegie» LE DISCOURS INTRANSIGEANT DE MACKY SALL AUX LIONS :«Ce n’est plus un challenge pour vous d’aller en finale. Il faut nous ramener la coupe» DISPARUE DEPUIS LE MERCREDI 28 DÉCEMBRE:  Aicha Ly retrouvée en Côte d’Ivoire LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE A ZAC MBAO: Le redoutable gang d’agresseurs mineurs, âgés entre 15 ans et 17 ans, démantelé

FAVORISTISME A L’ENDROIT DU SENEGAL: Kaba Diawara ravale son vomi

Critiqué après sa sortie malencontreuse sur le Sénégal, le coach du Sily National, Kaba Diawara, a revu sa copie.



FAVORISTISME A L’ENDROIT DU SENEGAL: Kaba Diawara ravale son vomi
 
Remuer sa langue sept fois avant de parler, ça Kaba Diawara le fera la prochaine fois. Ses propos sur le Sénégal ont fait le tour du web. Dans le vestiaire guinéen, en marge du match contre le Malawi (1-0, 1ère journée), Kaba Diawara avait clairement indiqué que les Lions sont favorisés par l’arbitrage. En conférence de presse de veille de match, il est revenu sur le sujet. «Mes propos ont été un petit peu mal interprétés. J'ai voulu dire que nous, en tant que Guinéens, en jouant ce match, on n'aurait pas d'excuses. Et qu'il ne fallait pas attendre un fait de jeu ou quoi que ce soit pour prendre les trois points. J'ai aussi dit, mais cela est passé par la petite porte, que le Sénégal est une grande équipe. La preuve est qu'il est le finaliste de la dernière Can et a été mondialiste», a relevé l’ancien coéquipier d’Aliou Cissé au PSG (2000-2003), passé par Rennes, Bordeaux, West Ham… «Le Sénégal a une série d'invincibilité que nous on ne possède pas. Je n'ai pas voulu dire que le Sénégal allait tricher ou allait être aidé à des fins bizarres. Je sais que c'est un pays frère, mes propos ont pu choquer, mais ce n'était pas en ce sens-là. C'est une grande et belle équipe et nous allons essayer de rivaliser avec elle», a ajouté le coach de la Guinée, au poste depuis le mois de mars.
 
«Ce n’est pas une finale de groupe»
 
«C'est un derby, un gros match et c'est une belle affiche. Là, il se trouve qu'il s'agit du deuxième match de groupe. Ils ont pris trois points. Nous aussi. Ce n'est pas une finale de groupe parce que derrière, il y a un autre match. C'est un match à saveur spéciale et on a tous envie de le jouer, de le coacher. J'espère que cela va se jouer dans un esprit fair-play. En tout cas, entre moi et Aliou, qui est un ami ou un frère, il n'y a pas de soucis. J'espère qu'on va bien se comporter, qu'on donnera une belle image du football qui se pratique en Afrique de l'Ouest», a rapporté l’ex consultant de Canal+.
Kaba Diawara a aussi dit que ses joueurs vont aborder le match de la meilleure façon. «On a bien sur l'objectif de se qualifier. C’est un gros match, face au favori du groupe. Mais on va se présenter comme outsider pour faire la meilleure performance possible qui est de prendre un ou trois points», a-t-il soutenu.
Revenant sur la victoire sur le Malawi (1-0), lors de la première journée de la poule B, il déclare : «on n’a pas forcément souffert. Il y a eu des difficultés, certes, mais on a gagné. C'est le plus important. Et on voit depuis le début de la compétition que ce n'est pas facile de gagner. On peut s'estimer heureux et on verra ce qu'on fera face au Sénégal.»
 
«Si on s’amuse à bloquer Sadio Mané…»
 
A la question de savoir s’il y aura un marquage individuel sur le Ballon d’or africain, il répond : «Sadio Mané est un joueur de classe mondiale, on ne le présente plus. Le problème avec le Sénégal, c'est qu'il y a du talent un peu partout. Si on s'amuse à essayer de bloquer Sadio… Et les autres ? On risque d’avoir des problèmes ailleurs. L'équipe du Sénégal est quand même assez costaude. Donc, on va essayer de bien se préparer, mettre un système défensif bien sûr. Parce que c'est une équipe que l'on respecte. Mais on sera là aussi pour jouer nos chances parce qu'on a aussi de bons joueurs. Je ne vous les cite pas, vous les connaissez. Donc c'est à nous aussi de faire valoir nos qualités.»
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Boomerang: La curée

Boomerang: Cas

Crescendo

Campagnes

Boomerang: Ronron

Marquage de territoire

Boomerang: Invité-surprise

AUGUSTIN SENGHOR SUR LA VICTOIRE FINALE: «Nous n’avons pas peur d’assumer cette ambition»

Sublimation

Le difficile est le chemin


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Covid : 604 nouveaux cas

Covid : 717 cas en 72h

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: Le Sénégal vers l’instauration d’une troisième dose

Les 3 cas de Omicron guéris

EXAMEN DU PROJET DE BUDGET DU MINISTERE DE LA SANTE POUR L’ANNEE 2022: Les députés plaident pour une hausse des salaires des médecins et interpellent le ministre sur la menace d’Omicron

COVID-19 EN AFRIQUE DU SUD: Un nouveau variant dénommé «Omicron», résistant aux vaccins, sème la terreur

LANCEMENT DES TRAVAUX DU CENTRE NATIONAL D’ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO: Macky annonce la gratuité, dès janvier, des intrants de la chimiothérapie pour les cancers féminins, en attendant la prise en charge de tous les malades

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations