jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ENQUETE SUR L'EMPLOI, REMUNERATION ET HEURES DE TRAVAIL (EERH) :336.968 salariés en 2021 pour une masse salariale de 1369 milliards



ENQUETE SUR L'EMPLOI, REMUNERATION ET HEURES DE TRAVAIL (EERH) :336.968 salariés en 2021 pour une masse salariale de 1369 milliards
 
 
En 2021, le nombre d’employés salariés dans le secteur des entreprises est évalué à 336.968 contre 311.280 un an plus tôt, soit une hausse de 8,3%. De même, les rémunérations globales ont progressé de 8,7%, soit une masse salariale de 1369 milliards sur la même période. Les heures hebdomadaires moyennes travaillées par employé ont également augmenté sur la période (+1,1%). 
 
 
 
Le nombre d’employés dans le secteur moderne, hors administration publique, a progressé de 8,3% entre 2020 et 2021. Cette évolution résulte principalement de l’augmentation des effectifs dans la construction (+39,3%), les services (+8,5%) et l’industrie (+5,6%). L’accroissement du nombre d’employés dans le secteur de l’industrie est lié à l’augmentation des effectifs de tous ses sous-secteurs. S’agissant de l’accroissement des effectifs dans le secteur des services, il est imputable à l’augmentation du nombre d’employés dans la majorité des sous-secteurs, notamment ceux des «activités artistiques, sportives et récréatives» (+17,8%), de l’information et la communication (+11,3%), des activités financières et d’assurance (+10,7%), de l’enseignement (+8,4%), des activités de soutien de bureau (+8,2%), de l’hébergement et la restauration (+5,5%), du «transport et de l’entreposage» (+5,1%). Toutefois, la diminution du nombre d’employés des activités «spécialisées, scientifiques et techniques» (-13,3%), «immobilières» (-13,6%) et pour la «santé humaine et l'action sociale» (-5,0%) a limité la hausse notée dans le secteur des services.
 
Une prédominance des ouvriers 48,9%parmi les permanents
 
L’analyse de la répartition du nombre d’employés dans le secteur moderne hors administration publique, selon le statut dans l’emploi, révèle une prédominance des permanents en 2021. En effet, un peu plus de 7 employés sur 10 dans le secteur moderne sont de cette catégorie. Par ailleurs, suivant le type d’activité, il est noté une prédominance de l’emploi permanent dans la totalité des branches d’activités étudiées en 2021. Il convient tout de même de noter un recours assez important à des saisonniers dans les activités d’enseignement (44,6%), de fabrication (42,0%), de soutien de bureau (41,2%), ainsi que dans les industries extractives (35,2%). La répartition du nombre d’employés permanents suivant la catégorie socioprofessionnelle, en 2021, laisse apparaître une prédominance des ouvriers (48,9%) dans le secteur moderne hors administration publique. Ils sont suivis des techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés qui représentent 33,9% des permanents. Les techniciens supérieurs et cadres moyens ainsi que les cadres supérieurs sont les moins représentés avec des proportions respectives de 9,7% et de 7,5%.
 
Prépondérance des ouvriers dans tous les sous-secteurs
 
L’analyse suivant le secteur d’activités montre également une prépondérance des ouvriers dans tous les sous-secteurs de l’industrie hormis ceux de «l’électricité et gaz» et de «l’eau, assainissement et traitement des déchets», où il est noté une prédominance des «techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés» avec des proportions respectives de 49,3% et 47,6%. Par ailleurs, près de sept employés sur dix, dans la construction (68,8%), en 2021, sont des ouvriers. De même, dans le secteur du commerce, 46,1% des permanents sont de cette catégorie socioprofessionnelle. Dans les services, il est noté une certaine hétérogénéité suivant le sous-secteur. En effet, l’effectif des ouvriers est plus important dans l’hébergement et la restauration (76,2%), les activités des services de soutien et de bureau (74,1%), les activités artistiques, sportives et récréatives (62,8%), les activités immobilières (54,5%), les activités pour la santé humaine et l’action sociale (43,6%), ainsi que les activités spécialisées, scientifiques et techniques (37,7%). En revanche, les techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés sont les plus représentés dans les activités financières et d’assurance (62,6%), le transport et l’entreposage (42,8%), l’enseignement (38,0%) ainsi que l’information et la communication (31,9%).
 
Répartition des employés permanents avec une prédominance des hommes 74,5%
 
L’analyse de la répartition du nombre d’employés permanents dans le secteur moderne hors administration publique selon le sexe révèle une prédominance des hommes en 2021 avec une proportion de 74,5%. De même, suivant le type d’activité, il est noté une prédominance de ceux-ci dans l’effectif permanent de la quasi-totalité des branches d’activités. Il convient tout de même de signaler un recours, assez important, aux femmes dans le secteur des services, en particulier dans l’enseignement (47,9%), les activités pour la santé humaine et l'action sociale (45,1%), et les activités financières et d’assurance (44,2%).
 
La masse salariale dans le secteur moderne s’est établie à 1369 milliards
 
En 2021, la masse salariale dans le secteur moderne s’est établie à 1 369,0 milliards de F Cfa contre 1259,0 milliards de F Cfa un an plus tôt, soit une hausse de 8,7%. Cet accroissement fait suite à l’augmentation de la masse salariale dans les secteurs de la construction (+42,0%), des services (13,1%) et de l’industrie (+3,0%). Dans le secteur du commerce, il est apparu une légère diminution de la masse salariale (-1,3%). L’augmentation de la masse salariale des services est principalement liée à l’accroissement des rémunérations dans l’information et la communication (+40,5%), les activités de soutien et de bureau (+16,5%), l’enseignement (+16,1%), l’hébergement et la restauration (+25,6%), les activités artistiques, sportives et récréatives (+39,8%) et les activités de transport et d’entreposage (+13,3%). Le relèvement de la masse salariale dans l’industrie est consécutif à sa hausse dans les industries extractives (+23,1%) ainsi que dans les activités de production et distribution d’eau (+10,6%).
 
91,6% de la masse salariale destinés aux permanents
 
Parallèlement à la distribution des effectifs, une grande partie (91,6%) des salaires versés en 2021 par le secteur moderne des entreprises est destinée aux permanents. Par ailleurs, selon le type d’activité, une distribution similaire est observée pour la totalité des branches d’activités de l’industrie, de la construction, du commerce et des services. Toutefois, une part assez considérable des rémunérations dans les sous-secteurs de l’enseignement (35,8%), des services de soutien et de bureau (31,0%), de la construction (20,2%) et de la santé et de l’action sociale (19,1%), est versée au personnel saisonnier. La répartition de la masse salariale des employés permanents suivant la catégorie socioprofessionnelle, en 2021, fait ressortir des disparités dans la distribution. En effet, 44,4% de la rémunération est versée à moins de 18% des effectifs permanents. En particulier, les cadres supérieurs et les techniciens supérieurs qui représentent respectivement 7,5% et 9,7% des effectifs permanents ont perçu, dans cet ordre, 28,4% et 15,9% de la rémunération globale. En revanche, les ouvriers qui représentent près de la moitié des effectifs permanents (48,9%) ont reçu 20,9% de la masse salariale. Les techniciens et agents de maitrise (32,0% des effectifs) ont, quant à eux, reçu 34,7% de la masse salariale. 
 
 
Les cadres supérieurs et les techniciens supérieurs ont perçu respectivement, 20,2% et 17,7% de la rémunération dans l’industrie
 
 
Suivant le secteur d’activités, la répartition de la masse salariale des permanents entre les différentes catégories socioprofessionnelles varie d’une branche d’activités à une autre. Ainsi, dans l’industrie, 34,8% de la masse salariale revient aux techniciens et agents de maitrise et 27,3% aux ouvriers. Les cadres supérieurs et les techniciens supérieurs ont perçu respectivement, 20,2% et 17,7% de la rémunération dans l’industrie. Dans le secteur de la construction, les ouvriers ont perçu 45,9% de la rémunération au moment où les cadres supérieurs et techniciens supérieurs ont, respectivement, reçu 22,7% et 14,1% de la masse salariale versée en 2021. Quant aux techniciens et agents de maîtrise travaillant dans la construction, ils ont perçu 17,3% de la masse salariale versée dans ce secteur d’activités. Au niveau du commerce, les cadres supérieurs ont perçu 34,6% de la rémunération de 2021. Les techniciens et agents de maîtrise ont reçu un peu plus du quart des rémunérations (27,6%), tandis que les ouvriers et les techniciens supérieurs en ont reçu, respectivement, 19,8% et 18,0%. S’agissant des services, plus de 70% de la masse salariale de 2021 est versée aux cadres supérieurs (32,1%) et techniciens et agents de maitrise (38,2%). Les ouvriers et techniciens supérieurs en ont reçu respectivement 15,2% et 14,4%.
 
La durée moyenne hebdomadaire travaillée par employé estimée à 41,7 heures
 
Parallèlement à la distribution des effectifs, 73,8% des salaires versés aux permanents en 2021 sont perçus par les hommes.Selon le type d’activité (cf. tableau 8), une distribution similaire est observée pour la totalité des branches d’activités hormis celle de la santé et de l’action sociale où 57,0% de la rémunération du personnel permanent est affectée aux femmes. Par ailleurs, une part assez considérable des rémunérations des permanents dans les sous-secteurs des activités spécialisées, scientifiques et techniques (44,8%), de l’enseignement (42,0%) et des activités financières et d’assurance (41,0%) est versée aux femmes. La durée moyenne hebdomadaire travaillée par employé dans le secteur moderne hors administration publique est estimée à 41,7 heures en 2021 contre 41,3 heures l’année précédente, soit une augmentation de 1,1%. Cette situation est imputable principalement au relèvement des heures hebdomadaires moyennes travaillées dans le commerce (+2,7%), la construction (+1,1%) et l’industrie (+0,5%). En revanche, le nombre d’heures hebdomadaires moyennes travaillées par employé dans les services s’est replié de 0,1% entre 2020 et 2021.
 
M. CISS
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Chauvinisme

Pilepoil

Crier haro

Histoire

Intifada

Réitération

Exemple

Déséquilibre

Surenchère

Décharge


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse