jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
ELECTIONS LÉGISLATIVES ET NOUVEAU GOUVERNEMENT: Moustapha Niasse et Cie regrettent la faible part réservée à l’Afp PROJET D’AMNISTIE DE KARIM WADE ET KHALIFA SALL:Le Pds rejette, Taxawu minimise REBELLION AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE Le Comité d’initiative du Car/Ps descend le Sg des Jeunesses socialistes Bounama Sall et appelle les jeunes du parti à rejoindre leur cause EXPOSITION PHOTO SUR LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN :Natal Mag et Osiwa poursuivent la sensibilisation des riverains LE RAPPORT MÉDICAL D'ADJIA THIARÉ PARLE D'HYMEN INTACT: Me Abdy Nar Ndiaye révèle que Kaliphone a le soutien du couple présidentiel et compte demander une contre-expertise KALIDOU KOULIBALY, CAPITAINE DES LIONS :«Au Mondial, montrer que nous sommes l’une des meilleures équipes au monde» BRAS DE FER AUTOUR DU STADE IBRAHIMA BOYE DE GUÉDIAWAYE Ahmed Aïdara suspend la convention entre la mairie et Gfc, Lat Diop dénonce une décision unilatérale et entend ester en justice KALIFONE SALL DEFIE LA JUSTICE:  «Si je fais de la prison et que Ousmane Sonko ne m’y  rejoint pas, là je saurais qu’il n’y a pas une justice au Sénégal» CONCERTATIONS SUR LA VIE CHERE :Les consommateurs exhibent les maux qui grèvent le pouvoir d’achat des ménages SOMMET DE LA CEDEAO À NEW YORK ET AG DE L’ONU: La diplomatie malienne s’oppose à la venue de Macky Sall et Cie à Bamako et tire sur tout le monde à la tribune de l’Onu

DEUX JEUNES RISQUENT 2 ANS DE PRISON FERME :Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye vendaient des comprimés de protoxyde d’azote considéré comme de la drogue



DEUX JEUNES RISQUENT 2 ANS DE PRISON FERME  :Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye vendaient des comprimés de protoxyde d’azote considéré comme de la drogue
 
2 ans de prison ferme, c'est ce qu'encourent Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye qui ont été jugés hier devant la barre des flagrants délits de Dakar pour offre et cession de drogue. Le parquet a requis la relaxe de leur acolyte, Mouhamed Dème.
 
 
Outre le fait que les comprimés appelés protoxyde d’azote sont utilisés en chirurgie, les jeunes en font un autre usage très dangereux pour leur santé. En fait, concernant ce produit accompagné de ballon, ils l'utilisent comme de la drogue. Ainsi, Amadou Diouf, Mouhamed Dème et Saliou Khar Ndiaye sont tombés dans les filets des limiers pour détention et vente dudit produit. En effet, c'est au cours d’un contrôle de routine que les policiers ont arrêté le nommé Amadou Diouf à bord d'un taxi, suite à une fouille. Sachant que les carottes sont cuites, Amadou Diouf jette entre ses jambes une boîte contenant les capsules de drogue avant de descendre. Malheureusement, son attitude suspecte lui a été fatale, car poussant les policiers à l’interpeller pour vérification. C'est ainsi qu'ils ont découvert 31 capsules.
Coincé et entendu, il a dit que ledit produit illicite est destiné à sa consommation personnelle. Dans la même foulée, il expliquait aux enquêteurs l'avoir acquis à 25.000 F Cfa auprès de Saliou Khar Ndiaye. Les agents intiment alors l'ordre à Amadou Diouf de passer une commande auprès de Saliou Khar Ndiaye. Il mordra ainsi à l'hameçon et sera arrêté au moment où il lui livrait la drogue.
Dans leur chute, ils ont entraîné Mouhamed Dème qui était venu s’enquérir de la situation de son ami Saliou Khar Ndiaye qui était dans les liens de la détention. Car, il a été lui aussi interpellé. Tous inculpés pour des faits d'offre et de cession de drogue et placés sous mandat de dépôt le 12 septembre dernier, ils ont été jugés hier, devant la barre des flagrants délits de Dakar.
À la barre, ces prévenus ont tous plaidé non coupable. Amadou Diouf,24 ans, a indiqué qu'il ignorait que le produit qu'il détenait par-devers lui était de la drogue. «Je l’avais acheté pour faire du gâteau», a-t-il lâché avant de revenir pour dire au procureur qu'il utilisait ces médicaments pour dormir.
Âgé de 28 ans, Saliou Khar Ndiaye, qui avait en sa possession lors de son arrestation 11 boites de 50 capsules de protoxyde d’azote, reconnaît avoir vendu le même produit à Amadou Diouf. Pour se justifier, le mis en cause a révélé qu'Amadou lui avait confié que c'est une pâtissière qui a commandé le produit pour les besoins du Magal. «Elle l'utilise pour faire de la mousse de gâteau. On le vend même en ligne», a-t-il ajouté.
Pour sa part, Mouhamed Dème a attesté qu'il ne savait pas que son ami Saliou Khar Ndiaye détenait de la drogue. En plus, précise-t-il, il voulait tout simplement savoir les raisons de son incarcération. Heureusement pour lui, le procureur a requis sa relaxe, contrairement à Amadou Diouf et Saliou Khar Ndiaye contre qui il a sollicité 2 ans de prison ferme. Les conseils de la défense ont plaidé leur relaxe. «Si vous estimez que la substance constitue de la drogue, je vous demande de disqualifier les faits en détention en vue de l'usage», a plaidé Me Abdoulaye Tall. Par ailleurs, le conseil de Mouhamed Dème a demandé sa mise en liberté provisoire. Le tribunal l'a suivi dans sa requête avant de fixer le délibéré concernant les autres à la date du 26 septembre prochain.
 
Fatou D. DIONE
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Coaching

Nouvel élan

Options

Palabres

Cuvée

Jauge

Supplique

Terreur de l’équilibre

Bretteurs

Teams


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse