jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

CONTROLE ET VERIFICATION DES PARRAINAGES, MENACE DE VIOLENCES POSTELECTORALES:La société civile appelle au calme et préconise trois points pour éviter la crise



CONTROLE ET VERIFICATION DES PARRAINAGES, MENACE DE VIOLENCES POSTELECTORALES:La société civile appelle au calme et préconise trois points pour éviter la crise
 
Se dirige-t-on vers des violences postélectorales dans le cadre des élections législatives du 31 juillet 2022 ? La question est en tout cas sur la langue de tous les observateurs avertis, notamment suite à l’invalidation de listes de l’opposition suivie de l’appel du maire de Dakar Barthélemy Dias invitant le «peuple de Dakar» à descendre dans la rue. Pour éviter l’escalade, la société civile sénégalaise présente à la commission de contrôle et de vérification des parrainages a tiré la sonnette d’alarme, invitant les uns et les autres au calme, préconisant trois points pour éviter la crise.
 
 
 
À quelques semaines des élections législatives de juillet 2022, les choses commencent à s’emballer. La raison : des listes de l’opposition qui seraient invalidées pour irrégularité. Mais aussi à cause de l’appel du maire de Dakar Barthélemy Dias invitant la jeunesse de sa ville à descendre dans la rue pour en découdre.Ainsi, devant la menace grandissante du chaos, la société civile, présente à la commission de contrôle et de vérification des parrainages, a publié hier une déclaration pour appeler au calme. «Le mardi 10 mai 2022, la société civile regroupée autour du Cosce et de la Pacte, a assisté au contrôle des parrainages par la commission de réception des candidatures mise en place par le ministre de l’Intérieur», a d’abord constaté la société civile.
Poursuivant, Moundiaye Cissé et Cie constatent qu’en dépit des efforts importants consentis par l’Administration électorale pour améliorer la transparence et l’organisation du parrainage en vue des élections législatives du 31 juillet 2022, «les rejets définitifs pour autres motifs qui ne laissent aucune possibilité de régularisation, sont à la base de l’élimination éventuelle d’un nombre important de listes de candidatures».
C’est pourquoi, soucieuse du renforcement du climat de confiance et de transparence qui ont prévalu jusque-là, la société civile appelle au calme les acteurs dont les listes ont été recalées et sollicite des autorités électorales qu’il leur soit accordé la possibilité de régulariser leurs listes de parrainages.
A cet effet, la société civile préconise trois points pour éviter la crise. Il s’agit d’abord de la notification des listes et motifs de rejets aux mandataires ; ensuite de l’accès aux fiches de parrainages déposées, à défaut de disposer des copies ; et enfin de la correction des erreurs matérielles, notamment celles liées à la saisie des listes de parrainages, avant le début de l’analyse de la recevabilité juridique des dossiers de candidatures.
 
Sidy Djimby NDAO
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas