jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

CHEIKH GUEYE TACLE SES ADVERSAIRES : «Pour prétendre diriger une commune, il faut au moins connaître les prérogatives d’un maire»



CHEIKH GUEYE TACLE SES ADVERSAIRES : «Pour prétendre diriger une commune, il faut au moins connaître les prérogatives d’un maire»
Élu maire de la commune de Dieuppeul-Derklé en 2014, Cheikh Gueye sollicite encore les voix de ses concitoyens pour, dit-il,poursuivre la construction de sa commune.Qualifiant ses réalisations de bilan élogieux, M. Guèye estime que les populations sont assez averties pour faire le bon choix.Jcheikh Guèye est aussi revenu sur ses rapports avec Barthélémy Dias.
 
Les Échos :  vous dirigez la commune de Dieuppeul depuis 2014, alorsqu’est-ce qui pourrait motiver les populations à vous reconduire ?
 
Cheikh Guèye :Ma candidature est motivée par l’envie de poursuivre la construction de notre chèrecommune. Nous nourrissons le désir de continuer à bâtir un Dieuppeul moderne. Ceux qui ont connu Dieuppeul avant 2014 peuvent témoigner des nombreux changements que nous y avons apportés. Nous avons un bilan élogieux pour lequel nous sommes très fiers. Avec l’appui de la mairie de Dakar, nous avons refait la voirie de la commune sur plusieurs kilomètres. Nous nous sommes attaqués au pavage des rues. L’équipe municipale a pu satisfaire une vielle doléance des populations : la construction d’une maternité. Nous l’avons réalisée en y aménageant même un logement pourla sage-femme. Nous avons mis le curseur sur ces quelques réalisations qui ont fortement contribué au bien-être des populations qui, je pense, sont assez averties pour placer encore une fois leur confiance en nous. Tout n’est pas parfait, mais nous estimons avoir fait notre maximum pour satisfaire Dieuppeul.
 
Que proposez-vous aux populations pour les cinq ans à venir ?
 
Nous allons continuer sur la même lancée,avec la consolidation des actions. Après la construction de la maternité que nous allons inaugurer dès les premiers jours après notre réélection, nous allonsaccéder à une autre vieille doléancedes habitants de Castors : la réorganisation du marché Castors. Il urge de soulager les populations de Castors avec la modernisation du marché. Nous allons aussi porter notre attention sur le secteur de l’éducation avec la réhabilitation des écoles pour permettre aux enseignants et aux élèves d’évoluer dans les meilleures conditions possibles.
 
Vous affichez une grande confiance pour votre victoire au soir du 23 janvier, est-ce à dire que vos adversaires ne sont pas à la hauteur ?Êtes-vous prêt à les affronter sur un plateau ?
 
Effectivement nous sommes confiants parce que nous avons fait un travail concret durant ces sept(7) dernières années. Les populations à qui revient le dernier mot ont été témoins de tous les efforts déployés par l’équipe municipale pour donner un autre visage à la commune. Nous avons certes des concurrents qui ambitionnent d’occuper le fauteuil du maire, mais nous ne sommes pas inquiets. La preuve, je suis prêt à les affronter tous lors d'undébat. Nous serions à l’aise pour parler de nos réalisations pour Dieuppeul. Et ce débat nous permettrait aussi d’éclaircir beaucoup de zones d’ombre. Nous entendons beaucoup de promesses de la part de nos adversaires et c’est à se demander s’ilsréalisent que les promesses électorales sont faites pour être respectées.Un candidat sérieux qui aspire à diriger une commune doit être en mesure de connaître les prérogatives d’un maire.
 
Au moment des investitures de Yewwi pour la ville de Dakar, on a senti un petit malaise entre Barthélemy Dias et vous. Alors quels sont vos rapports aujourd’hui ?
 
Il faut rappeler que le choix du candidat pour la ville de Dakar revenait à Taxawu Sénégal. C’est ainsi que Barthélemy Dias et Soham Wardini ont tous les deux manifesté leur désir d’être mis en avant. Donc je ne voyais pas pourquoi le choix du candidat officiel ne devrait pas passer par Taxawu Dakar avant d’être officialisé. Je précise que j’ai toujours eu des rapports de fraternité aussi bien avec Barthélemy Dias que Soham Wardini. C’est par principe que j’avais demandé le respect de la procédure normale, mais il n’y a jamais eu de malaise entre Barthélemy Dias et moi. Nos rapports sont restés intacts.D’ailleurs il va nous rendre visite en début de semaine, en tant que candidat à la ville pour une caravane que nous allons faire ensemble.
Ndèye Khady DIOUF
 
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas