jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
ELECTIONS LÉGISLATIVES ET NOUVEAU GOUVERNEMENT: Moustapha Niasse et Cie regrettent la faible part réservée à l’Afp PROJET D’AMNISTIE DE KARIM WADE ET KHALIFA SALL:Le Pds rejette, Taxawu minimise REBELLION AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE Le Comité d’initiative du Car/Ps descend le Sg des Jeunesses socialistes Bounama Sall et appelle les jeunes du parti à rejoindre leur cause EXPOSITION PHOTO SUR LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN :Natal Mag et Osiwa poursuivent la sensibilisation des riverains LE RAPPORT MÉDICAL D'ADJIA THIARÉ PARLE D'HYMEN INTACT: Me Abdy Nar Ndiaye révèle que Kaliphone a le soutien du couple présidentiel et compte demander une contre-expertise KALIDOU KOULIBALY, CAPITAINE DES LIONS :«Au Mondial, montrer que nous sommes l’une des meilleures équipes au monde» BRAS DE FER AUTOUR DU STADE IBRAHIMA BOYE DE GUÉDIAWAYE Ahmed Aïdara suspend la convention entre la mairie et Gfc, Lat Diop dénonce une décision unilatérale et entend ester en justice KALIFONE SALL DEFIE LA JUSTICE:  «Si je fais de la prison et que Ousmane Sonko ne m’y  rejoint pas, là je saurais qu’il n’y a pas une justice au Sénégal» CONCERTATIONS SUR LA VIE CHERE :Les consommateurs exhibent les maux qui grèvent le pouvoir d’achat des ménages SOMMET DE LA CEDEAO À NEW YORK ET AG DE L’ONU: La diplomatie malienne s’oppose à la venue de Macky Sall et Cie à Bamako et tire sur tout le monde à la tribune de l’Onu

BLOCAGES DES TRAVAUX À L’ASSEMBLÉE NATIONALE : Les différents pôles se renvoient la faute



 
L’Assemblée a convoqué hier sa troisième plénière pour installer ses différentes  commissions. Mais la séance qui devait débuter à 10 heures a connu neuf (9) longues heures de retard. La cause : des tractations pour des postes au niveau des commissions, mais aussile choix des différentes commissions à gérer pour chaque groupe parlementaire.
 
 
Convoquée pour 10 heures, la séance de ratification des listes des commissions permanentes de l’Assemblée nationale n’a été ouverte qu’à 19 heures et quart. Un retardpour lequel chacun des pôles impute la faute à l’autre.Les non-inscrits sont les premiers à s’offusquer de la situation. Pour Thierno Alassane Sall, nous sommes très loin d’une Assemblée de rupture. «La séance a été convoquée à 10 heures et la journée d’hier avait été décrétée exprès chômée pour permettre aux différents groupes de procéder aux derniers réglages concernant les postes pour les différentes commissions. Il est actuellement 16 heures et la séance n'a même pas encore été ouverte. Certains groupes ont encore des difficultés à proposer des profils pour les postes dans les commissions et surtout les présidents de commission», a-t-il dénoncé.
 
Thierno Alassane Sall :«nous en sommes encore là  pour des histoires de postes»
 
Thierno Alassane Sall estime qu’à 10 heures, le président aurait dû ouvrir la séance et dire aux députés ce qui se passe réellement. «Nous sommes tous des députés ; nous avons tous la même dignité. On doit savoir lequel des groupesa un problème et s’il faut suspendre jusqu’à demain (ndlr aujourd’hui), au lieu de nous faire perdre du temps», fait noter le parlementaire.
A l’en croire, les premier et deuxième jours, c’étaient des rixes et des batailles, non pas pour des principes, mais pour des postes. Et ils en sont  encore là  pour des histoires de postes.«Les urgences sont nombreuses et tout le monde s’attend à voir les choses bouger. Hélas, il n’y a aucune rupture. J'ai ditaux trois présidents qu’ils ont la responsabilité de faire en sorte que nous ne soyons pas dans le ridicule.Nous espérons qu’à l’avenir, nous ne serons plus confrontés à ces marchandages d’épicier et de tapissier de je veux telle présidence de telle commission», souhaite-t-il avant de poursuivre : «nous avons promis au peuple une rupture. Nous avons promis que cela va changer. Ça doit vraiment changer, nous sommes au 21e siècle, le monde avance et n’attend pas l’Afrique».
 
Pape Djibril Fall : «je ne mets personne au box des accusés, j’interpellé tout le monde»
 
Pape Djibril Fallembouche la même trompette.«On le constate avec beaucoup de tristesse, le rapport que nous avons avec la ponctualité est extrêmement trouble.Aujourd’hui, de part et d’autre, nous avons intérêt à faire des efforts dans ce sens», soutient le «Serviteur».
 Pape Djibril Fall de souligner : «nous avons été convoqués à 10 heures, donc le travail préalable devrait être fait bien avant». Pour lui, le principal blocage se situe au niveau des groupes. «Les difficultés se trouvent le plus souvent au niveau des groupes ou les gens n’arrivent pas à transcender certains obstacles pour aller rapidement à l’essentiel», renseigne Pape Djibril Fall, qui interpelle tout le monde sans mettre personne dans le box des accusés.
 
Abdou Mbow : «c’est la faute de Yewwi. Ils sont encore dans le partage, la division et l’amateurisme»
 
L’ancien premier vice-président de l’Assemblée sortante impute la faute à l’opposition. Selon Abdou Mbow,Benno Bokk Yakaar a fini de déposer sa liste pour les 14 commissions. Il en est de même pour Wallu Sénégal. C’est Yewwi AskanWi qui traîne encore les pieds. «Ils sont encore dans le partage, la division et l’amateurisme. Ils ne sont pas encore capables de déposer leurs listes. C’est important que les Sénégalais sachent ce qui se passe. On ne peut pas imputer le blocage des travaux à tout le monde», martèle t-il.
 
Abdou Mbacké Dolly : «c’est Benno qui s’est cramponnée aux commissions des Affaires étrangères, Finances, Contrôle et celle pour l’Evaluation… »
 
Abdou Mbacké Dollyréfute carrément les «allégations» d’Abdou Mbow. A l’en croire, c’est Benno qui est à la base de tous les problèmes. «Comme ils l’ont fait avec les postes de vice-présidents et de secrétaires élus, nous leur avons dit qu’ils devaient prendre les 7 premières commissions sur les 14, et ils ont refusé, car ils ne voulaient pas que certaines commissions stratégiques se retrouvent ente les mains de Yewwi-Wallu»,renseigne Abdou Mbacké Dollyqui assure qu’une rencontre a eu lieu la veille pour discuter, mais aucun consensus n’a été trouvée.
Cescommissionsclés dont Benno ne voulait se séparer sont, selon le député, celles des Affaires étrangères,des Finances, du Contrôle et celle pour l’Evaluation. «C’est inadmissible que l’on convoque les députés depuis 10 heures pour ne commencer les travaux qu’à 19 heures. J’avais averti Omar Youm. Mais Benno s’est cramponnée aux commissions clés. Heureusement que nous avons pu trouver une entente à ce sujet», clarifie-t-il. Mais l’autre grand problème de Benno a été,d’après Abdou Mbacké Dolly, le partage de la présidence de leurs 7 commissions.
 
NdèyeKhadyDIOUF
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Coaching

Nouvel élan

Options

Palabres

Cuvée

Jauge

Supplique

Terreur de l’équilibre

Bretteurs

Teams


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse