jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal
THIERNO MADANI TALL AUX POLITICIENS  :«Sans la paix, l'économie ne marche pas, les commerces ne fonctionne pas et vous n'aurez pas d'argent» CONTRE GATSA-GATSA PRÔNE PAR L’OPPOSITION : Abdoulaye Dièye mobilise et entonne l’hymne de la paix INCENDIE AU MARCHÉ OCASS DE TOUBA 26 MOIS APRÈS LE DERNIER SINISTRE : Le coin appelé «Macket bi» prend feu, plusieurs cantines consumées, des millions réduits en cendres GAMOU DE LOUGA: Mansour Sy Djamil, Macky Sall et les mandats HARO SUR UN GANG DE FAUX POLICIERS A KEUR MASSAR: Quatre anciens militaires dont le chef de sécurité de la cité Mixta et un civil ciblent des prostituées, les rackettent et les violent à tour de rôle dans leurs appartements DÉTOURNEMENT D'UNE MINEURE DE 15 ANS : Le procureur sermonne Seck Diallo et lui révèle qu'il devait comparaître en chambre criminelle pour viol et pédophilie DISCOURS SUBVERSIFS ENTRETENUS PAR L’OPPOSITION  :Les mises en garde des cadres de Benno contre les «pyromanes» L’AFFAIRE OUSMANE SONKO-ADJI SARR EN CHAMBRE CRIMINELLE : Les députés de Yewwi se radicalisent, préviennent Macky Sall et convoquent leur droit de résister aux côtés de Ousmane Sonko AUDITIONNÉ AU FOND HIER PAR LE JUGE D’INSTRUCTION: Cheikh Cissé présente ses excuses et dépose une demande de liberté provisoire RÉPLIQUE DE SERIGNE BASSIROU GUEYE à OUSMANE SONKO: «Heureusement qu'il n'avait pas dit que j'étais venu rôder aux alentours de Sweet Beauté, il n'a pas dit que c'est moi qui l'ai conduit à Sweet Beauté»

BISBILLES A L’HOPITAL REGIONAL DE KAFFRINE :La section Sames étale ses griefs contre le Directeur et promet de lui faire face



BISBILLES A L’HOPITAL REGIONAL DE KAFFRINE :La section Sames étale ses griefs contre le Directeur et promet de lui faire face
 
Après avoir remercié tous leurs camarades pour leur engagement, leur solidarité et leur détermination sans faille dans la gestion du drame de Sikilo, la section Sames de l’hôpital régional Thierno Birahim Ndao de Kaffrine veut croiser le fer avec la Direction de ladite structure. Ces médecins déplorent l’attitude de leur Directeur qui agit selon eux en dictateur.
 
Absence durant la prise en charge des victimes de l’accident de Sikilo, intimidation du personnel et manque de respect envers les chefs de service, tels sont entre autres les griefs des médecins membres du Sames section de l’hôpital régional Thierno Birahim Ndao de Kaffrine contre leur Directeur.«Malgré tous les sacrifices consentis par les agents pour une meilleure prise en charge de toutesles victimes durant des jours sans sommeil, le Sames condamne avec véhémence l'attitudesolitaire de la Direction de l'hôpital qui, depuis le début du drame jusqu'à ce jour, n'a pascommuniqué avec le corps médical sur la gestion de cette crise»,a alerté la section Sames de ladite structure.
Les médecins affiliés au Sames ont tenu à rappeler à la Direction que c'est grâce au courage de tous les acteurs qu'ellea reçu ce satisfécit.A les en croire, le Directeur de l’hôpital a eu le toupet d’abandonner le personnel durant plusieurs joursalors qu’il était submergé par les nombreuses victimes de l’accident. «LeSames fustige l'attitude du Directeur de s'absenter pendant plusieurs jours en de pareillescirconstances tel un commandant qui abandonne son navire au moment où il chavire.En tant que responsable administratif de cet établissement, aucune urgence professionnelle nedevait être au-dessus de ce désastre qui avait enregistré 42 pertes en vies humainesconduisant leprésident de la République à décréter un deuil national de trois jours», souligne le secrétaire général de la section de l’hôpital de Kaffrine, selon qui «toute cette frustration est couronnée par le manque de respect notoire de la Direction et sestentatives d'intimidation envers le chef du service d'orthopédie-traumatologie et de surcroît lePcme qui était au cœur de la gestion de cette crise».
Le Directeur de l’hôpital n’a rien trouvé de mieux à faire,dit-il, que d’amener «un médecin externe stagiaire pour le suppléerà son insu, alors qu'il n'a fait que demander quelques jours de repos après un travail sans relâche», un affront que Dr Elhadji Sader Top et ses camarades ne comptent pas laisser passer.
Le Sames dit se désoler également « des conditions inhumaines d'hébergement danslesquelles la Direction voulait mettre le médecin externe. Tout cela témoigne à suffisance dumépris à l'égard de la corporation des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes».
 
Antécédent avec l'ancien urologue et avec le chef de service de la chirurgie générale
 
 
Rappelant que la référence d'un patient demeure un acte médical, ce quiattribuedonc au médecin habilité à décider de référer ou pas un patient. Dans cet état de cause, renseigne le Sames, la Direction de l'hôpital ne doit guère interférer ou interdire une référence d'un patient.«LeSames condamne le refus du Directeur depuis longtemps de contractualiser desTechniciens supérieurs en anesthésie réanimation ce qui a comme conséquence aujourd'hui lasuspension de tous les programmes opératoires réglés toutes spécialités confondueshypothéquant la santé des populations de toute la région. LeSames apporte aussi son soutien au corps paramédical de l'hôpital dont leurs conditionsd'existence à Kaffrine laisse à désirer malgré le travail colossal qu'il abat chaque jour».
Pour Dr Elhadji Sader Top et Cie, le choix de jeunes médecins spécialistes, qui ont bravé la distance et renoncé à beaucoupd'avantages pour venir mettre en place un système de soins de qualité dans cette partie du paysdevrait pousser le Directeur de l’hôpital à avoir plus de considération à son personnel. Malheureusement ce dernier multiplier les mauvais traitements envers eux.  «Le Directeur dans sa logique d'intimider le personnel a déjà réussi son coup avecl'ancien urologue et avec le chef de service de la chirurgie générale. A présent, il vise le chefde service de l'orthopédie traumatologie qui est en même temps le Pcme.La section Sames du Chrtbnk prendra toutes ses responsabilités pour défendre nonseulement le camarade injustement attaqué et intimidé mais aussi la structure dans sa globalité», déclare le Sames qui met en garde la Direction.
Dr Elhadji Sader Top et ses camarades invitent le ministre de la Santé et de l'Action sociale à prendre la pleine mesurede ce conflit et à siffler la fin de cette recréation administrative qui n'a que trop duré.
Ndèye Khady DIOUF
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Incantations

Extradition

Fog

Graille

Manœuvre

Entregent

Il se fait tard

Gouffre

Delirium tremens

Effroi


LIVE RADIO




SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse