jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

APRES LE MILLIARD DISTRIBUE LORS DE LA JOURNEE MUNICIPALE DE SOLIDARITE ET D’ENTRAIDE :Barthélemy Dias, assailli par les sollicitations envisage de décaisser un milliard supplémentaire



APRES LE MILLIARD DISTRIBUE LORS DE LA JOURNEE MUNICIPALE DE SOLIDARITE ET D’ENTRAIDE :Barthélemy Dias, assailli par les sollicitations envisage de décaisser un milliard supplémentaire
 
Après avoir décaissé un milliard dans le cadre de la Journée municipale de solidarité et d’entraide, pour des donations composées entre autres de bons d’achat, de tricycles, de financements, la ville de Dakar s’est retrouvée avec 105.547 demandes. Mieux, la mairie continue d’enregistrer de nouvelles demandes. Ce qui a poussé Barthélemy Dias à demander au conseil municipal de délibérer sur un milliard supplémentaire pour prendre en compte toutes ces sollicitations.  
 
 
 
La Journée municipale de solidarité et d’entraide a été célébrée hier dans les jardins de l’Hôtel de ville de Dakar, trop étroits pour accueillir toute cette foule venue de tous les coins de Dakar pour répondre à l’appel de leur maire. En effet, cette cérémonie entre dans le cadre du programme social du maire Barthélemy Dias validé par le premier Conseil municipal qui avait pris la décision de décaisser un milliard qui a permis d’acquérir des tricycles, des motos Jakarta, des machines à coudre, de congélateurs, des kiosques, etc., destinés aux populations nécessiteuses. «Il faut agir parce que l’aggravation des inégalités et l’accroissement de la pauvreté constituent une menace pour notre existence et fragilisent le vivre-ensemble qui permet à chacun de concilier ses desseins individuels avec l’exigence de construire un destin commun», indique d’emblée le maire de la ville de Dakar, avant de poursuivre : «cette journée de solidarité et d’entraide, c’est la manifestation d’une ville qui place l’humain au cœur de son action, d’une ville qui cultive les valeurs de progrès humain et de justice sociale, d’une ville qui valorise son capital humain, d’une ville qui développe l’économie de la vie, d’une ville qui libère les énergies, d’une ville qui tient sa promesse de solidarité à l’endroit des plus démunis», explique Barthélemy Dias. Ainsi, grâce à cette journée, les femmes, dit-il, seront financées pour développer leurs activités, des autoentrepreneurs recevront des motos Jakarta, des tricycles, des congélateurs, des bourses de réinsertion, des fauteuils roulants seront offerts à des personnes vivant avec un handicap, des étudiants bénéficieront de tickets de restauration, de tablettes numériques, des bons de dialyse seront offerts aux insuffisants rénaux, des bons d’achat seront distribués …
 
Barth va solliciter du conseil municipal un milliard supplémentaire
 
Seulement, le milliard débloqué pour la journée d’hier était loin de couvrir la forte demande enregistrée par la mairie, au moment où d’autres sollicitations s’amoncelaient. «Il y a eu 105.547 demandes, vous comprendrez que ce sera difficile de satisfaire toutes ces demandes et nous avons choisi de distribuer un milliard de francs. Je prends l’engagement de proposer au prochain conseil municipal de bien vouloir délibérer un autre milliard pour le mettre à disposition des Dakarois», déclare Barthélemy Dias, sous les ovations du public. Il a également décidé de proposer au conseil municipal d’engager une réflexion collective et des concertations inclusives afin de trouver des approches nouvelles pour refonder la solidarité en la faisant passer d’une forme de compassion en une conception structurante sous forme de mobilisation de la collectivité à l’égard de celles et ceux qui veulent ouvrir un chemin d’avenir, mais aussi à l’égard des personnes les plus exposées à la précarité et à l’insécurité.
 
«Rien ni personne ne peut nous détourner de notre engagement à travailler pour la ville de Dakar»
 
A en croire Barthélemy Dias, «il n’y a rien d’inéluctable dans le chômage des jeunes, dans l’accroissement des inégalités sociales et dans cette paupérisation insupportable des populations. Bien au contraire ! Les hommes et femmes de notre ville ont une grande volonté et une puissante énergie qu’il faut libérer pour leur permettre de tracer leur propre parcours de vie. Et, c’est cette volonté, ce dynamisme qui trace le chemin de leur avenir mais aussi celui de l’avenir de notre cher pays», a-t-il martelé, avant de réitérer son engagement à travailler pour la ville de Dakar. «Dans quelques semaines, nous allons boucler les premiers jours à la tête de la ville de Dakar, nous réitérons notre engagement à travailler exclusivement pour les populations et rien ni personne ne peut nous détourner de cet objectif», dit-il. Toutefois, il précise en sus de cet élan de solidarité que le cadre de vie de la ville de Dakar sera amélioré et désencombré.
 
M. CISS
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas