jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

VIOLENTS INCIDENTS A ZIGUINCHOR Doudou Ka taxe Ousmane Sonko d’acteur politique violent, annonce sa candidature et promet de remporter les locales



VIOLENTS INCIDENTS A ZIGUINCHOR Doudou Ka taxe Ousmane Sonko d’acteur politique violent, annonce sa candidature et promet de remporter les locales
 
 
Pour justifier les incidents survenus à Boucotte ayant occasionné des blessés chez les partisans d’Ousmane Sonko, Doudou Ka fait état d’une provocation du leader de Pastef qui s’est arrêté devant son domicile. Poursuivant, il n’a pas manqué de caricaturer Sonko en acteur politique violent. Par ailleurs, confiant en sa candidature à la mairie de Ziguinchor, il entend montrer à Sonko qu’il est son père à Ziguinchor.  
 
 
 
Doudou Ka s'est inscrit en faux contre les allégations du leader de Pastef qu’il accuse d’avoir servi des «contrevérités» sur le déroulé des opérations. «C’est de la paroisse Saint Benoît que j’ai été informé de la présence de Ousmane Sonko devant mon domicile avec son cortège de six véhicules et 9 gardes du corps armés pour soi-disant présenter son projet politique. Il a bloqué la sortie de mon domicile. C’est de la provocation. Il n’a pas fait que passer, il était venu perturber», précise d’emblée le Directeur de l’Aibd. Il a, dans la foulée, contesté sa présence sur le théâtre des affrontements puisqu’il était absent.
 
Doudou Ka juge «graves et ignobles» les propos de Sonko
 
Poursuivant, il a jugé les propos de Ousmane Sonko de «graves et ignobles». A en croire Doudou Ka, Ousmane Sonko a menacé de mort un jeune de Yeumbeul, parmi ses souteneurs. Il en veut pour preuve cette déclaration de Sonko qui invite les parents à retenir leurs enfants, sinon ils rentreront en morceaux. Poursuivant, il n’a pas manqué de rappeler au patron de Pastef que le combat est local, avant de l’inviter à sortir du débat le Président Sall. «C’est mon jeune frère, mon cousin même s’il le récuse. Il peut compter sur moi en tant que grand-frère pour lui tracer la voie à suivre», raille le Directeur de l’Aibd.
 
Doudou Ka : «Je préfère être un acteur politique mineur qu’un violent acteur politique majeur»
 
En outre, Doudou Ka a défié le leader de Pastef à présenter sa candidature à la mairie de Ziguinchor. «Je suis candidat à la mairie de Ziguinchor, j’attends sa candidature. S’il a peur, il n’a qu’à le dire. Il est libre de dire que Doudou Ka est un acteur politique mineur, je le lui concède. Je préfère être un acteur politique mineur que d'être un acteur politique majeur violent. La ville de Ziguinchor n’a pas besoin d’un violent acteur politique majeur, mais d’un bâtisseur», a indiqué l’ancien patron du Fongip qui entend construire avec son programme la ville sénégalaise du futur. «Je suis candidat à la mairie de Ziguinchor et l’enjeu, c’est le développement de la Casamance. Nous n’accepterons pas qu’il (Ousmane Sonko) vienne perturber la quiétude dans cette région. Lorsqu’il ne vient pas, c’est la quiétude et la paix ; mais quand il est là, c’est la provocation. Il faut qu’il arrête. Ziguinchor n’a pas besoin d’un violent acteur politique», ajoute Doudou Ka.
 
«Le 23 janvier, je vais lui montrer que je suis son père à Ziguinchor»
 
Visiblement excédé par la remarque du patron de Pastef faisant croire qu’il n’est pas l’égal de Doudou Ka et qu’il a comme alter ego le président de la République, Doudou Ka n’a pas manqué de porter la réplique. «Le 23 janvier prochain, je vais lui montrer que je suis son père à Ziguinchor. Ce sont les populations qui ont décidé d’accompagner le Président Macky Sall à travers ma personne. Nous n’avons pas besoin de violence, nous avons besoin d’avancer», dit-il, confiant en son prochain choix par le Président Sall. «Mon mentor politique, c’est Macky Sall. Il a eu confiance en moi et ne choisira pas un autre candidat que moi. Je suis candidat et je serai candidat de la majorité et du Président Macky Sall», conclut-il.
 
M. CISS
 
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Pot-pourri

Boomerang: Héritage

Aiguillon

Boomerang: Libertés

Dette

Booemlrang: Alternative

Chimère

Surpassement

Test majeur

Démagogie


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale