jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

RECONNAISSANCE DE LA SOUVERAINETE DU MAROC SUR LE SAHARA OCCIDENTAL Le Sénégal ouvrira un consulat à Dakhla, alors que l’administration Biden semble en voie de revenir sur la décision de Trump



RECONNAISSANCE DE LA SOUVERAINETE DU MAROC SUR LE SAHARA OCCIDENTAL Le Sénégal ouvrira un consulat à Dakhla, alors que l’administration Biden semble en voie de revenir sur la décision de Trump
 
Trois mois après la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, le Sénégal va ouvrir un Consulat général à Dakhla, au début de la semaine prochaine. Dakar va ainsi rejoindre la liste des pays amis et alliés du Maroc qui ont ouvert des consulats au niveau de la deuxième grande ville du Sahara marocain. Une cérémonie est prévue ce lundi 5 avril dans la même ville pour inaugurer le consulat, en présence de la cheffe de la diplomatie sénégalaise, Aïssata Tall Sall. Seulement, l’administration Biden semble en voie de revenir sur la décision de Trump. Le Secrétaire d’État américain Antony Blinken a évoqué avant-hier la nécessité d’accélérer la nomination d'un envoyé personnel du Secrétaire général de l'Onu au Sahara Occidental et la reprise des négociations entre les deux parties au conflit.
 
La reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental - en contrepartie d'une normalisation des relations du Maroc avec l'État hébreu - avait soulevé de nombreuses questions sur le plan géopolitique. Quels sont les enjeux et les conséquences de cette prise de position américaine ? L’Onu a-t-elle su jouer son rôle de médiateur ? Quel avenir pour les relations entre le Royaume et la Palestine ?
Mais avant même qu’on ait le temps de répondre à ces questions géopolitiques, le Maroc semble commencer à jouir de ce double deal avec Washington et  Tel-Aviv. En effet, depuis la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, les États ne cessent de prendre fait et cause pour le Maroc. Depuis l’annonce faite le 10 décembre sur Twitter par Donald Trump, 21 États souverains ont ouvert des consulats au niveau de Dakhla, la deuxième grande ville du Sahara marocain.
 
 
Le consulat sénégalais inauguré lundi en présence de Me Aïssata Tall Sall
 
 
 
Hier, la presse marocaine a largement fait état de la décision du Sénégal d’ouvrir très prochainement un consulat à Dakhla. Selon les informations, le consulat sénégalais sera inauguré lundi 5 avril 2021, en présence des chefs de la diplomatie des deux pays, des notables de la région, des autorités locales. «[…] Une cérémonie est prévue ce lundi 5 avril dans la même ville pour inaugurer le consulat. Nasser Bourita (ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger) y sera, en présence de la cheffe de la diplomatie sénégalaise, Aïssata Tall Sall», informe le journal d'investigation basé à Casablanca, «Le Desk». La même source indique également que cette inauguration verra la présence des représentants des consulats étrangers installés à Dakhla.
Pour rappel, 21 pays au total ont déjà ouvert des consulats à Laâyoune et à Dakhla. On peut citer la Gambie, la Guinée, la République de Djibouti, la République du Libéria, le Burkina Faso, la République de Guinée-Bissau, la République de Guinée Equatoriale, la République d’Haïti ainsi que la République démocratique du Congo et les États-Unis pour ce qui est de la ville de Dakhla. Mais également de l’Union des Comores, du Gabon, de la République Centrafricaine, de Sao Tomé-et-Principe, du Burundi, de la Côte d’Ivoire, de l’Eswatini, de la Zambie, des Émirats Arabes Unis et de la Jordanie pour ce qui est de la ville de Laâyoune.
Rappelons que c’est alors qu’il s’apprêtait à quitter la Maison Blanche que le président sortant américain Donald Trump a décidé de jouer les dernières cartes de sa politique au Maghreb. Dans un tweet, le 45e Potus annonce reconnaître la souveraineté marocaine sur l'ancienne colonie espagnole disputée- le Sahara Occidental - en échange de l'engagement de Rabat à normaliser ses relations avec Israël. L’annonce a été aussitôt rejetée par les indépendantistes du Front Polisario.
Mais avec le changement de régime à Washington, le Front Polisario espère que les choses vont changer concernant ce dossier. Jeudi, la presse algérienne a fait état d’un appel du secrétaire d'État américain, Antony Blinken, à «accélérer la nomination d'un envoyé personnel du Secrétaire général de l'Onu au Sahara Occidental et la reprise des négociations entre les deux parties au conflit».
 
 
 
 
 
 
 
Sidy Djimby NDAO
 
 
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


LIVE RADIO

29/03/2021


ALIOU SALL: «On semble valider toutes les caractéristiques d’une République à la périphérie de la République sans que cela n’émeuve nullement»

Boomerang: Intolérance

Boomerang: Aiguillon

Boomerang: Manœuvre

Boomerang: Embellie

Boomerang: Corde raide

Boomerang: Plan serré

Boomerang: Antécédent constant

Boomerang: Economie d’égos

Boomerang: Ritournelle



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures