jotaay

Fermeture mosquées, 3e vague, silence des autorités : Le mot du Khalife des Tidianes (vidéo)

Le Khalife Général des Tidianes s’est encore prononcé sur la situation sanitaire que traverse le monde et la troisième vague qui sévit actuellement au Sénégal. Recevant une délégation du Dahira Serigne Babacar Sy de New York qui était venu lui apporter des moutons de Tabaski, Serigne Babacar Sy Mansour a tenu à clarifier pourquoi il a toujours demandé aux autorités de ce pays de dire la vérité aux populations à propos de la pandémie. Il a par ailleurs expliqué pourquoi Tivaouane n’a toujours pas ouvert ses mosquées.



Le covid, une malédiction
Pour Serigne Babacar Sy Mansour, le coronavirus est une malédiction divine. ” Les humains commettent trop de pêchés et le font partout. Cette pandémie est une sanction divine pour nous rappeler à l’ordre. Une maladie se manifeste petit à petit par des symptômes et n’attaque pas tout le monde à la fois. Tandis que le covid est une affaire mondiale, les gens contractent le virus sans s’en rendre compte et tombent malade du jour au lendemain de façon très brusque”, déclare le Khalife.
Silence coupable des autorités
Le sage de Tivaouane clarifie pourquoi il a toujours demandé aux autorités en commençant par le chef de l’Etat de toujours dire la vérité aux populations à propos du virus. ” La situation les (autorités) dépasse. Elles ne savent pas réellement d’où provient ce virus, ce qui le soigne et n’ont pas les moyens nécessaire pour le combattre. Le mieux était de dire aux populations de prendre leurs gardes, le Sénégal n’a pas les moyens de contenir la maladie en cas de débordement. On a caché la vraie information aux Sénégalais, malheureusement les conséquences sont visibles avec cette recrudescence exponentielle des cas de contaminations. Quand vous gérez la destinée de tout un peuple , il faut le respecter le tenir un langage véridique quoiqu’il advienne” précise t-il
Fermeture des mosquées
Serigne Babacar Sy de préciser que durant toute la période de cette fermeture de mosquées, la famille Sy n’a jamais  croisé les bras.  “On n’a pas fermé les mosquée juste pour fermer. On a toujours consulté les médecins sur une possible réouverture des lieux de prière, mais ils nous ont donné tellement de conditions qui faisaient qu’une réouverture n’était pas possible, parce qu’on ne pouvait pas gérer tout cela et les risques de contaminations étaient toujours là. Quand on a décidé de fermer les mosquées, on a fermé les mosquées Seydil Hadji Malick de Tivaouane. Maintenant des mosquées affiliées à la doctrine de Maodo dans le pays ont jugé nécessaire de faire pareille. Mais on n’a jamais exigé à qui que ce soit de fermer par force sa mosquée”, indique le Khalife général des Tidianes.
Regardez


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Souk

Boomerang: Désobéissance civile

Boomerang: Pipeau

Sous la tente

Boomerang: Agendas

Boomerang: Bras de fer

Boomerang: Que faire ?

Suspens

Transformer

Bommerang: Prêche


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures