jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LA SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL : La dette publique a atteint 80,8% du PIB en 2023, l’accélération des réformes de l’administration fiscale préconisée pour stimuler la mobilisation des recettes intérieures EXCÉDÉS PAR LES AGISSEMENTS D’OUSMANE SONKO : Des compatriotes écrivent au Conseil constitutionnel et leur demandent de constater la démission du Président Bassirou Diomaye Faye CAMP GRATUIT DE LA CHIRURGIE A SICAP MBAO : La cataracte serait la première cause de cécité dans le pays BASSIROU DIOMAYE FAYE À BAMAKO DEVANT ASSIMI GOÏTA : «La position malienne, quoique rigide, n'est pas totalement inflexible… la Cedeao est très malmenée, mais nous ne devons pas nous résigner» ASSISES SUR LA REFORME ET LA MODERNISATION DE LA JUSTICE BDF : écarte tout procès en inquisition et théorise un système judiciaire qui inspire confiance aux justiciables DIALOGUE NATIONAL SUR LA JUSTICE Dr Cheikh Tidiane Seck dénonce une ‘’ foire de l’hypocrisie’’ et révèle le ‘’deal’’ qui est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle Mauvaise nouvelle pour les autorités : le fret a presque triplé REFORMES DANS LA JUSTICE : La date des assises prévue pour le 28 mai ; des préalables non encore réglés JOURNEE DE LA MEDIATION : A l’heure de la conciliation comme mode de règlement des litiges CHEIKH OUMAR SY, ANCIEN DEPUTE : « Macky Sall a sacrifié son candidat, son bilan et son parti pour sauver ses propres intérêts »
jotaay

DÉTOURNEMENT PRÉSUMÉ DE 600 MILLIONS F CFA AU PRÉJUDICE DE LA SOCIÉTÉ 1XBET : Le procureur estime que le chef d'entreprise Abdoulaye Loum est coupable d'abus de confiance et requiert 1 an de prison ferme contre lui



DÉTOURNEMENT PRÉSUMÉ DE 600 MILLIONS F CFA AU PRÉJUDICE DE LA SOCIÉTÉ 1XBET : Le procureur estime que le chef d'entreprise Abdoulaye Loum est coupable d'abus de confiance et requiert 1 an de prison ferme contre lui

 
 
 
Abdoulaye Loum, Directeur général de la société Creative Agency, risque 1 an de prison ferme pour détournement présumé de la somme de 600 millions F Cfa qui étaient destinés à ouvrir 45 points de 1XBet dans la banlieue dakaroise et dans d’autres régions. Il a été jugé hier, mercredi 22 mai, devant le tribunal correctionnel de Dakar où la partie civile lui réclame un préjudice de 700 millions F Cfa.
 
 
 
L'affaire de 1XBet dans laquelle le patron de l'entreprise Creative Agency, Abdoulaye Loum, est impliqué, a été plaidée hier devant le tribunal correctionnel de Dakar. Cet homme, marié et père de 4 enfants, est poursuivi pour des faits d'abus de confiance portant sur la somme de 600 millions, au préjudice de la société Online internationale dont Mouhamed Dieng est le directeur. Dans ce dossier, il résulte de l'instruction d'audience que dans le cadre de l'extension de ses agences au niveau des régions, la société Online internationale a voulu installer 50 points 1XBet.
Abdoulaye Loum est alors engagé pour faire le job. Loum a de ce fait noué un premier contrat portant sur la mise en place de 5 points 1XBet pour un montant de 70 millions. Là, il effectue le travail sans problème. C’est pour l'exécution du second contrat que les bisbilles ont démarré. En effet, Loum devait installer au profit de la société online internationale 45 points 1XBet dans la banlieue et dans certaines régions. Ainsi, 600 millions F Cfa ont été décaissés pour cette seconde opération de 45 points 1XBet. Au final, sur les 45, seuls 15 points ont été installés par le prévenu. Et lorsqu'une visite de terrain a été effectuée par ses partenaires, ils ont noté certains manquements parce que la totalité des points 1XBet n'a pas été réalisée.
Abdoulaye Loum, saisi pour livraison du travail, n'a pas exécuté son mandat. Pis, selon la partie civile, il est resté injoignable. C'est pour ça qu’une plainte a été déposée contre lui.
 
Abdoulaye Loum se défend
 
 
Ayant passé 8 mois en détention après son arrestation, il a été jugé hier, devant le tribunal correctionnel où il a tout contesté. Et pour se défendre, il a dit avoir remis 499 millions à Mouhamed Dieng, directeur de la boîte Online internationale sur les 600 millions qu'il a reçus pour l'exécution de son mandat. Ce que ce dernier a contesté lorsqu'il a été entendu devant le juge d'instruction. Revenant sur les termes du contrat qui le liait à la partie civile, Abdoulaye Loum explique : "j'ai reçu 600 millions. J'ai remis 499 millions à Mouhamed Dieng à titre de dépôt de l'argent qu'il m'avait donné pour la réalisation de ces 50 points 1XBet. On a réalisé 25 points 1XBet. Nous, on ne cherche pas de magasins, mais c'est à eux d'en trouver et moi je déploie des personnes pour faire les installations. C'est comme ça que j'ai procédé pour les 25 points. Notre contrat était un contrat d'entreprise. Je lui reste devoir 20 points ce qui équivaut à 300 millions. C'est eux qui cherchent le local et je viens installer les vidéos surveillance, les tables, 20 ordinateurs d'occasion, 20 chaises, faire l'enseigne, la lumière et enfin faire la peinture", a-t-il détaillé.
Pour ce qui est de l'installation des points 1XBet qu'il n'a pas réalisé, Abdoulaye Loum indique : "certains magasins ont été désinstallés parce qu'il y a des bailleurs qui ne voulaient pas de ces jeux de hasard dans leurs immeubles. Et il y a des points qui ont été aussi désinstallés comme Tivaouane et les Mamelles".
Le représentant de la société Online internationale, Barham Seydi, a contredit le prévenu sur le nombre de points 1XBet qu'il dit avoir mis en place. D'après le sieur Seydi, Abdoulaye Loum n'a réalisé que 15 sur les 45. "On lui reproche de n'avoir pas livré dans un délai le nombre de magasins. En plus de ça, il y a eu des manquements dans son travail. On n'a pas eu de satisfaction sur les 15 points 1Xbet qu'il a réalisés quand nous sommes allés sur le terrain. On lui a fait part de notre insatisfaction en le relançant à maintes reprises, sans succès. On ne pouvait pas se permettre de continuer le contrat", a-t-il confessé.
D'autre part, Abdoulaye Loum a mordicus soutenu à la barre avoir donné à son grand-frère Ibrahima Fall Loum la somme de 175 millions à charge pour lui de le remettre à la partie civile Mouhamed Dieng. Cependant, son frère a contesté cette remise en précisant devant la barre qu'il avait exhorté Abdoulaye Loum d'arrêter.
 
La partie civile réclame 700 millions de dommages et intérêts
 
 
Avocat de la partie civile, Me Abdoulaye Sène a parlé de la "mauvaise foi" du prévenu tout en soulignant que les faits d'abus de confiance qui lui sont imputés sont constants. Ce conseil a confié que les 600 millions F Cfa qui ont été destinés à ce projet ont été détournés par Abdoulaye Loum à qui il réclame 700 millions de dommages et intérêts. Étant du même avis que l'avocat de la partie civile, le procureur qui soutient que le mis en cause est coupable d'abus de confiance, a requis 1 an de prison ferme contre lui. La défense composée de Mes Ousseynou Ngom, Abdou Dieng, Souleymane Soumaré, a plaidé le renvoi des fins de la poursuite pour Abdoulaye Loum. Délibéré au 26 juin prochain.
 
Fatou D. DIONE
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Triple bonheur

Derrick

« Le bon la brute et les truands »

Parti-Etat ?

Coaching

Etuve

Leader mental

Tollé

Forces contraires

Vivier



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030