jotaay
jotaay jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

DESAGANA DIOP, SÉLECTIONNEUR DES LIONS :«Le Sénégal peut et doit faire mieux»



 
 
 
L’ancien international sénégalais DeSagana Diop a pris la place de Boniface Ndong à la tête de l’équipe nationale de basket du Sénégal. Il espère réussir à relancer son pays dans les éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde Fiba 2023. Il s’est exprimé lors d’un entretien avec la Fiba.
 
 
 
DeSagana Diop, vous avez repris les commandes de l’équipe nationale du Sénégal. Comment vous sentez-vous ?
 
Je me sens très bien et je suis honoré d’être le nouveau coach de la sélection sénégalaise. Je me réjouis de relever les défis à venir. Je vais beaucoup m’investir dans le processus pour aider l’équipe à devenir meilleure et la préparer pour la prochaine fenêtre qualificative, qui sera extrêmement importante pour nous et pour le basket sénégalais. Cela a été très intéressant jusqu’à présent et je vais donner le meilleur de moi-même pour réussir ma mission, qui est la plus importante de ma jeune carrière de coach. Être à la tête de la sélection nationale de mon pays est une tâche que je prends très au sérieux. Je veux aider l’équipe nationale à gagner et à se qualifier pour la Coupe du monde Fiba.
 
 
 
Vous remplacez votre ami Boniface Ndong, qui a été licencié après les deux défaites encaissées lors de la dernière fenêtre qualificative…
 
 
Lorsque j’ai été contacté pour le poste, j’ai dû en discuter avec mon ami Boniface et lui expliquer pourquoi j’étais reconnaissant d’avoir cette opportunité, tout en lui confiant être prêt. C’est un bon ami et j’aime la clarté et la transparence avec mes amis. C’était important pour moi de procéder ainsi. J’ai beaucoup appris en étant assistant-coach de l’équipe nationale et je vais maintenant relever ce défi et m’investir pour y parvenir. Je vais tout donner pour que mon pays soit compétitif et amène de la fierté à tout le monde.
 
 
 
Le Sénégal a perdu deux matchs – contre la République démocratique du Congo et l’Égypte – lors de la dernière fenêtre qualificative, soit une performance plutôt moyenne pour l’une des nations dominantes du basket africain.
 
 
Ces deux défaites ont été dures à accepter et je suis convaincu que nous pouvons faire bien mieux qu’en juillet. Nous devons apprendre de nos erreurs et avancer pour être prêts pour la prochaine échéance, qui sera cruciale pour nous, car nous ne sommes pas dans une position idéale. Je répète toujours aux joueurs qu’il faut aller de l’avant. Nous devons nous concentrer sur nos prochains matchs et les disputer avec un esprit combatif. Nous sommes investis d’une mission, nous avons envie d’avoir du succès et de remporter des matchs pour aller chercher notre qualification pour la prochaine Coupe du monde Fiba. Nous y méritons notre place, à nous de le prouver à la fin du mois d’août. Nous n’avons pas d’autres options que de gagner.
 
 
 
Quelle est la philosophie que vous souhaitez inculquer à l’équipe nationale ?
 
 
 
J’étais un joueur très défensif, la priorité sera donc d’amener une grande intensité défensive pour en faire notre marque de fabrique. Notre sport est de plus en plus physique et c’est en défense que se dessinent les victoires. Il est très, très important d’être efficace en défense, car les prochains matchs seront déterminants pour entretenir l’espoir de participer à la Coupe du monde Fiba 2023. Nous ne sommes pas dans la position dans laquelle nous aurions souhaité être, il nous faut donc changer notre dynamique et gagner à nouveau. Pour réussir à retourner la situation, nous devons défendre dur et tout donner sur le terrain.
 
 
 
Le Soudan du Sud, la Tunisie et le Cameroun sont vos prochains adversaires. Que pensez-vous de ces équipes ?
 
 
 
Elles sont excellentes et nous devrons pratiquer notre meilleur basket pour les battre. Le Soudan du Sud occupe la première place du groupe et il impressionne depuis le début de ces Éliminatoires, lui qui a gagné tous ses matchs. Il a énormément progressé et il affiche une confiance à toute épreuve. C’est une très bonne équipe. La Tunisie est l’une des nations dominantes du continent et elle dispose d’une très grande expérience. Le Cameroun espère encore se qualifier, il nous faudra donc être très concentrés et bien jouer. Tous nos adversaires ambitionnent de représenter l’Afrique au tournoi mondial. Les six matchs à venir seront particulièrement intenses, mais nous serons prêts pour ces prochains défis afin d’obtenir le droit de participer à la Coupe du monde Fiba 2023.
 
 
 
Pour commencer, vous affronterez le Soudan du Sud le 26 août…
 
 
 
Nous serons d’entrée opposés à la meilleure équipe du groupe, donc nous serons immédiatement dans le vif du sujet. Nous devrons être mentalement prêts à nous battre, mais j’ai confiance en nos moyens. Cette équipe joue très bien et tant Luol Deng que le staff ont fait un formidable travail au cours des deux dernières années pour mettre sur pied une sélection nationale si performante. Nous voulons être à la hauteur et nous préparerons au mieux pour cette rencontre.
 
 
 
Le Sénégal fait depuis longtemps partie des meilleures équipes du continent africain. Que vous inspire la position actuelle de la sélection sénégalaise au moment d’aborder les deux dernières fenêtres qualificatives de la Coupe du monde Fiba 2023 ?
 
 
 
Nous savons que nous sommes capables de mieux et nous allons le montrer. Il ne sert à rien de repenser au passé, nous devons nous projeter vers l’avenir. Le Sénégal appartient aux meilleures nations continentales et il se doit de toujours être compétitif et de se qualifier pour tous les tournois majeurs. Nous avons envie de participer à la prochaine Coupe du monde Fiba et nous allons nous battre pour être du voyage. Croyez-moi, nous avons absolument l’intention d’y prendre part. Nous voulons amener de la fierté à nos compatriotes et prouver que nous avons l’une des meilleures équipes d’Afrique.
 
 
 
Quand vous voyez des pays comme le Soudan du Sud, le Nigeria, le Cap-Vert et l’Ouganda par exemple, qui ont énormément progressé ces dernières années, comment évaluez-vous la dynamique actuelle du basket africain ?
 
 
 
J’aime vraiment ce que je vois et je suis très heureux qu’autant d’équipes se portent aussi bien. C’est une excellente nouvelle pour le basket africain et cela montre qu’il y a du talent partout. Le niveau de compétitivité s’est énormément développé et c’est très bien pour tout le monde en Afrique. C’est un signe prometteur pour le futur. La qualification pour les compétitions internationales sera de plus en plus dure. Le basket africain progresse d’année en année et nous ne pouvons que nous réjouir de la tendance actuelle.
 
 
 
FIBA
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Ça craint !

Guerre et paix

L’Or sec

Amadouer

Changement

Perrette

Confirmation

Météo

Silence

Loto


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

DR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, NOUVELLE MINISTRE DE LA SANTÉ A SA SORTIE D’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT SALL :«Il va falloir renforcer mais surtout améliorer la qualité de tout ce qui se faisait»

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse