jotaay

Affaire Keur Yeurmandé Ndella Madior Diouf, entendue au fond, nie tout devant le juge d'instruction



Affaire Keur Yeurmandé Ndella Madior Diouf, entendue au fond, nie tout devant le juge d'instruction

 
 
 
Ayant déposé une demande de liberté provisoire le 17 avril dernier et dans laquelle son avocat avait sollicité une mesure de contrôle judiciaire assortie d'un bracelet électronique, Ndella Madior Diouf s'est vu refuser sa requête par le procureur et le magistrat instructeur. La fondatrice de la pouponnière "Keur Yeurmandé", après ce revers qu'elle a essuyé, a été entendue dans le fond avant-hier, mercredi 8 mai, par le juge d’instruction du 2ème cabinet, Mamadou Seck. Lors de son face à face avec le magistrat instructeur qui a duré plusieurs tours d'horloge, la directrice de la radio Saphir Fm a tout nié en bloc d'après une source judiciaire.
Ndella Madior Diouf, pour rappel, a été placée sous mandat de dépôt en décembre 2023 pour homicide involontaire, complicité dudit chef, traite de personnes, exercice illégal de la profession de médecine, privation d'aliment à des enfants ou de soins ayant entraîné la mort, obtention illicite de certificats aux fins d'inhumation, la mise en danger de la vie d’autrui, la non-assistance à personne en danger et exploitation d’une pouponnière sans autorisation. Ce, après que des vidéos filmées dans sa pouponnière montrant des enfants victimes de maltraitance ont circulé sur les réseaux sociaux. Son assistant Cheikh Tidiane Ndiaye, le gardien des lieux Djiby Sow et El Hadji Sène, animateur à Saphir Fm qui ont admis avoir enterré clandestinement deux bébés décédés dans la pouponnière ont été aussi inculpés puis placés sous contrôle judiciaire.
Dans cette affaire dont l'enquête a été diligentée par la Brigade de protection de la Sûreté urbaine, une nourrice qui a démissionné de "Keur Yeurmandé" a fait de graves révélations sur les "conditions dégradantes" dans lesquelles ils vivaient. Le nombre de bébés décédés était de 6 selon les éléments de l'enquête. 48 autres bébés qui ont été trouvés dans la pouponnière ont été évacués dans des structures de santé de la place pour une prise en charge. Les investigations avaient aussi révélé les conditions dans lesquelles les certificats de décès et d'enterrement ont été délivrés par la structure Sos Santé de Ndella Madior Diouf.
 
 
FDD
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité

Tout baigne



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030