jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

AFFAIRE DU BEBE MORT CALCINE A LA CLINIQUE DES MADELEINES: Le directeur de la clinique sous contrôle judiciaire, le pédiatre, l’infirmière et l’aide-soignante en prison



AFFAIRE DU BEBE MORT CALCINE A LA CLINIQUE DES MADELEINES: Le directeur de la clinique sous contrôle judiciaire, le pédiatre, l’infirmière et l’aide-soignante en prison
 
 
 
Le procureur de la République a décidé d’ouvrir une information judiciaire dans l’affaire du bébé mort à la clinique des Madeleines. Le maître des poursuites a confié le dossier au juge d’instruction du 8ème cabinet qui n’a pas attendu pour inculper les mis en cause. Ainsi, le directeur de l’établissement, le pédiatre, l’infirmière et la nurse ont été tous inculpés hier pour homicide involontaire et non-assistance à une personne en danger. Des quatre, seul le directeur a été mis sous contrôle judiciaire ; le reste est envoyé en prison.
 
 
 
Déférés hier, à la suite de leur arrestation dans l’affaire de la mort tragique d’un bébé, le responsable de la clinique Les Madeleines et ses collaborateurs ont eu des fortunes diverses dans le traitement de l’affaire. Le juge d’instruction du 8ème cabinet, qui a été saisi sur la base d’un réquisitoire introductif du Parquet, a inculpé tout le monde pour des faits d’homicide involontaire et non-assistance à une personne en danger. Cependant, seul le directeur de l’établissement a été mis sous contrôle judiciaire. Le pédiatre, l’infirmière ainsi que la nurse ont tous été placés sous mandat de dépôt. C’est très rare, mais dans cette affaire, la justice a agi avec célérité. C’est hier que les mis en cause ont été déférés au Parquet. Et dans cette même journée, le Procureur a fait ses réquisitions qu’il a remises au juge qui est passé à l’inculpation. Ce, sans doute au grand bonheur des parents du bébé qui espèrent que la mort de leur enfant sera vite tirée au clair et que les responsabilités seront situées.
Le bébé de sexe féminin, qui a trouvé la mort dans cette histoire, est venue au monde le 7 octobre dernier pour le quitter le 9 octobre. Une autopsie a été faite qui a révélé que le nouveau-né est mort d’une asphyxie et de plusieurs brûlures au corps. L’enfant avait une jaunisse à la naissance et il était sous traitement à la clinique. Il était mis sous photothérapie. Est-ce à cause de cela qu’il a trouvé la mort ? Y a-t-il eu une négligence quelque part d’un ou des membres du personnel médical qui était censé le surveiller ? Pour les parents, en tout cas, le personnel n’a pas été rigoureux en faisant son travail. La lanterne du juge sera éclairée au terme de l’enquête.
 
 
Alassane DRAME
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Pot-pourri

Boomerang: Héritage

Aiguillon

Boomerang: Libertés

Dette

Booemlrang: Alternative

Chimère

Surpassement

Test majeur

Démagogie


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS 1800 nouveaux cas de cancer par an au Sénégal, la Lisca préconise le dépistage des femmes de 40 et 74 ans tous les 2 ans

0 décès, 10 nouveaux cas et 9 cas graves

3 décès, 14 nouvelles contaminations

Recrutement de 800 médecins et personnels paramédicaux

Covid : La tendance à la baisse se poursuit

Situation Covid : 5 décès, 52 nouveaux cas

PR FARY KA, CHEF DE SERVICE DE NÉPHROLOGIE DE L’HÔPITAL LE DANTEC « 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées pour 90 patients, parmi lesquels21 sont malheureusement décédés»

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale