jotaay

MACKY SALL CLOT LE DEBAT ET PREND LE CONTREPIED DE BABACAR GUEYE: «Soyons sérieux… je suis dans la logique de ne pas dépasser deux mandats»

C’est maintenant clair, net et précis. Macky Sall ne briguera pas un troisième mandat. Interpellé sur les propos du constitutionnaliste Babacar Guèye, qui a évoqué la possibilité pour Macky Sall de se présenter à un troisième mandat en 2024, «faute de dispositions transitoires dans la nouvelle Constitution», le président de la République a rassuré tout le monde en affirmant qu’il n’est pas dans la logique de faire plus de deux mandats.



MACKY SALL CLOT LE DEBAT ET PREND LE CONTREPIED DE BABACAR GUEYE: «Soyons sérieux… je suis dans la logique de ne pas dépasser deux mandats»
Macky Sall vient de mettre un terme au débat concernant la probabilité de le voir briguer un troisième mandat. En conférence de presse commune avec son homologue burkinabé qui effectue une visite d’Etat de 72 heures à Dakar, Macky Sall a dégagé d’un revers de main cette éventualité. D’abord taquin, le chef de l’Etat a soutenu, à l’endroit du journaliste qui lui a posé la question, qu’il l’a déjà fait réélire en parlant d’un troisième mandat ; avant d’expliquer le fond de sa pensée. «Je pense que nous devons être très sérieux dans ce pays lorsque nous voulons apporter une contribution positive à la marche de notre pays», précise le chef de l’Etat. «Je suis encore à mon premier mandat, qui finira en février 2019, plus précisément en mars-avril 2019. Nous avons, il y a un an, engagé une réforme majeure de la Constitution par voie référendaire. C’était pour arrêter le débat, puisque nous avions une majorité totalement qualifiée au Parlement, mais nous avions choisi de consulter directement le peuple sur une réforme très sérieuse, très constructive, très consolidante de la Constitution pour régler principalement la question de la durée et du nombre de mandats de président de la République ainsi que du mode d’élection», explique Macky Sall.
«Ce débat ne doit pas nous faire perdre du temps»
Le chef de l’Etat qui semblait agacé, de marteler : «le nombre de mandats n’a pas été modifié, pourquoi engager une discussion sur un débat de 2024 ? C’est un débat qui n’a pas lieu d’être, parce que je suis dans la logique de ne pas dépasser deux mandats, si le peuple sénégalais me fait confiance en 2019. Ce débat ne doit pas nous faire perdre du temps».
«Le nombre de mandats est réglé depuis très longtemps»
Catégorique, il lâche : «cette question a été définitivement fixée par la Constitution. D’ailleurs, en 2016, ce dont il était question, c’était moins le nombre de mandats, que sa durée. On devait passer du septennat au quinquennat bloqué. Mais le nombre de mandats est réglé depuis très longtemps», a soutenu Macky Sall.
Samba THIAM


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030