jotaay
jotaay

jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

SAFIETOU SAGNA, CAPITAINE DE L’EQUIPE NATIONALE FEMININE DE FOOTBALL DU SENEGAL:«Nous allons à la Coupe d’Afrique pour chercher la qualification à la Coupe du monde»



SAFIETOU SAGNA, CAPITAINE DE L’EQUIPE NATIONALE FEMININE DE FOOTBALL DU SENEGAL:«Nous allons à la Coupe d’Afrique pour chercher la qualification à la Coupe du monde»
 
Après le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin (2 au 23 juillet 2022), le Sénégal s’est retrouvé dans le groupe A avec le Maroc (hôte), le Burkina Faso, et l’Ouganda. Pour leur seconde qualification à ces joutes africaines, les Lionnes visent le carré d’as pour une première qualification à la Coupe du monde de la discipline. C’est ce que révèle la capitaine de l’équipe nationale du Sénégal qui évolue au Bourges Foot 18 pensionnaire de régional 1 de France. L’expérimentée Safiétou Sagna, 26 ans (plus de 35 sélections) qui affiche un parcours exceptionnel avec notamment une participation à la Coupe d’Afrique des nations (2012), ou aux éliminatoires des Jeux africains (Congo 2015) tentera d’aider ses coéquipières en sélection à se faire un nom au niveau international.
 
 
 
Comment se passe votre championnat actuellement ?
 
Notre championnat se passe bien dans l’ensemble. On ne se plaint pas actuellement. Tout se passe bien pour nous. Nous sommes à 90 minutes d’être championne et jouer les barrages afin de monter en Ligue 2. C’est notre objectif pour cette saison. On se bat pour la montée.
 
 
 
Vous êtes trois Sénégalaises au niveau de Bourges foot 18. Comment se passe la vie entre coéquipières de club et aussi avec vos compatriotes ?
 
 
 
Oui, oui nous sommes actuellement trois Sénégalaises dans ce club, c’est à dire moi, Nguénar Ndiaye et Méta Camara. Nous sommes très bien accueillies par nos autres coéquipières et la vie se passe bien. C’est une famille, les filles sont gentilles, sociables et très ouvertes. Nous sommes très aimées ici. On se sent bien à Bourges Foot. De plus, entre coéquipières de sélection, on est toujours ensemble. On se parle tout le temps. Avec nos autres sœurs de sélection qui sont actuellement en regroupement aussi on échange tous les jours. Le courant passe bien même si nous ne sommes pas actuellement ensemble.
 
 
 
Tu as été l'une des joueuses qui ont participé à la première Coupe d’Afrique des nations de 2012 pour le Sénégal. Pouvez-vous revenir sur cette époque ?
 
 
 
Effectivement je faisais partie des joueuses qui étaient de la première participation de l'équipe nationale féminine du Sénégal à une Coupe d’Afrique. Ça n’a pas été facile pour nous parce que c’était une première expérience pour nous toutes. Nous sommes malheureusement tombées sur un groupe très difficile. On était avec le pays hôte, la Guinée Équatoriale, l’Afrique du Sud qui fait partie des plus grandes équipes féminines du continent ainsi que le Togo. On avait perdu tous nos matchs de poule. Mais le plus important pour nous c’était cette fierté de qualifier l’équipe nationale a une Coupe d’Afrique pour la première fois de son histoire. Mais aussi, c’était important de découvrir le haut niveau malgré les trois défaites qui nous ont empêchées de passer le second tour.
 
 
Aujourd'hui le Sénégal s'est encore qualifié à la Can, en tant que capitaine, comment se porte cette équipe ?
 
 
 
En tant que capitaine, je vois que l'équipe est très motivée. Tout le monde croit en ses objectifs. On a un groupe soudé. On a toujours été unies. On a toujours fixé des objectifs communs. Depuis 2012, on fait tout ensemble. Nous sommes sur le chemin d’atteindre tous nos objectifs. On y croit fort.
 
 
 
Quels sont vos objectifs pour la Coupe d’Afrique des nations qui va se dérouler au Maroc en juillet ?
 
 
 
Ça fait 10 ans que nous n’avons pas participé à une Coupe d’Afrique des nations. Même si nous y allons, cette fois-ci avec beaucoup d’humilité nous y allons avec des ambitions. C’est une Coupe d’Afrique qualificative au prochain Mondial et pour la première fois avec 12 équipes participantes. S’il y’a possibilité de sortir parmi les deux premiers de notre groupe, on ne crachera pas dessus. Ou à défaut, être l’une des meilleures troisièmes. On y croit.  Ensuite on essayera de se qualifier en quart de finale. Parce qu’à partir de ce moment on sera qualifié à un match de la Coupe du monde. C’est à nous de relever notre niveau de jeu. Nous allons bien nous préparer par rapport à nos adversaires pour faire un parcours honorable. Nous allons à la Coupe d’Afrique pour chercher la qualification à la Coupe du monde. Ce sont les objectifs que nous nous sommes fixés pour la Can. Nous allons défendre notre pays, notre patrie comme nous l’avons toujours fait. Comme on l’a toujours dit, on nous tue mais on ne nous déshonore pas.
 
 
LES ECHOS


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs


Micmacs

Imbroglio

Grenouille

De conserve

Pamiblé

Quotas

Assises

Scories

Cash Transfert: un pactole de 43 milliards aux 542.956 ménages répertoriés dans le fameux Registre national unique.

Révolution


LIVE RADIO

29/03/2021



SANTE

Le SAMES décrète une journée « sans blouse » ce jeudi

SALON INTERNATIONAL DU MEDICAMENT:L’Ordre des pharmaciens déplore les médicaments de la rue et met l’Etat devant ses responsabilités

Covid : 1 décès, 11 cas

Covid : 0 décès, 10 cas positifs

Covid : 14 cas

Covid-19 : 18 cas

Les travailleurs de l’hôpital de Mbour en grève

Covid : 0 décès, 26 nouveaux cas

Covid : aucun décès de noté, les cas légèrement en baisse

Covid : 1 décès et 313 nouveaux cas