jotaay

LE LEADER DE L’EX PASTEF A LA PRISON DE CAP MANUEL : L’Administration pénitentiaire s’explique sur le transfèrement d’Ousmane Sonko




 
 
 
Alors que le transfèrement de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko à la prison de Cap Manuel suscite de nombreux commentaires, jusque dans les rangs de ses avocats, l’Administration pénitentiaire a tenu à apporter des précisions sur cette décision de changer le lieu de détention de l’opposant. Dans une note publiée à ce propos, afin d’éclairer l’opinion, l’Administration pénitentiaire souligne les deux raisons qui expliquent le transfèrement, précisant qu’il continue de recevoir des visites.
 
 
 
Leader de l’opposition, Ousmane Sonko croupit en prison depuis le 31 juillet dernier. Alors à moins de quatre mois de l’élection présidentielle et au moment où le débat sur sa participation ou non à cette élection fait débat, l’on a appris que le patron de l’ex Pastef qui était hospitalisé au pavillon spécial de l’hôpital Principal a été transféré au niveau de la prison de Cap Manuel. Ainsi, au moment où les commentaires s’installent à propos de ce transfèrement, l’Administration pénitentiaire a tenu à apporter des explications.
Primo, note l’Administration pénitentiaire, «le détenu Ousmane Sonko est régulièrement sorti de la réanimation sur décision du médecin, conformément à un bon de sortie émis à cet effet». Secundo, ajoute l’Administration pénitentiaire, «son transfert au Cap Manuel résulte également d’une recommandation de son médecin traitant». Pour finir, l’Administration pénitentiaire assure que « les visites du détenu Ousmane Sonko continuent de s’organiser, selon la loi et conformément à sa volonté ».
 
Me Ciré Clédor Ly accuse l’administration pénitentiaire d’avoir enlevé nuitamment Ousmane Sonko…
 
Les conseils d’Ousmane Sonko se sont scandalisés hier du comportement de l’administration pénitentiaire. Me Ciré Clédor Ly accuse l’administration pénitentiaire et les autorités judiciaires d’avoir «manqué à leur parole» et d’avoir «enlevé nuitamment Ousmane Sonko de la salle de réanimation, sans avertir ni informer ses conseils, le médecin traitant ainsi que son médecin personnel».
 
 
 
Sidy Djimby NDAO
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030